Le Blog de BiBi se met à la page (…de Pub).

Page de Pub bibi

 *

La De toutes parts, tu es cerné. Par les images, les affiches, les clips, les bandeaux, le prospectus dans ta boite à lettres, le mail que tu n’as pas demandé. Tu es cerné par la -poubelle qui emplit ton espace visuel et mental. Tu enrages devant les coupures télévisuelles entre les films te souvenant du bon mot de Jean-Luc prévoyant qu’on verrait un jour – à l’inverse – des morceaux de films entre de… longs métrages publicitaires.

Tu enrages mais tu ne peux pas grand chose. Et si tu restes devant la poubelle télévisuelle, attendant la suite du film, tu finis par adhérer, tu laisses filer les images en toi qui s’inscrivent, qui s’incrustent, qui s’accrochent aux bras, aux jambes, aux épaules, sous ton crane. Tu maudis le Monde ainsi fait à devenir Machine affolée et quelque peu décervelée.

Tu maudis, tu défailles, tu n’as plus de mots pour être contre. Et puis le lendemain…

Le lendemain, tu mets la main sur une interview de , critique de cinéma, emporté par la Grande Maladie de cette fin du XXème siècle. Tu redécouvres au hasard cette petite revue que tu as gardée et regardée, éphémère revue «Encore» du 7 février 1993. Et tout cela t’aide à y voir clair :

« Pour le moment la publicité est parasitaire.

Page de Pub (Blog

Quand elle produit des effets de beauté, ce sont déjà des effets produits, soit dans la peinture, soit dans le cinéma.

Arrêt-lecture blog

Photo tirée du film de Robert Aldrich « Kiss me deadly »

C’est mon côté puritain mais je pense que la publicité étant prostituée, vendue au marché, elle ne dispose pas de la liberté de manœuvre que je suis obligé de reconnaître à l’art.

Page de Pub (2)

Donc je trouve que la publicité est un art appliqué qui peut être astucieux, habile et pourquoi pas provocant. Le cinéma, lui, a un problème de sujet.

Penchant blog

Quand Benetton fait sa campagne sur le sida, qu’est-ce qu’il fait ? Il fait une pieta du Moyen-âge. Il met en circulation et attend de voir les réactions. Il a réussi quand les gens en ont parlé» .

benetton-pieta-david-kirby

 *

Et puis tu trouves cet extrait d’interview dans de Georges (cliquez ici).

 «Il y a tellement d’images, il y en a trop, vous le savez bien, et elles ne s’accumulent souvent que pour tuer notre regard, offusquer notre vue, étouffer notre pensée… Il faut savoir choisir. «Savoir, c’est savoir trancher», disait à peu près Michel Foucault. Donc je choisis….

Page de Pub blog

… Donc je choisis : non pas selon des critères correspondant à ce que je définirais comme des «bonnes images», mais selon des rencontres qui m’ouvrent tout à coup à une dimension inattendue de l’expérience visuelle».

Page de pub peinture blog

5 Responses to Le Blog de BiBi se met à la page (…de Pub).

  1. Zap Pow dit :

    Vous ne savez que penser ? Pensez Bibi !

  2. Un partageux dit :

    Une dernière bière ! Pour la route ! éternelle…

  3. BiBi dit :

    @Zap Pow
    Pas que.
    Et aussi rire, pleurer, faire l’amour, trépigner, marcher, courir, (je ne fume pas), me tromper, nager, bronzer.
    Etc.

  4. Robert Spire dit :

    Syllogisme:
    les grands philosophes nous ont enseigné à penser par soi-même donc « pensez bibi »!

  5. BiBi dit :

    @Robert Spire
    Cet « impératif » ne dit rien d’autre depuis la naissance de mon blog en 2008.
    Penser : une épreuve, une nécessité, une joie.
    Surtout en ces temps de confusion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *