Tag Archives: Fabrice Arfi

J’ai sorti mes Top Tweets du frigidaire.

Quand les canaux de l’Idéologie dominante – quasi unanimes pour dégommer la France Insoumise – se mettent En Marche, un seul geste à faire : recueillir toutes ces « pseudos- infos » et les mettre au frigidaire. Oui, ramasser tous ces appétissants amuse-gueules et les ranger méthodiquement en chambre froide. Ne pas se jeter dessus illico, ne pas répondre dans l’urgence, la colère ou l’anathème, ne pas laisser affleurer nos rancoeurs et nos dégoûts. (Et Dieu sait que, cette semaine, j’en ai connu des hauts-le-coeur et des aigreurs stomacales à puissance N à l’écoute des Commentaires des Médias Gna-Gna). 

Et puis, j’ai tout sorti, j’ai tout regroupé sur la table de ma petite cuisine. J’ai salé, j’ai poivré.

Bon appétit. 

L’Affaire Benalla : du pain béni pour le libéralisme.

Dessin Biz

L’Affaire Benalla est du pain béni pour le libéralisme car elle occulte le principal : la brutalité qui n’a cessé de s’amplifier depuis l’arrivée de son représentant sélectionné, placé, élu (sous couvert de «suffrage universel») par les sbires du Medef pour construire la France de demain. Longue opération de destruction, massacre des acquis enfin concrétisé (Loi Travail, Loi Retraite, Loi Chômage, Lois constitutionnelles, Lois Medias). On se rappellera encore ici des paroles (1) de Denis Kessler, n°2 du Medef, Président du Siècle, ce lieu où se cotoient Capitaines d’Industrie et grands dignitaires médiatiques. Elles donnent idée de la férocité de la logique macronienne.

Bon alors, cette Affaire ?

Edwy Plenel, Macron, Delevoye, Varoufakis et… Maurice.

Macron, Delevoye, Mediapart et Edwy Plenel, voilà des noms qui nous occupent toutes les journées. Des noms que la Propaganda 2017 nous impose, nous martèle, nous faisant croire que ces messieurs (ce sont surtout des Messieurs, hein?) sont les Centres d’Intérêt obligés de nos pauvres petites vies.

Et voilà qu’au détour d’un tweet, j’apprends la disparition de ce formidable pianiste (il accompagna l’irremplaçable Claude Nougaro) que fut Maurice Vander. Hommage-BiBi.

*

Petites notes autour de Trump, de Macron et de Bakchich.

macron-trump

Il ne faut pas se laisser aller. Parce qu’entre l’élection de Trump, les 5 millions dans les valises posées aux pieds de Sarkozy et de Guéant, la virginité de Macron (homme nouveau mais ex-banquier énarque), on pourrait avoir des haut-le-coeur, aller prier le Bon Dieu pour qu’il fasse un geste, rappeler aux Communistes que Joseph Vissarionovitch Djougachvili est mort mais que l’ex-Boss Robert Hue est toujours vivant. On pourrait mais on fera tout pour éviter ces aigreurs intestinales à répétition.

D’où ces mécanismes de défense tout en ricanements, d’où ces trois petites notes (Trump/Macron/Bakchich) toutes en finesses.

*

Mediapart et Jean-Luc Mélenchon : faut-il s’étonner ?

Tempête 3

 «Étonnants» journalistes de Mediapart ?

Fabrice Arfi et François Pernaud de Mediapart ont poussé une violente charge contre Jean-Luc Mélenchon. Et l’attaque tout azimut a été de taille : qualificatifs ahurissants, phrases tronquées… Toutes choses qui en laissa plus d’un sur son séant.

Mais à la réflexion, est-ce si étonnant que ça ?