David Bowie d’hier et d’aujourd’hui.

Aidé par son ami et producteur , (66 ans) revient sur nos terres musicales avec un clip musical au son étrange et mélancolique («Where Are We now ?») et un prochain album en mars («»). BiBi, qui a encore dans les oreilles le son remuant de son «Jean Genie» (vidéo), revient sur la carrière du chanteur avec vieux interviews dénichés dans son grenier.

L’Enfance.

«J’ai vu une de mes cousines danser quand j’étais encore gosse. Elle dansait sur Hound Dog, un morceau d’Elvis. Je ne l’avais jamais vue danser et bouger ainsi. Le pouvoir de la Musique. J’ai eu la folie d’acheter aussitôt plein de disques. Ma mère me paya le 45 tours de Fats Domino (Blueberry Hill). Plus tard, j’ai beaucoup écouté Chuck Berry. C’est lui qui m’a ouvert au Rythm & Blues, au blues et au jazz».

Bowie connait ses premiers succès avec «Space Odity» (1969) et «The Man who sold the World» (1970) puis devient numéro 1 avec «Jean Genie» (1973). Un an auparavant, il fit sa première tournée aux USA et son «» fut sacré meilleur album 1972.

BOWIE 1983 : Cinéma et Peinture.

Michel Gayout 1David Bowie a 36 ans et il fait la promotion de son album Let’s Dance. Il vient de tourner deux films. Il joue un vieillard dans «The Hunger» avec Catherine Deneuve, un film où des scènes de sexe ont été coupées parce que trop crues. L’autre film s’appelle «Merry Christmas Mr Lawrence».

Il aimerait «travailler avec Scorcese mais mon accent italien n’est pas assez bon». Plus tôt, en 1977, Bowie a des projets-cinéma, en particulier avec Bergman mais «en ce moment, il a tellement d’ennuis. Il nous est impossible de travailler ensemble maintenant». Avec Antonioni, cela tourna court : «Je l’ai rencontré, ça ne s’est pas bien passé du tout. Mais je crois que je travaillerai avec Fassbinder… ». Il peint aussi : il a fait une expo européenne et prépare un port-folio. Il est fier d’avoir fait un portrait de William Burroughs.

America, Berlin & Switzerland.

Il ne réside plus à New York. On raconte que l’assassinat de Lennon a précipité son départ pour… la Suisse. Bien sur, il a évité l’Angleterre, fiscalement peu attractive : «J’aime vivre en Suisse. Je fais un maximum de ski. C’est un des principaux exercices physiques que je pratique afin de me tenir dans une forme raisonnable». Son activité préférée ? «Être avec mon fils. M’éveiller et savoir que je suis une personne, quelqu’un plutôt qu’une marchandise, un machin… »

En cette année 1983, il arrive chez EMI après avoir quitté RCA. Il prépare une tournée mondiale baptisée Serious Moonlight. Il est ici à l’interview de .

Let’s Dance. 

David Bowie noir et b«Le morceau  Let’s Dance une espèce de chanson d’amour désespérée qui résume assez bien le feeling que j’aimerais donner à cette tournée». Sur l’album du même nom : «Ce n’est pas fait que pour danser. J’ai essayé de faire des textes très simples, à la différence de ce que j’ai écrit jusque-là. Je m’intéresse moins au cut-up. Je voudrais trouver une écriture positive. Si ça ne marche pas, après deux ou trois albums, j’arrêterai d’écrire». «J’ai moi-même imité Anthony Newley et Syd Barrett. On imite toujours un peu, pas vrai ?».

Pour ce LP, Bowie a pris un nouveau co-producteur (Nile Rodgers) :«Space Oddity avait été fait en trois jours. C’est important d’aller vite, en matière de musique. Le maximum de temps que j’ai passé en studio, ce devait être six semaines».

Plus tôt en 1977, interrogé sur le Punk, il lâche : «Je trouve ça délicieux. Est-ce une nouvelle vague ? Non, c’est une vieille vague. Je crois que le plus intéressant de tous ces groupes est Telévision… Oh, si Ziggy Stardust avait un fils, oui, quand Ziggy a perdu la partie, qu’il n’avait plus d’argent… avant de mourir, il a eu un fils : Johnny Rotten».

Avec Brian Eno, cette année-là, il travaillera à Berlin (le Mur est toujours debout) et enregistrera cette année-là «I’m Afraid of Americans».

Route 66 (years).

Road 66Aujourd’hui, le chanteur de Space Oddity (1969) fait son retour sur le devant de la scène avec un nouveau titre («Where are we now ?») publié par surprise sur son site Internet  le jour de son 66ème anniversaire. En mars prochain, David Bowie sortira un album intitulé «The Next Day». On attendra donc les prochains jours pour en reparler.

*

Les illustrations de ce billet sont de et sont parues dans le N° 189 de Rock & Folk (Octobre 1982).

Autres sources : (5 novembre 1972). Interview avec .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *