Jean-Pierre Bernès ou la Glorieuse incertitude du Sport.

Cela faisait longtemps que BiBi n’en avait pas parlé : , agent numéro Un du Foot-Bizzness, est de retour.

Jean-Pierre, il est un peu comme les Patrons new-look, ces Capitaines d’Industrie fiers d’être médiatisés. Un moment discrets ( la discrétion de Jean-Pierre a duré 10 ans), ils piaffent d’impatience derrière la grande scène médiatique mais une fois devant, quelle joie et quelle fierté de retrouver la lumière des projecteurs!

Voilà que le Figaro (18 janvier) offre à Jean-Pierre Bernès une interview dans laquelle on revient sur les grandes souffrances endurées par celui qui truqua les matches de l’OM et qui retrouva rapidement sa virginité pour devenir l’Agent (euh… le Conseiller) le plus puissant du football français.

Oui, c’est que le bonhomme n’aime pas ce mot d’Agent : ça doit faire agent secret, homme de l’Ombre, ou ça doit évoquer le signifiant A(r)gent si proche. Comment savoir? Monsieur Jean-Pierre préfère donc le mot « Conseiller». C’est vrai, ça fait plus chic. Donc Monsieur le Conseiller Jean-Pierre, très grand ami d’ (autre conseiller fortuné – de Zidane) conseille. Il conseille Nasri, Ribéry, Rami ( récemment transféré à Valence – combien ta plus-value, Jean-Pierre ?), d’autres joueurs encore et aussi des… entraîneurs.

Comme Jean-Pierre ne fait pas les choses comme les autres, il est le Conseiller à la fois de (entraineur de l’), de Jean Fernandez (entraineur de L’ AJ Auxerre) et de (entraineur de l’Équipe de France). Il s’est bien débrouillé surtout que BiBi comprend mal qu’il occupe cette place puisque les statuts de la FFF interdisent à toute personne qui a un casier judiciaire non vierge d’exercer cette « profession». Peut-être que Guy Roux, s’il lit le Blog à BiBi, pourrait répondre à cette question ?

Curieusement, ce mercredi, se jouait le match AJ Auxerre – OM en demi-finale de la Coupe de la Ligue. De méchantes langues ( pas celle de BiBi bien sûr) ont imaginé un abracadabrantesque scénario d’avant-match : « Tu veux que l’OM gagne ? Pas de problème : un certain conseiller conseille à l’entraineur de l’AJA de mettre la pédale douce. Tu veux que l’AJ Auxerre gagne ? Tu vas voir le Conseiller et il conseille à Didier de lever le pied». Simple comme bonjour. Surtout qu’avec les antécédents, le Conseiller s’y connait en football : rappelez-vous le match OM-VA qui dura plus qu’une heure et demie !

Heureusement, tout ça, c’est du Foot-Fiction. Les amis de BiBi exagèrent toujours : faut pas les écouter.

Ainsi le match s’est joué (Victoire finalement de l’OM par 2 à 0). Voilà un des clubs de Bernès en finale. Les télés, l’Equipe, France-Info, la Fédération Française de Foot sont ravis. Ils gloseront une dernière fois sur le match passé et feront des pronostics à n’en plus finir sur la grande Finale du Sud (contre Montpellier) à venir… Une fois de plus, ils nous feront croire à la très Glorieuse incertitude du Sport.

2 Responses to Jean-Pierre Bernès ou la Glorieuse incertitude du Sport.

  1. areuh dit :

    ppda n’était plus, lui aussi, puceau du côté du casier. No problemo…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *