Visite des Blogs politiques (du 22 rue Bayard à Bayonne).

Fatigué par la Propaganda 2012 des Médias officiels et les génuflexions des Top-journaleux, BiBi est allé rendre visite aux blogs à parfum politique. Grand bien lui en a fait car il y a trouvé de vrais espaces de réflexions et d’infos. Des espaces d’infos qui parlent des silences du 22 de la Rue Bayard, siège de et de la Fiesta de recevant le Petit Nicolas.

SONDAGES.

Tous les Medias – même les plus colorés à gauche – ont repris sans sourciller les conclusions du Sondage IFOP-Fiducial donnant à 40% chez les exploitants agricoles. L’étonnement de BiBi a été retenu par Melclalex qui a creusé le sillon et a donné des infos intéressantes. Un travail dont on s’étonne que des journalistes – qui ont appris dans les cours de leurs Ecoles les principes de précautions à prendre – avalent si facilement les couleuvres.

Sur son blog du Monde Diplo, Alain Garrigou se pose la question des rapports entre les Quotidiens (Le Monde) et les Sondages. Sa première surprise fut de s’apercevoir que Le Monde, longtemps dédaigneux des sondages en était venu à en faire son miel quasi-quotidien. Les journaleux du Monde ont institué les sondages comme juges de paix objectifs, légitimant ainsi l’inégalité de traitement des candidats. pose enfin une vraie bonne question face à cette accumulation de sondages qui envahissent le journal : Combien Le Monde paie les sondages qu’il publie ?

 *

SARKOZY et les CHIFFRES.

Sarkozy qui sait à peine parler (le voir et l’entendre justifier l’erreur du Fouquet’s est un morceau d’anthologie) devrait aussi apprendre à compter. Sur la baisse du nombre d’élèves qu’il chiffrait à 400.000, le Blog Décodeurs rappelle que «Selon les chiffres de l’INSEE, le nombre total d’élèves du premier et du second degré (…) a bien diminué entre 2000 et 2010 (chiffres les plus récents). Mais il s’agit d’une baisse de 149 000 élèves, et non de 400 000».

*

PARLE DE MELENCHON.

Dans les Hebdos tièdes et toujours assis entre deux chaises, Le Point tient une place incomparable. BiBi a lu le petit billet de son directeur délégué de la rédaction, . Il était intitulé : «Pourquoi Marine Le Pen a eu raison de se taire face à Jean-Luc Mélenchon». L’amer Michel n’y va pas avec le dos de la cuillère pour justifier la déconfiture de la fille à son papa : «Disons qu’elle n’a pas choisi l’attitude la plus facile. Parce qu’il faut une sacrée assurance pour rester ferme, vingt minutes durant, face aux assauts d’un contradicteur aussi mordant que Mélenchon». Une «sacrée assurance» ? Allez, Michel, redis-nous le une seconde fois, s’te plait !

Les commentateurs de ce débat n’ont retenu que ce silence sans trop oser le commenter, de peur de paraître pro-Mélenchon (honteux, n’est-ce pas ?). Ils auraient du relever que le silence de Marine Le Pen portait sur son refus de débattre sur les questions politiques (en particulier sur l’IVG et la foutaise du salaire parental) et retenir ce qui fait le fil rouge du FN : la Haine. Et chez ces gens-là, quand on a la haine à la bouche, on ne débat pas.

Le passage de Mélenchon au Salon de l’Agriculture n’a guère été repris par les Médias mais heureusement y a  Gauche de Combat …

 *

Les  JOURNALEUX de RTL face à NICOLAS.

Romain Pigenel revient sur l’intervention de Sarkozy toujours aussi matinal (après Rungis et le Salon de l’Agriculture) sur RTL. Trois journaleux assis autour de la table, qui se taisent, qui écoutent, qui approuvent : Calvi, Duhamel, Aphatie.

Prenons l’exemple de , omniprésent sur les ondes, pas gêné d’être LE cumulard des Médias. L’itinéraire du bonhomme a des homologies avec celui de son bien aimé Maître Nicolas. «Mélenchon et quelques autres nous désignent à la vindicte populaire, mais nous sommes, en fait, des boucs émissaires». Une victime. Comme Nicolas se déclarant honni des Médias. Un self-made-journalist (a quitté l’école à 14 ans et devient la plume de Gala) comme Nicolas (soit-disant) arrivé à la force du poignet (euh… surtout à la poigne de ses Sponsors). Même haine aussi des « BoBos » (et probablement des… BiBi :-)).Lorsque vous relevez les propos de Jean-Michel, il ose son refrain sublissime : «Ce n’est pas ce que je dis !» Dès qu’il voit un socialiste (même tiède), a fortiori un homme ou une femme de gauche, il voit instantanément rouge. Il ne débat pas, il se moque, il se met presque debout sur son fauteuil, il hoche la tête de façon méprisante et, surtout, il coupe la parole. Tout le contraire du jour de l’interview de son Maître.

*

BAYONNE, CAPITALE DE LA FRANCE.

Contrairement aux apathiques Aphatie & Co, le Blogueur Stef  a été le premier à faire du bruit et à applaudir les prouesses des  bayonnais et des bayonnaises aux… basques de notre Nicolas. Les Conseillers en Com’ du petit bonhomme – en cheville avec la Police et les Préfets de France – avaient jusque-là fait du bon travail. BiBi attendait la fausse note dans la partition, le petit détail, le grain de sable, le lapsus dans un protocole trop bien réglé. [Ici le Clip ! ]. Il parait que les deux grandes chaînes d’Infos indépendantes (BFM et ITélé) se sont – elles aussi – montrés à la hauteur de notre Président : elles ont purement et simplement abrégé leurs reportages en direct dès les premières huées. Après le cinéma muet de Michel Hazanavicius, voilà un nouveau concept: la Télévision muette.

Mais aujourd’hui, pour BiBi  la ville de Bayonne est devenue la Capitale de la France.

12 Responses to Visite des Blogs politiques (du 22 rue Bayard à Bayonne).

  1. bembelly dit :

    Encore une revue de haute tenue.
    Merci

  2. BiBi dit :

    @bembelly
    Merci.
    Les espaces de liberté (ici : les Blogs) existeront toujours.
    Dans les marges.
    Dans les sillons.
    Là où ça germe.

  3. corto74 dit :

    Une revue de presse somme toute partisane…

  4. BiBi dit :

    @Corto74
    Je n’arrive pas bien à savoir ce que veut dire « partisane » chez toi ?
    Un compliment ou un vilain reproche ?

  5. corto74 dit :

    Ni l un, ni l autre , je vois juste que tous tes lienss ou presque renvoient à des sites de gauche. Donc revue de blogs « de gauche  » donc partisane, mais pourquoi pas. mais ça manque d’1 autre son de cloche 🙂

  6. BiBi dit :

    @Corto74
    Entendu ! La prochaine fois, pour obtenir le son de… cloche qui me manque, j’irai te voir.

  7. captainhaka dit :

    Vive Bayonne et vivent les blogs !

  8. Robert Spire dit :

    Pour l’ensemble de son oeuvre le président devraient normalement être accueilli partout en France comme à Bayonne, à part peut-être à Neuilly-Sur-Seine.

  9. melclalex dit :

    J’arrive après la bataille, super billet comme de coutume 🙂

  10. melclalex dit :

    au fait il doit y avoir un soucis avec tes flux sortants car ton lien vers mon blog n’est pas répertorié dans mes baclinks.

    Comme dirait @jegoun si ça se trouve tu envoies des flux tronqués.

  11. BiBi dit :

    @melclalex
    OK, J’essaye de voir cette histoire de liens avec mon prof ! 🙂

  12. Mister Bean dit :

    « elles ont purement et simplement abrégé leurs reportages en direct dès les premières huées »

    ==> elles auraient pu se contenter de couper le son et de plaquer un commentaire en studio du genre : « ici Paris; nous avons perdu le contact avec nos envoyés spéciaux tandis que le chef de l’Etat peien à fendre une foule en liesse 🙂 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *