Le fromage blanc à 0% d’Alain Minc.

BiBi fait le tour des Palaces parisiens. Après s’être glissé sous les tables du «Siècle», après avoir été l’hôte de marque de au Diner de l’Atlantique, le voilà débarquant un matin au , le luxueux palace 5 étoiles de la Rue Montaigne.

C’est d’un petit déjeuner dont il a envie. Aussi s’avance t-il dans la salle prévue pour les lève-tôt. Il s’installe à la seule table qui peut lui convenir : celle de l’entrée à gauche. De là, légèrement dissimulé derrière un paravent, il peut à loisir embrasser toute la salle sans se faire remarquer. Un peu comme le héros de Thomas Bernhard dans son roman «Des Arbres à abattre».

BiBi regarde le menu : gaufres, pancakes, chocolatine, brioches, petits pains. Il optera pour café noir et gaufres au chocolat avec 46 euros pour premier prix. Bah, ce n’est pas tous les jours (ou tous les matins du Monde)  qu’il peut se permettre cette fantaisie un peu coûteuse… C’est alors que le serveur se penche sur lui et dit d’un air gêné : «Mais Monsieur, cette table...».

La tête du Garçon lui dit quelque chose : «Dites-moi, vous ne seriez pas de la famille de ?» Le serveur se mit à rougir : «Si, Monsieur, je suis son fils mais ne parlez pas trop fort, ça pourrait s’ébruiter». BiBi reprit alors «Avec les , le beau Monde n’a rien à craindre. Vous faites très bien le Serviteur de ces Messieurs !» puis il questionna : «Alors, cette table… Qu’est-ce qu’elle a cette table?». Le fils Chérèque regarda derrière lui et chuchota : «C’est celle de Monsieur . Il donne ses rendez-vous tarifés entre 8 heures et huit heures et demi presque tous les matins de la semaine et justement, le voilà...». Le Conseiller du Prince s’avança et commanda ses fruits rouges à 40 euros et son habituel fromage blanc à 0% («C’est pour garder ma ligne… politique !» dit-il avec emphase).

Passèrent alors , (Président de Télécom), Nicolas Bazire en discussion avec , , patron de Nexity qui commanda un kouglof, , directeur des Echos qui adore la roulade aux fruits, Bolloré en grande conversation avec son vieil ami, Antoine Bernheim.

Et alors… alors ELLE arriva et instantanément, BiBi pensa à la phrase de Gustave Flaubert dans l’Education Sentimentale : «Ce fut comme une apparition».

BiBi (à Alain Minc) : «Quoi ? T’es encore là, Alain ? Tu ne vois pas que j’ai rendez-vous ?»

Alain Minc : «Mais, et… et mon fromage blanc à 0% ?»

BiBi : «Allez, allez, casse-toi,casse-toi pauv’ con ! La voilà qui arrive !»

Ce matin-là, elle était magnifique, vraiment magnifique.

Elle avait un numéro de dans les mains : sublime… sublime Isabelle Adjani !

(Source : Le Point).

2 Responses to Le fromage blanc à 0% d’Alain Minc.

  1. Adjani, dans l’autre main, tenait un revolver 7.65 : Alain Minc comprit soudain que ses jours étaient comptés !

    Il sortit en hâte des liasses de billets de 500 euros de la poche intérieure de sa veste Marcel Lassance : mais cela suffirait-il à éviter la pire catastrophe que le monde ait jamais rencontrée ?

  2. Le serveur Chérèque s’interposa de son corps : après la détonation, le sang giclant de sa chemise se répandit sur le fromage blanc comme un coulis de framboise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *