JDD : le Jay toujours sur la branche du Pouvoir.

, rédacteur du , continue de nous écrire sa fable dominicale. En La Fontaine de pacotille, il nous dévoile l’essence même de son Maître haut-perché. Vous devinerez de qui il cause lorsque, d’une plume prétentieuse, il qualifie notre bon Président, Frère de Lagardère, d’«animal politique exceptionnel». Son Chouchou a eu «une liberté d’esprit» qui l’a conduit à «montrer une courageuse détermination à transformer l’avenir» et à redonner «quelques couleurs à l’économie». Il ne reste plus qu’à le glorifier d’être «primus inter pares» (le latin, c’est d’un chic !) européen et «porte-parole des sans-voix».

En son temps, , autre animal malade du Pouvoir, avait loué le Roi de la (basse) Cour en «Maitre du Monde». Le Jay fait aussi bien. Apprécions son «Porte-parole des sans voix» qui laisse BiBi béat devant tant de… sottises.

En pages deux et trois, c’est qui prend le relais. Et de quelle manière ! Il s’étonne de la «surprise» de l’annonce de 19h32 («Une aubaine pour les journaux de 20 heures») pour rajouter plus loin cette évidence difficile à cacher : «A peine rentré du G20, Sarkozy accélère le calendrier selon un scénario politique minutieusement écrit par ses communicants». Petit rappel : les communicants sont payés entre 15000 et 20000 euros l’heure (voir article-BiBi).

BiBi ne s’étonne même plus de voir écrit que Brice Hortefeux «se confie au JDD» ou encore de lire que « la machine médiatique s’emballe » sur ce qui suit (à propos de ) : «Ses longues vacances suivies d’une première sortie chez le Président, au fort de Brégançon, où il apparaît sans cravate et vêtu d’une veste décontractée suffisent à emballer la machine médiatique».
Ce Fillon promu «Hyper-premier Ministre» ( le JDD va en faire des tonnes pour nous marteler cette «évidence»-là) a fait un drôle de détour : «Avant de se rendre hier à l’Elysée, Fillon a rencontré , un de ses meilleurs soutiens, pour faire passer ses messages à Nicolas Sarkozy». Voilà Balladur qui fait des commissions chez son ex-poulain. En ces Journées de la Gentillesse, BiBi ne rajoutera pas que Balladur fait ses rétro-commissions chez Sarko. Par contre, il exhortera ses amis, lecteurs et lectrices du blog, à se ruer sur le livre de Fabrice Lhomme et Fabrice Arfi chez Stock («Le Contrat. L’Affaire que Sarkozy voudrait oublier»).

Un livre dont la promotion ne fait pas une ligne dans le JDD. Nos amis Jay & Jeudy ont bien d’autres choses à faire. Et bien d’autres affaires à nous rappeler (… et à nous cacher).

5 Responses to JDD : le Jay toujours sur la branche du Pouvoir.

  1. Tony dit :

    Alors là, je rêve…
    Pour finir, après avoir annoncé Borloo jusqu’à la semaine dernière, celui qui parlait d’orientation « Social ».
    C’est Monsieur « gardons le cap » qui est reconduit…
    1- ce sont deux stratégies pratiquement opposées. Autrement dit, il y a une semaine, notre Guide ne savait pas quelle direction il allait nous faire prendre, quand son remaniement était programmé depuis 6 mois. Ca s’appelle voler à vue par mauvais temps…
    2- retour de M. Juppé numéro 2 du gouvernement, expert en économie qui en 1996 souhaitait céder Thomson pour le Franc symbolique au Coréen Daewoo, annonçait la démission de son gouvernement au lendemain premier tour suivant la dissolution de 1997, et était condamné à 18 mois de prison avec sursis pour prise illégal d’intérêt en 1998.

    Eric Woerth s’en va avec ses casseroles. Sans doute reviendra-t-il avec le même CV que Juppé.

    Enfin, cette fois c’est fait Claude Guéant devient officiellement ministre des Affaires Etrangères.

    Je me demande si notre Président souhaite vraiment se représenter en 2012…

  2. basoulic dit :

    BiBi

    Toujours aussi drôle et caustique ,votre blog !
    C’est un régal !

  3. benoit barvin dit :

    Cher Bibi, oui, je le proclame moi aussi, le Résident actuel est bien, comme le dit Olivier, « le porte-parole des sans voix ». Sans voix, c’est ce qui nous arrive, devant tant d’hagiographie « complaisante ». Voilà une belle histoire de tautologie, non?

  4. nicocerise dit :

    Et pendant ce temps les banques font leurs agios-graphie

  5. Tony dit :

    Oh, quel manque de chance pour Eric Woerth… 48h pour me donner raison…
    A peine viré du gouvernement, le Procureur Général Près la Cour de Cassation (donc pas exactement « Pinot simple flic ») qui veut l’envoyer devant la cour de justice de la république pour quelque chose qui pourrait s’appeler « prise illégale d’intérêt ».
    Ressembler physiquement à Juppé est une chose, tenir le même discours et la même posture en est une autre que M. Woerth sait accomplir.

    Se donner tant de mal pour copier également son casier judiciaire, c’est aller très loin dans le mimétisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *