Le JDD et ses journalistes de compagnie…

Conversations autour du JDD

Trois journalistes du , trois journalistes de bonne compagnie qui méritent les Palmes dominicales de 

  a eu la préférence de BiBi ce dimanche. BiBi a rarement lu un article ponctué d’aussi ahurissants compliments sur une personnalité. Les éloges sur étaient dignes d’un numéro de la Pravda des années 50. « Brice est celui qui a la plus forte marge de progression». C’est l’élève le plus doué de la Promotion Little Nikos. Ce dernier a pour lui « les mots les plus doux et bienvenus ». Brice « ne se plaint jamais, ne fait jamais part de ses états d’âmes (un homme ! un vrai !), il se garde de tout ego mal placé (un homme modeste, un vrai !). Ses résultats sont là alors que ce n’était pas gagné d’avance ( un homme obstiné, un vrai battant). Dans son fief électoral et familial ( important la famille pour gagner les lecteurs et électeurs auvergnats), il laboure ( il a des mains de paysans qui ne mentent pas) méthodiquement ( un homme discipliné qui ne fait pas n’importe quoi) le terrain chaque fin de semaine ( un pas fainéant comme ceux qui ne font que 35heures). Il est exigeant pour lui et pour les autres, il est en mission, il s’engage (pour nous, pour vous). Ses groupies sont débordantes d’enthousiasme car Brice n’est pas « un apparatchik froid et calculateur ». Il s’est bonifié en vieillissant. La Journaleuse fait alors dans la nuance : Brice est un Grand devenu Grand Sage depuis le déclic ( son amitié avec Little Nikos). Le Ministère de l’Intérieur est pour lui un rêve de jeunesse mais s’il reste en retrait c’est qu’il fuit « l’effervescence médiatique ». Enfin, il se fait philosophe dans ses derniers mots car Brice «  n’oublie jamais la précarité des choses». De ses parties de chasse et de sa politique du Chiffre, il ne sera évidemment pas question mais BiBi reste impressionné :
toutes ces louanges en un article d’un huitième de page, c’est un véritable exploit !  Bravo Virginie ! Continue ! Frère peut compter sur toi. 

MICHELE STOUVENOT ressemble beaucoup à l’insupportable Guy Carlier, avec un zeste d’humour en plus. Ce dimanche, elle était visiblement en manque d’inspiration. Aussi a-t-elle tourné sa langue moins de sept fois dans sa bouche pour s’attaquer au Canard Enchaîné. Rien de moins. Elle a repris in-extenso trois extraits du journal satirique pour remplir son article. Du plagiat jamais vu à ce niveau ! Cette gentille Michèle n’oublie pas non plus de donner un petit coup de pouce publicitaire au dernier livre de Laurent Valdiguié ( dont BiBi avait relevé la méchanceté sous des dehors de bonhomie face à Denis Robert – voir article : «  Non Denis Robert n’est pas un Personnage »). Laurent travaille à Paris-Match et a donc le même Patron que Michèle : coïncidence sans aucun doute.
Notre Michèle n’est pas en reste de ragot puisqu’elle le reprend de Laurent : ce serait Pierre Charon, conseiller en Com de Little Nikos, qui serait l’auteur du « Journal de Carla B. » présent en première page de l’hebdomadaire satirique du mercredi.

OLIVIER JAY : lui aussi va grimper dans l’échelle de la Reconnaissance et atteindre le firmament de la Profession. Son article est prometteur : «  La France ne s’en sort pas si mal ». BiBi pense qu’avec de tels arguments, Olivier n’a pas grand-chose à craindre : lui aussi, ne s’en sortira pas si mal.

One Response to Le JDD et ses journalistes de compagnie…

  1. admin dit :

    BiBi ne croyait pas si bien dire. Au 18 décembre 2008, il apprend le transfert de Laurent Valdiguié de Paris-Match… à la rédaction suprême du… JDD !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *