Mes Zigzags sur Twitter.

Marcher droit

 

La Pensée. Multiples pensées. Tu sautes d’une ligne à l’autre, d’une frontière à une autre, d’un horizon à l’autre. Tu survoles un virage, tu en retrouves un autre. Pas de doute, c’est le Big Bordel, avec des phrases en plein essor et, tout autant, des phrases piteuses qui se traînent, plomb dans l’aile et bec dans l’eau.

Pensées volontaires et involontaires, conscientes et inconscientes car le Penser plane entre tension et dynamisme, entre ciel et terre. Toutes à la fois, pensées de haut-vol et saillies sans calcul, sans but défini.

Avant qu’elles ne se mettent à l’arrêt (provisoire) sur vos écrans volatiles.

Voilà : c’est ainsi que, toutes ailes repliées sur la branche , deux pattes sur le fil du temps, cui cui, je viens lâcher, cui cui, tous ces gazouillis.

Commençons par ceux qui nous emportent, qui nous remettent à l’endroit dans ce Monde à l’envers.

1 –  Admirer pas idolâtrer. Tourgueniev à Tolstoï : Je vous écris pour vous dire combien je fus heureux d’être votre contemporain».

2 –  « La matinée avec cette puissante parole de : Un homme ce n’est rien. Il faut que quelqu’un l’appelle».

3 –  « La seule façon de nous trouver en accord avec la vie, c’est d’être en désaccord avec nous-mêmes». F.

4 –  « Tu lis Pessoa. Tu soulignes une ligne au crayon puis tu retiens un paragraphe. Avant d’entourer une page puis des pages toutes entières».

5 –  « La Littérature en miettes ? Jorge Luis  Borges coiffé d’une panière à pain».

 Borgès

Et puis des pensées-bibi, lambeaux de phrase qui apparaissent, qui clignotent puis qui s’en vont. Unes qui peuvent faire rire (même tronquée), qui émergent du Pays de l’Inattendu

6 – « Chez un fakir, même une petite fièvre le cloue au lit.

7 – « Ceux/celles qui pensent être des rebelles de la langue française en écrivant bite, cul, clito, pénétration etc.dans leurs tweets. Misère».

Des pensées-bibi, c’est encore @Zgur_ qui en forge et en parle le mieux. Cui cui. Cui. Voilà son joli trait de plume, sa belle envolée :

8 – « Les , cette étrange émission dans laquelle des millionnaires [fraudeurs fiscaux] demandent aux smicards de donner aux RMIstes»

Sur cette question des Enfoirés, mon gazouillis du mercredi :

9 – « Il n’aurait pas été ridicule notre Emmanuel dans les Enfoirés».

Enfoirés

Puisque nous en sommes à Macron, fieffée canaille, plongeons-nous dans les eaux troubles et troublées du Parti Socialiste. Un de mes tweets rappellera qu’en 2012, les Socialistes ont eu toutes les majorités : présidentielle, Sénat et Assemblée, régionale, départementale et locale. Et qu’ils ont le culot préventif d’attribuer leur probable défaite (à venir) à la Gauche. Nous entendons déjà leurs lamentations, de celles d’avril 2002, de celles qui culpabilisent ceux qui veulent lutter contre la Finance qui enrichit les Riches et appauvrit les pauvres.

Ce tweet de @exploiteagricol 

10 – « Je rappelle que Pierre Moscovici qui s’oppose à l’augmentation du smic grec (580€), gagne 24.000€ par mois».

Et ces tweets-BiBi qui en rajoutent une (ou plusieurs) louche.

11 – « trouve dommage que la politique se prive de DSK. C’est vrai qu’il serait à l’aise avec le bordel qu’il y a au ».

12 – « Le Parti Socialiste est un astre mort»  dit Jean-Luc . Pour BiBi, le PS est surtout un désastre vivant»

L’on sait que la bataille des Grecs contre les Puissances financières européennes sera rude et que seuls les compromis (révolutionnaires) auront quelques chances d’être arrachés. En attendant, on peut lire le bel article de Christian Salmon sur son blog Médiapart. Il y relève une chose juste, le rôle des images dans cette guerre des récits :

«Jusque-là, écrit-il, la scène européenne se répartissait entre deux types d’acteurs : d’un côté le vrai pouvoir, une puissance d’action anonyme, invisible : Bruxelles, la Troïka, les marchés, les multinationales, les agences de notation, les instances supranationales, les banques centrales, le FMI… De l’autre, des pouvoirs bien visibles mais impuissants !»

Certes, petite victoire mais aujourd’hui, grâce à Syriza, on voit les fossoyeurs de cette Europe qu’ils nous confisquent. Et, wow, on pose des visages, des portraits, ces deux-là en particulier :

Europe 2

Et pour finir, un tweet-photo avec ma légende contre les reporters sportifs de BeinSport qui minimisent les réactions racistes du Kop de Feyenoord (contre les joueurs noirs de l’). Pour ceux et celles qui ne savent pas ce qu’est le «» la photo se passera de commentaire :

13 – « Non, Messieurs les reporters du Club Europa, l’ambiance n’est ni «chaude, ni «navrante. Elle est exécrable, inadmissible, à vomir».

Feyenoord

«  Les arbres du Sud portent un étrange fruit. Du sang sur les feuilles et du sang aux racines…»

Noirs-en-Indiana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *