Le JDD : entre lapsus et mots d’Ordre.

Journal

1. Que Claude (Askolovitch) nous dise pourquoi il tousse ? Voilà ce qu’il écrit en page trois : «L’économie mondiale va mieux mais elle reste au bord du gRouffre». Grrr, grrr, grrr… Un chat dans la gorge ? Ses grossières explications qui passent mal ? L’explication de ce gRouffre est plus simple pour BiBi : malgré les dénégations du grand journaliste, ce sont l’économie mondiale (et ses suppôts) qui lui restent en travers de la gorge.
En écho à ce lapsus, rappelons cette petite histoire drôle. Un politicien voulait défendre sa politique en ces termes : «Certes, nous sommes au bord du gouffre mais… nous ferons le pas en avant qui s’impose».

2. Les journalistes du liraient-ils (dans) les Pensées BiBi ? On pourrait le croire en s’attardant sur le titre à la Une du journal du Frère : « de plus en plus seule». BiBi relevait son isolement dans son article  «Solitude(s)». Avec les journalistes du JDD, Madame Ségolène Royal se sentira certainement moins seule.

3. Plusieurs politiques (hommes, femmes) sont formatés par les Gourous en Com. «Vous ne pouvez pas dire ça» est la première réplique de Madame au vertueux . Apprise dans les cours de Com de leurs Gourous payés à prix d’or, cette petite phrase est souvent entendue et resservie sur les ondes par le personnel UMP. Elle n’a l’air de rien cette petite phrase qui sert de bouclier mais ce serait tellement plus simple de dire : «Ferme ta gueule, journaliste de mes deux, tu ne racontes que des conneries».

4. D’autres ont aussi du mal à répondre aux questions pourtant claires. Une des deux questions posée à Laetitia Casta, Pierre Charon, Michel Charasse, Stéphane Fouks, Alain Gomez, Pierre Pasqua, Little Nikos, Denis Olivennes était la suivante : «Avez-vous un compte Clearstream ?» Aucun n’a répondu clairement : «Je n’en ai pas». BiBi veut bien croire tout ce beau monde malgré leurs périphrases un peu tarbiscotées. BiBi aurait cependant rajouté une question supplémentaire : «Sachant qu’il est possible de dissimuler un compte individuel dans cette Chambre de Compensation, vous n’avez certes pas de compte Clearstream mais avez-vous, par contre, un compte caché

5. Dans l’article «Cinq chefs d’Etat en quête de popularité» (page 3), on détaille avec une admiration toute stalinienne les positions de Little Nikos. «Il est à l’origine du G20, il a une image de battant sur le plan international, il cible les bonus qui choquent les français, il a conduit l’Europe à parler d’une même voix». Et le JDD de soupirer de le voir en baisse dans les sondages. Le peuple français est ingrat. Ohé, chers Claude, Laurent, Nicolas et les autres : et si on supprimait le peuple ? Little Nikos serait alors très populaire, non ?

6. Marc-Olivier Fogiel est en page 4 du JDD sous le titre «Pitbull mais pas chien». Le contraire des toutous du journal JDD, niche à Lagardère ? Pas sûr lorsqu’on sait que notre Pitbull officie à Europe 1, radio qui – chacun le sait –fait partie de la même… niche Lagardère. Fogiel se voit très bien, à l’avenir, dans une petite municipalité s’occupant du secteur social. Ce pitbull, crocs acérés et grande gueule, ferait à n’en pas douter de l’excellent travail dans les quartiers difficiles.

One Response to Le JDD : entre lapsus et mots d’Ordre.

  1. nicocerise dit :

    Claude (Askolovitch) ce n’est plus du journalisme c’est de la voyance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *