Le Murmure des Expulsés.

L’histoire était jusqu’à aujourd’hui inconnue de BiBi. Elle lui est venue de ce petit village de (64140) dans la banlieue de . Son Maire socialiste, , avait donné son aval pour la réalisation d’une fresque murale sur un pan de mur d’une salle des fêtes communale. La fresque était une œuvre citoyenne dédiée aux sans-papiers et à leurs enfants expulsés.

L’inauguration a eu lieu le 5 septembre 2009. Ce jour-là, Isabelle Larrouy, porte parole de Réseau Education Sans Frontière ( 64), la députée-maire socialiste de Pau (Martine Lignières-Cassou), et le maire de Billère, Jean-Yves Lalanne y ont présenté le contexte et les raisons de cette commande.

Le préfet UMP très zélé des , , est venu s’y opposer prétextant que le premier magistrat de Billères serait sorti de son devoir de neutralité vis-à-vis de la Politique gouvernementale. Il a donc saisi le tribunal administratif de Pau qui – hélas – lui a donné raison. A l’audience du 4 janvier dernier, le rapporteur public s’est en effet prononcé en faveur de l’effacement du Mur et a donc décidé « l’annulation » de la décision du maire.    

Plus de mur certes… mais restent ces murmures d’expulsés et leurs soutiens.

Murmures qui reconstruiront le Mur.

6 Responses to Le Murmure des Expulsés.

  1. Wam dit :

    Wam tient a rappeler a BiBi que les expulses sont non pas des victimes mais des coupables selon nos lois civiques et democratiques.

    Ceci dit, s’il faut construire un mur pour pouvoir enfin expulser les personnes qui meritent de l’etre, alors que ce mur soit.

  2. Belle initiative.

  3. BiBi dit :

    Très cher Wam,
    les lois de 40 étaient aussi les nôtres (et surtout celles de vos amis supporters). Par contre, si vous « méritez » d’avoir votre nom gravé dans un Mur, BiBi choisira prioritairement pour vous le Mur… de la Connerie.

  4. Wam dit :

    Cher BiBi,

    Certainement pas, les lois de 40 etaient celles de la France OCCUPEE, c’est a dire a peu pres tout sauf democratiques…

    Tres tres tres grosse difference…

    Et ensuite, comparer les juifs aux immigres clandestins, ca vole haut…

  5. Nouvel Hermes dit :

    Murs de la connerie, murs de la honte, mur des lamentations… tous les murs sont faits pour être détruits et qu’on trouve un idé: vivre ensemble. belle utopie, n’est-ce pas? N’y croyant pas trop moi-même,hélas, autant que les murs soient détournés comme le fut celui de Berlin: l’écran des rêves, le pied de nez à la réalité… Et d’ailleurs ce titre « le mur des expulsés » c’est pas birarre, non? Murs qui empèchent d’entrer ou de sortir? Murs qui empèchent toute représentation?

  6. BiBi dit :

    @ Wam C’est quoi ce truc : les lois de la France occupée ?
    Les lois 40 étaient les lois de l’Etat français.
    Les lois Besson sont aussi des lois anti-démocratiques.
    @Hermès La Symbolique du Mur, c’est aussi grimper dessus. Quand BiBi était lycéen, joie de faire le Mur et de se retrouver Prisonnier en toute liberté.
    Pourquoi laisser ce Symbole au Négatif ?
    Le Mur comme socle et protection, le Mur comme fondation, le Mur et ses lézardes, le jeu sur le Signifiant Mur etc : possibles symboles positifs, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *