Merci Bernard Arnault.

Merci Patron

Bernart-Artnault1

Avec le film de (Merci Patron), on reparle avec bonheur de , le Boss de LVMH, principal acheteur d’espace de pub des médias français. J’avais déjà épinglé ce grand Capitaine d’Industrie (du luxe) dans un billet de 2009. Je reprends ici ma charge sur le bonhomme qui visitait alors très tranquilou une exposition dont il était le mécène.

Handmade Software, Inc. Image Alchemy v1.14

Début 2009, Bernard Arnault, 7ème fortune mondiale, organisa donc à Paris une Exposition-Picasso que le JDD ne cessa de magnifier et de glorifier. Plus tard, en octobre 2014, notre Nanard aura l’occasion de parader à nouveau en inaugurant sa Fondation en présence extasiée du Camarade . BiBi et son mauvais esprit ne sont pas loin de penser que cet ensemble très mastoc de Frank Gehry avait été édifié pour faire oublier l’offrande que fit Louis Vuitton et sa Maison au Maréchal en finançant plus de 2500 bustes officiels à l’époque de Vichy (Ici photo).

BustePétain1

Attardons-nous plutôt sur cette photo de 2009, parue dans le JDD le canard-laquais de . Notre Bernard ne regardait rien en particulier en se promenant dans la salle d’exposition. Peut-être était-il là seulement pour contempler son œuvre de bienfaisance et en jouir ? Peut-être pensait-il aussi à cette vente aux Enchères qui allait se tenir le mois suivant à New-York, enchères dont l’argent allait profiter aux enfants défavorisés de New-York. C’est que Bernard Arnault a grand-cœur, voyez-vous. Pour ce qui est d’aider son prochain (et sa progéniture Delphine et Antoine), le Môssieur n’hésite pas. Il a fait venir Hubert Védrine, , à la Direction LVMH.

bernard-arnault-au-musee

Regardons notre patron de luxe : il est à distance d’un tableau sans se douter que c’est la , placide et goguenarde, qui le regarde et le met à nu. La Maja Nue sait tout des choses de la Vie. Elle connaît tous les secrets cachés de ses Visiteurs, elle qui ne cache rien. Elle sait que derrière le sourire tranquille du Patron se cache un amour vain pour l’art et les Artistes, elle sait que ce Grand Escogriffe, mélange de Pierre Richard et de Bernard Menez, veut se parer et s’emparer de tout ce qui compte de Beauté en ce Monde.

Francisco_de_Goya

La Maja Nue de Goya connait tout de ce Monde. Elle se souvient par exemple qu’à l’achat, le yacht de ce Grand Boss s’appelait «One Eagle ». Trop prédateur ! Bernard le débaptisera pour «Amadeus» (plus élégant, non ?) et l’enregistrera aux îles Caïman (Prix de la restauration : 30 millions de dollars).

B Arnault Hollande

La Maja Nue a un regard amusé : elle a tout compris de ce Bernard Arnault qui se défile. Elle a eu le temps de lui rappeler sa présence à la Nuit de la Victoire de Sarkozy au Fouquet’s. Souvenons-nous que ce Nicolas, grand ami politique, déclara un jour que « les Paradis fiscaux, c’était terminé». Voilà qui a du beaucoup faire rire le patron de LVMH.

La Maja Nue a lu dans les yeux de Bernard Arnault le montant de sa fortune (la septième du Monde – 21,5 milliards d’euros en 2005, un salaire de 4 millions d’euros).

FAKIR

La Maja nue regarde Bernard Arnault qui s’éloigne : elle sait combien les Puissants peuvent avoir de haine et d’hostilité à toutes les idées nouvelles, combien ils ignorent tous ceux qui, comme Goya son Peintre, affichaient des sympathies pour les idées de la Révolution. Elle devine aussi pourquoi le Grand Bernard était préoccupé ce jour de 2009 : il allait rejoindre son ennemi juré, François Pinault et ils allaient parler «Trêve et Cessez-le-Feu» autour d’une bonne table. Tous deux présents avec Albert (Frère) et Alain (Minc).

Ils y causeront Luxe et Culture car, pour tous deux, la Culture est à la fois un Luxe et une Marchandise. Ils y causeront Ethique du Journalisme (avec Les Echos, le Parisien d’un côté, de l’autre) et espaces publicitaires indispensables aux radios () et autres médias. Remarquez, chers lecteurs et lectrices, que BiBi, lui, n’en a heureusement pas besoin 🙂

LVMH

La Maja Nue sait tout cela : elle sait qu’un jour, elle devra poser sur les murs de l’un ou de l’autre (Au Palazzo Grassi de Venise pour Pinault, à la Fondation Vuitton pour Arnault). Elle est en paix. Eux, ils sont en guerre et ils se déchirent pour tout : la Gloire, la Notoriété, la Volonté de Puissance. Ils se battent pour Pucci, Fendi, Dior, Givenchy, Kenzo, Loewe, TAG Heuer, Chaumet, Yquem, Zénith, Berluti, Guerlain, Sephora, Moët and Chandon, Dom Pérignon et Veuve Cliquot etc (C’est à Bernardo), ils vont se réconcilier puis ils se battront encore pour Boucheron, Balenciaga, Bottega Veneta, Sergio Rossi, le Printemps, la Redoute etc (C’est à Francesco).

La Maja nue, elle, n’a rien d’autre à offrir que sa nudité. Elle sait que son insolente Beauté ne peut s’acheter car la Beauté – nos deux pitoyables Capitaines d’Industrie ne le savent pas – la Beauté (sa beauté) est sans prix.

2 Responses to Merci Bernard Arnault.

  1. Robert Spire dit :

    Merci patron Bibi.:)
    La première chose que j’apprécie sur ce blog: l’absence de pubs…Puis pour l’interconnexion par exemple d’une « Maja nue » au monde.

    « La peinture est cosa mentale, on le sait depuis Léonard de Vinci, mais on a tendance à l’oublier. »
    (…)
    « L’art, prisonnier des musées, des collections privées et des banques, reste a priori accessible aux amateurs d’art, mais l’immense majorité d’entre eux n’ayant pas été suffisamment éduquée pour en saisir le sens, moins encore la portée historique, le public s’embrouille. L’art tout entier, du fait de l’esthétisme de la critique d’art, a été rejeté hors du réel, et, par sa marchandisation effrénée, chassé du paradis de l’indépendance. » Alain Jouffroy (le texte entier sur http://boutique.monde-diplomatique.fr/extrait-anniversaire3)

  2. BiBi dit :

    @RobertSpire
    Oui pas de pub. J’aurais l’impression de me salir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *