Lettre d’une Amie italienne à C. (1)

BiBi a récemment reçu une lettre à son adresse. Une erreur de la Poste probablement. Il s’agissait de trois feuillets destinés à une certaine C. et envoyés par son amie d’enfance italienne. C. la destinataire de cette lettre, s’est, semble t-il, réfugiée dans un long, inquiétant et incompréhensible silence.

Les trois feuillets ne portaient aucune signature, aucun signe distinctif. BiBi pense qu’il sera très facile de retrouver l’expéditrice car aujourd’hui, les traces d’ADN derrière le timbre-poste permettraient de la découvrir. Pendant un court instant, BiBi s’est demandé s’il ne s’agissait pas d’un rêve… mais non, le courrier existe bel et bien. La preuve en trois feuillets (1) (2) (3).

Lettre à C. 1 

4 Responses to Lettre d’une Amie italienne à C. (1)

  1. Simon dit :

    Fiction ou pas, ça passe comme une lettre à la poste… 🙂

  2. celeste dit :

    Bel exercice!
    M’intéressant peu aux people, je sais ne sais pas grand chose de Carla, de celle d’hier comme de celle d’aujourd’hui.
    Qui est-elle vraiment?
    Quelle influence a-t-elle sur son mari?
    Que pense-t-elle de ses actions et sa façon de gouverner?

    En ce qui concerne le fait qu’elle ait parlé de sa psychanalyse ce n’est certainement pas anodin. Je sais par un ami psychanalyste italien qu’elle fréquente le milieu psy, avec intérêt semble-t-il.

    De temps en temps il me semble voir une petite influence, dans le fait que son mari reconnaisse ses erreurs par exemple.
    Mais bien sûr, ce peut être une tactique, une utilisation cynique pour mieux soumettre l’opinion.

    Par contre, sorry c’est hors sujet mais en parlant de reconnaitre ses erreurs, j’ai pensé à Jean Sarkozy. quine l’a d’ailleurs pas fait si clairement.
    Bref, j’ai aperçu l’autre soir Isabelle Balkany chez Ruquier et il m’est apparu que finalement c’était elle et non Sarkozy père, qui avait barre sur le fiston. Elle en parlait comme de sa créature.
    Frappant. Du coup je me suis dit que peut-être Sarko père n’était pas l’instigateur du coup de prise de l’EPAD, plutôt une victime collatérale, dépassée par l’ambition du fils et à travers lui, des Balkany. Par ce que quand même, des millions d’euros sont en jeu, de quoi faire saliver les hyènes.

    Bon, c’était juste une petite réflexion que j’avais envie de livrer à quelqu’un, Bibi en l’occurrence et qui ne dédouane pas Sarkozy père, si son fils et les Balkany ont essayé de forcer le passage c’est parce qu’ils étaient convaincus de réussir!
    La pourriture est bien installée au sommet de l’Etat, je n’ai pas de doutes la dessus, la république bananière se porte bien.

    Bon dimanche, Bibi

  3. BiBi dit :

    BiBi vous invite à lire un de ses premiers articles de son blog
    http://www.pensezbibi.com/little-nikos-et-carla/paroles-sans-musique-de-mlle-carla-33

    Vous y verrez qu’effectivement Madame « s’interesse » beaucoup à la psychanalyse. Pourquoi pas ? Mais ce qui amuse BiBi c’est que son psy ait accepté le face à face et qu’il ait laissé cette chère Carla décider du dispositif de cure. Mais bon…

    Pour le reste, qu’elle mette du Proust dans les mains de son mari avant que ce dernier ne se précipite au spectacle de La Cage aux Folles est une énième façon de vouloir mordre sur ces « intellectuels » qui fascinent certes le Président mais dont il a une sainte horreur, n’ayant jusque là ouvert des livres  » sacrés » uniquement pour chercher les Voies pénétrables du Pouvoir.

    Quant aux Balkany, nulle contradiction avec le fait que Chouchou leur délègue l’éducation politique du Fiston à Pistons. Ce sont des amitiés dures et durables. L’important dans cette Affaire de l’EPAD, c’est le prochain financement de la campagne 2012.
    Sur le financement de la campagne Balladur Président, on devine que cela a commencé à Taïwan et fini à K. Pour 2007, BiBi a sa petite idée… Cela a un rapport avec Clearstream… mais ce ne sont que des hypothèses, des fictions, des histoires à dormir debout.

  4. Luca Massaro dit :

    Superbe manuscrit trouvé. Félicitations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *