Petites piqûres de rappel à Jacques Sapir.

 

Y a des jours où l’on n’a pas envie de répondre. Pas envie de jeter des anathèmes, d’affronter la mauvaise foi ou les habitudes (de pensée) si profondément ancrées chez certains qu’un tremblement de terre ne suffirait pas à les déplacer. Surtout un lundi matin. Combien je préfèrerais vous parler de la magnifique exposition au de sur les œuvres croisées d’Ernest-Pignon-Ernest (déjà vues il y a plus de 10 ans à Evian) et d’. Ou de vous dire le plaisir d’emprunter le Chemin des Muletiers pour grimper au sommet du Puy-de-Dôme, même par période de grand-vent.

Hélas…


Tout a commencé dans la nuit de dimanche à lundi après la lecture du tweet ci-dessus, avec cette affirmation péremptoire de s’adressant à , une encartée de la France Insoumise.

Je me suis souvenu qu’en aout 2015, j’avais écrit un bibillet sur les positions de notre bonhomme (aujourd’hui, directeur à Russia Today).  Pour moi, tout avait été dit à ce moment-là. Pas besoin d’en remettre une couche (faire un second billet ? Les circonvolutions du bonhomme ne le méritent même pas). On doit aller (parfois) contre ses bonnes résolutions! Je décidais donc de répondre.

Toute notre affaire concernait la question des relations d’un homme (et parti) de gauche avec le FN. On sait qu’aujourd’hui, c’est la tarte à la crème de nos éditocrates (mais pas que…) : bavasser à longueur de journée sur ce supposé rapprochement de «populistes». 

Mon premier tweet. 

Certes, dans le tweet qui va suivre,  Jacques Sapir rappelle qu’il n’a pas demandé une «alliance» FI-FN mais une…   «coordination». Mais, Monsieur Jacques Sapir, ouais, quand-même, vous causez de coordination avec les fachos. 

Admirons cette justification en grand économiste qu’il est. (Ah ce pouvoir de l’Expert qui veut clouer le bec au petit morveux ! Délicieux). En espiègle politique, je me suis donc esclaffé devant ce mot de la Science Economique (nul n’est censé ignorer ces vocables, n’est-ce pas ?) mais pour ma part, le sens de « coordination », je le trouve plutôt dans le Dictionnaire français usuel. Et dans Twitter, on n’est pas dans l’entre-soi d’un Colloque d’Economistes, hein ?

C’est la raison de mon rappel de cette définition (rappel déjà mis en ligne dans mon billet de 2015) :

Coordination : «Action de coordonner, harmonisation d’activités diverses dans un souci d’efficacité».

Et sur ce, je rajoute un autre extrait (1) ahurissant de Monsieur l’Economiste, extrait lui aussi écrit en 2015 :

 

Mr Jacques Sapir ne revient donc pas sur ces positions intolérables de 2015. Il persiste et signe : « Et je continue de le penser ». Prenons note : Jacques Sapir continue de penser qu’il faut une coordination avec le FN/RN. Sur quoi, je lui réponds (en soupirant) que – comme l’écrit Frédéric Lordon dans son avant-dernier billet – il existe des pôles d’extrême-droite chez les Républicains et chez les Macron d’En Marche, ce qui va obliger notre économiste à… élargir son débat d’aujourd’hui avec les «Démocrates». (2) 

Tout se terminera, pour moi, par un haussement d’épaules et un dernier soupir.  

Et ce lundi, c’est donc à la va-vite que je pris mon petit déjeuner et que j’ai réussi in-extremis à classer mes photos de ma balade au Puy-de-Dôme et de mon petit tour au Musée Mandet de Riom (où la magnifique exposition sur peut se voir jusqu’au 4 novembre).

*

(1) Qu’un homme qui se veut de Gauche puisse écrire  de telles horreurs – qu’on soit en 2015 ou en 2018 – dépasse mon entendement.

(2) Jean-Luc Godard disait très justement que pour certains qui se disent non-sectaires et qui prônent l’équilibre dans les temps de parole:  «La Démocratie, c’est un quart d’heure d’antenne pour les Nazis et un quart d’heure pour les Juifs ».

3 Responses to Petites piqûres de rappel à Jacques Sapir.

  1. AgatheNRV dit :

    Un homme de gauche c’est toi qui le dit. Je l’ai rencontré boursouflé de mauvaise foi et de prétention. « La crise des banques en 2008 était liée aux décisions prises par des politiques au saut du lit, les pauvres ensommeillés… » Pour lesquels il avait compassion. Il nous a débité cette stupidité sans sourciller additionnée à celles que tu pointes, on a fait le tour de ce faisan.

  2. Robert Spire dit :

    Bibi,d’accord avec toi, haro sur ces confusionnistes qui alimentent les réactionnaires, sapirlipopette!

    « Je cherche
    L’autre monde sur terre
    Et sur terre, mon écho. »
    J’ai découvert Velter grâce au lumineux Alain Jouffroy.
    https://www.youtube.com/watch?v=KwqKu-NXPlM
    https://www.youtube.com/watch?v=2_rteIk40ao
    https://www.youtube.com/watch?v=WxJFRt8leic
    https://www.youtube.com/watch?v=-oWnWGvZII8
    https://www.youtube.com/watch?v=njihzwFZ1ZM
    https://www.youtube.com/watch?v=JRPYt2Mvt48
    https://www.youtube.com/watch?v=j2m5WbGGNoI

  3. Juan dit :

    bien d’accord avec toi… Je me souviens de cet épisode.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *