Enquête sur une image de Nathalie Kosciusko-Morizet (2).

Lire première partie : Enquête sur une image de NKM (1).

Hier Secrétaire d’État, aujourd’hui Ministre de Sarkozy, NKM fut prise en photo à l’automne 2005. Enceinte, elle était alors en pleine ascension politique. lui ouvrit alors les bras et cette double-page ahurissante.

FEMME SIMPLE ET FEMME DE POUVOIR.

1. Un mot sur cette légende : «Son premier bébé, c’est la politique». Cette phrase vient rappeler que NKM n’est pas n’importe quelle Femme. Elle est porteuse de bébé et… de projet politique. Quelle femme (ordinaire) peut en dire autant, hein ?

2. Elle est donc une femme parmi toutes les femmes : elle procrée, elle joue de sa beauté – robe blanche, un quasi-déshabillé, pieds nus adorables, une position relâchée, sans ostentation, non lascive. Attention, elle est plutôt le contraire de la Femme à l’Odalisque malgré les similitudes (voir tableaux en photos ) ou de la Putain berbère sur son lit (). La chevelure mi-bouclée est admirable, au coloris roux…en parfaite communion ainsi avec les couleurs de la forêt automnale : marron des livres, gris-vert du banc de pierre, bois patiné de la Harpe.

3. Mais NKM, Secrétaire d’Etat, aujourd’hui Ministre, est aussi la Femme de demain, la Femme (de Pouvoir) qui annonce les lendemains qui chanteront pour tous (ou presque tous). Elle est donc singulière et, de fait, au-dessus du lot.

4. L’écrit de Paris-Match détaille les deux statuts de cette femme hors-norme lorsqu’ils lui sont associés : «Députée, Conseillère Régionale» qui va «mettre au Monde son premier bébé» et qui, dans le même temps, continuera sa carrière sans la mettre «en congé maternité». Femme du Présent et du Futur. Femme d’exception : il ne resterait plus qu’à admirer, à se prosterner.

UN CONTEXTE A-HISTORIQUE.

«Une sorte de halte» nous dit-elle. La «Nature» fait ici cliché.

La composition de la photo nous offre une Terre dégagée du poids de toute histoire humaine. Les bois, le feuillage lointain des arbres, le parterre de feuilles signifient le Monde éternel où Musique et Lecture sont là depuis la Nuit des Temps. La Harpe dans son silence fait le joint entre Passé et Présent. Les deux gros livres, l’un ouvert, l’autre fermé sont là pour signifier que Madame lit, Madame rêve en lisant mais elle reste, elle restera les deux pieds (nus) sur terre.

Elle nous dit : «Profitons ensemble de cette incise dans le Temps (ma grossesse l’est) pour penser hors le tumulte sur terre. Laissons au loin les cris des Manifestants, la rage destructrice des Guerriers urbains, la vulgarité des pauvres Femmes du Peuple (bref  la Lutte des Classes) et n’oublions pas que cette halte est une aire pour «partager les réflexions que nous inspirent l’actualité aussi bien que mes différentes missions».

DÉGRADATION.

Dans son livre «Fragments d’un Discours amoureux», citait «Nous Deux» (le Roman-photo) comme archétype de l’Obscénité.

BiBi caractérisera, lui, cet extraordinaire photographie du Pouvoir comme le cliché de la dégradation lente et latente, bientôt extrême, du Politique.

4 Responses to Enquête sur une image de Nathalie Kosciusko-Morizet (2).

  1. Ju dit :

    ca fait surtout très « pipolisation » encore une fois. Comme d’hab, j’aurais presque envie de dire.

  2. BiBi dit :

    D’habitude, le registre « Femme-People » passe plutôt via l’Image de la « Poupée », de la « Putain », de la « Femme libérée ou très sérieuse au boulot », non ?

    Et là, on surjoue la représentation aseptisée et douce-heureuse de la « Mère » hors-intérieur de Maison.
    C’est pour ça que pour moi, cette photo est à la fois unique et représentative.

    Depuis, oui, la « pipolisation » est devenue – hélas – une habitude.

    Et depuis aussi, il est né le « divin enfant » de NKM !

  3. Nouvel Hermes dit :

    Un peu insatisfait quant à l’analyse de l’image, j’ai fait mon propre texte sur mon blog… Mais il est bien que deux regards se croisent!

  4. BiBi dit :

    @NouvelHermès

    Merci et bravo pour votre riche analyse.
    J’engage les lecteurs de BiBi à passer vous voir et à lire votre article et… mon commentaire :-)

    « La photo ne prétend pas au réel ». écrivez-vous.
    D’accord sauf qu’elle s’accompagne d’une légende qui la met en tension. Dans l’analyse, il ne faut pas non plus oublier cette légende qui est tout à fait extraordinaire :
    « Son premier bébé, c’est la Politique »
    Nous ne sommes pas n’importe où : ns sommes dans Paris-Match.

    Effectivement, abondance d’analyses ne nuit pas !
    Car il s’agit de se battre contre les représentations que se construisent ces Gens de Pouvoir à travers leurs images. Elles n’ont qu’un seul but : faire passer leur politique – qui elle, est hélas, bien concrète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>