Gugusse, Valère Novarina et la Foire de Crête.

Le 2 juin 2008, BiBi avait publié un article un peu mégalo-maniaque intitulé «, ancêtre de BiBi ?». Gugusse était cette figure de marionnette, présente sur la d’autrefois, Foire qui se tient toujours à (Haute Savoie) dans les premiers jours de septembre. Avec Gugusse, , gloire locale et (inter)nationale, trouva le déclic qui le poussa à l’écriture et à la mise en scène théâtrale.

« Cette Foire se trouve être l’une des plus vieilles foires de France. On y vient pour toutes sortes de choses et de raisons : pour vendre (des cloches, des animaux, des imperméables, des fromages et des friandises), boire (du Crêpy des coteaux de Marin), manger, jouer, acheter (des cloches, des animaux, des imperméables, des fromages et des friandises).

Dès les années d’après-guerre jusqu’à l’an 2000, l’une des attractions les plus spectaculaires de la Foire consistait en un étrange numéro de marionnette mi-humaine, mi-pantin. Cette attraction avait été imaginée par un couple qui avait nommé son unique personnage «GuGusse» et appelé l’ensemble de ce Théâtre miniature « La Loterie Pierrot ».

Debout sur l’avant-scène d’un minuscule castelet, GuGusse, un petit personnage à la grosse tête humaine, tapait du pied, agitait ses petits bras cotonnés, grimaçait, mimait les attitudes d’un chanteur de Café-Concert. Il chantait avec un appareil de play-back «L’Ami Bidasse», des airs de Bourvil, des refrains de Dario Moreno et des rengaines populaires des Trois Vallées. Tandis que le corps et les membres de ce pantin avaient à peu près les dimensions de ceux des poupées offertes aux gagnants de la loterie, sa tête n’était autre que celle du propriétaire, surnommé Gugusse.

Le numéro était, à l’origine, complété par le boniment de sa sœur, vêtue d’un frac, coiffée d’un gibus et qui lançait la roue. Parfois dans ces rêveries un peu étranges, BiBi voit GuGusse en Ami lointain, en Double saugrenu et un peu déjanté.

L’étrangeté de ce minuscule militaire à grosse tête impressionnait par sa difformité, par sa gestuelle saccadée et ses mimiques appuyées qui accompagnaient les refrains. La greffe inquiétante d’un visage humain sur un corps de pantin le constituait en une sorte d’icône burlesque.

Valère Novarina, dramaturge de cette Contrée et Enfant du Pays, l’utilisa directement dans deux de ses pièces. Une première fois lorsqu’il monta la version scénique de « La Chair de l’homme », présentée en 1995 au Festival d’Avignon. Une seconde fois dans le début de sa pièce «L’Acte inconnu ».

6 Responses to Gugusse, Valère Novarina et la Foire de Crête.

  1. Wam dit :

    Ce spectacle, je ne l’ai jamais regarde. J’etais enfant quand il se produisait et je prenais peur en voyant cette si grosse tete grimacante sur un tout petit corps gesticulant.

  2. Serge duffour dit :

    Le crepy n’est pas un vin de Marin. Je suis né sur la place de crête, plus pécisément à l’hotel de crête et enfant nous nous moqions de gugusse qui ne savait toujours pas le texte des chansons et ses lèvres étaient rarement en accord avec les paroles. Mais il était tout de même sympa quand il venait boire un coups dans notre café.J’ai connu la foire de crête en continu de 1945 à 1964. À l’époque les paysans de la montagne venaient soit la veille, soit trés tôt le matin et nous faisions en une seule journée assez de chiffre d’affaire pour voir venir l’hiver. C’était quand même mieux qu’aujourd’hui ou 50% des stand c’est de la bouffe et le reste des produits africains. C’est d’ailleur pour cette raison que je n’y vais plus

  3. Lucas corinne dit :

    Moi j ai travaillier pour eux c etait les plus gentille au monde gugus le frere de la lolotte etait trop gentille j oublirai jamais ma lolotte et le pierot nan jamais ….

  4. BiBi dit :

    Merci Corinne pour ton témoignage. Tu peux même en raconter plus. Nous sommes tous un peu les amis de Gugusse.

  5. Jo dit :

    Que de souvenirs..
    Je l’ai souvent regardé avec mes yeux d’enfant appeuré à la fête foraine d’Albertville..
    Gugusse est toujours en vie ?

  6. BiBi dit :

    @Jo
    Hélas non.
    Mais il pourrait peut-être ressusciter. Qui sait ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *