BiBi fait le bilan de la Sarkozye.

*

Via les statistiques, les manipulations, la mise en avant de Chochotte, le rappel de certaines promesses, BiBi vous fait le bibilan du Quinquennat d’un Imposteur.

Un Président à la rue.

Le nombre de décès recensés chaque année par l’Association «» est en augmentation constante chaque année : 220 en 2007, 387 en 2008, 406 en 2009, 414 en 2010. Article ici.

Obscène et débectant, le petit chef de la Sarkozye avait déclaré : «Je veux si je suis élu président de la République que d’ici à deux ans plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d’y mourir de froid». «Le droit à l’hébergement, c’est une obligation humaine. Si on n’est plus choqué quand quelqu’un n’a plus un toit lorsqu’il fait froid et qu’il est obligé de dormir dehors, c’est tout l’équilibre de la société, où vous voulez que vos enfants vivent en paix, qui s’en trouvera remis en cause».

*

*

«Informations préoccupantes».
On pourrait croire que la proposition de loi relative au suivi des enfants en danger par la transmission des informations est une belle avancée. Votée à l’unanimité par l’Assemblée Nationale et le Sénat le 23 février dernier, ce projet prévoit de transmettre d’un département à l’autre les infos lorsqu’une famille suivie par les Services de Protection de l’Enfance vient à déménager. Mais lamentable et silencieuse opération de la Sarkozye : il s’agit aussi de communiquer aussi les «informations préoccupantes» qui concernent le mineur suivi et sa famille. On reconnaît ici cette volonté toute sarkozyste de flicage administratif, volonté qui devrait pourtant plus s’occuper d’écouter ces familles et de résorber la nature de leurs préoccupations.

Tant qu’on a la santé.
Un étudiant sur 3 renonce à des soins, faute de moyens et plus de 19% ne sont pas couverts par une mutuelle en raison de son coût jugé trop élevé (Source UNEF 2011). Transmis à , le Ministre de tutelle.

Au secours, !
La campagne 2011-2012 des Restos du Cœur va battre un record puisque les 2000 centres d’aide alimentaire ont accueilli 900.000 personnes contre 860.000 l’année précédente. Un record pour le Bilan de la Sarkozye qui laisse faire aux Œuvres humanitaires le travail d’un gouvernement. BiBi serait curieux de savoir ce qu’en pensent les soutiens Umpistes Patrick Bruel, Mimi Mathy, Hélène Segara, Muriel Robin ou autres Michèle Laroque ?

Carla et la .
On veut bien croire Mireille Davidson, responsable du département Santé de la Fondation de France (financements privés):
«L’Etat doit continuer à assurer son rôle. Les bailleurs privés ne remplaceront pas l’Etat» (Journal du Droit des Jeunes. N°313. Mars 2012). Fort bien. Mais derrière ces belles paroles, BiBi se souvient que s’était mise au service de la Fondation et qu’elle lui avait ouvert une page entière de son blog. Avec son mauvais esprit, BiBi se met à croire qu’il s’agit d’une jolie manipulation car il y a cherché (en vain) de semblables propos sur le rôle (défaillant) de l’Etat. Dans la page de blog de la Première Dame de France, il n’a trouvé en effet que les habituels propos lénifiants d’appel à la générosité des donateurs. Et ce texte mis en ligne dans le Blog de Chochotte a été rédigé par… la Fondation elle-même.

C’est souvent ainsi dans ces liens de prestige acceptés, recherchés, renvoyés : d’un côté, Dame Carla rehausse le prestige de son mari en participant avec générosité à la promotion de la Fondation et de l’autre côté, la Fondation – devenue soudainement muette sur les coupes étatiques de la Santé mais très volubile sur le blog de Madame – rehausse son prestige afin d’amplifier ses activités.

Carla ne veut ni d’un homme battu ni de femmes battues.

Carla intervient de plus en plus dans les Médias. Elle ne fera pas comme sa Précédente : Chochotte ira bien voter pour son homme aux élections. BiBi a aussi bien ri lorsqu’il a vu notre Dame Patronnesse se préoccuper des femmes victimes de violences (en République du Congo). C’est bien dommage qu’elle se soit fâchée récemment avec une habitante de New-York. Elle aurait pu verser un témoignage inédit dans ses dossiers. Mais comme le dit un chroniqueur de France-Info, «vous n’êtes pas obligé de me croire».

Trouvé dans le bulletin de l’ (Association Nationale des Assistants Sociaux) :
«Penser «les assistés» comme des personnes libres de s’adonner à des calculs et des stratégies de profiteurs, c’est croire à une liberté d’agir qui ne vit que dans l’esprit de ceux qui ne connaissent rien à l’appauvrissement des populations ».

Assistanat, mon Q.
«Le simple fait d’observer que l’immense majorité des allocataires souhaitent travailler mais ne trouvent aucun emploi éloigne fortement du prétexte avancé d’un supposé «assistanat» qui gangrènerait les demandeurs d’emploi. Il peut même être parlé d’instrumentalisation électorale quand on sait que ceux-ci voient leur allocation réduite puis supprimée après deux offres d’emploi valables». (Source : ). Rajoutons que ces offres sont – de l’aveu même de ce «pauvre» – très rares.

Conclusion-BiBi.
Continuerons-nous de vivre dans ce Monde formidable jusqu’en 2017 ?

*

PS : BiBi est aussi en Campagne ! Ses (é)lecteurs peuvent toujours se rendre sur le FaceBook de PENSEZ BIBI pour prolonger le bilan et ne pas désespérer. 

5 Responses to BiBi fait le bilan de la Sarkozye.

  1. iban dit :

    Grand plaisir à vous lire.
    Depuis quelques temps toutes critiques de notre neo-cons candidat-président est taxé d’antisarkozisme puéril débile .
    Vous relevez des faits que beaucoup ont oublié mais qui sont tellement réel.
    20 ans en CHRS ça blinde face a de tel discours stigmatisant

  2. BiBi dit :

    @iban
    Merci pour votre soutien : ça fait plaisir aussi en retour. Vraiment.

  3. de la mata jeanpaul dit :

    Apparemment il ne doit pas y avoir des Sdf dans ton coinler Bibi..c’est riche ou quoi ?

    A Paris, qui est riche aussi, y’a plein de Sdf qui ne veulent pas qu’on leur porte secours, et qui préfèrent crever de froid dans la rue…Mais pour savoir cela encore faut-il passer des nuits à aider les bipèdes qui se laissent aller et qui n’ont rien,… au lieu de pleurer sur le net contre mon cher et adoré Sarko…hé,hé ?

  4. BiBi dit :

    @JeanPaul de la mata
    Comment peux-tu t’arrêter aux premiers temps du « refus » des SDF d’être aidés ? Il faut du temps pour rencontrer l’autre.
    Je fais l’hypothèse que ton écoute – si tu les écoutes – est sélective et que tu commences à fouetter pour ce qu’ils auraient à te dire en poursuivant la « conversation ».
    En fait, c’est plutôt toi qui ne les connais guère, toi qui te contentes de la « surface » de leur propos et qui – courage, fuyons – prend tes jambes à ton cou.
    Et pour ce qui est des « bipèdes »( t’as pas un autre mot ?) il ne suffit pas de passer des nuits entières, il faut aussi y passer des jours. Et pas que des nuits et des jours d’hiver mais aussi des nuits et jours d’été.
    Quant à ton cher Maître, je n’ai rien inventé : « Plus un seul SDF » c’était sa promesse. Mais là encore, tu deviens subitement sourd. A trop vouloir tirer les oreilles de BiBi, tu te fais du mal : pense aux tiennes.

  5. […] le citoyen va devoir désigner un bonhomme, je souhaite apporter un éclairage sur l’actuel taulier de l’Elysée. Ce qui suit est extrait de «Sarko m’a tuer» de Gérard Davet et Fabrice […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>