Une fiction lilloise.

*

La scène se passe « Chez Lorette », un bistrot populo de la banlieue lilloise. Marcel et Mimile, coudes sur le zing, parlent de choses et d’autres :
–  T’as vu la télé, hier ? attaque Marcel.
–  Ben oui, j’étais sur le journal de la Ferrari.
–  T’as écouté sur l’affaire au ?
  Ouais, mais j’ai pas vraiment pigé de ce qu’ils racontaient. Ce DSK, il faisait dans la «partie fine», les «rencontres», le «rendez-vous galant» et les «soirées particulières». De quoi ils causent, Marcel ?
–  Tu veux que j’te dise ?
  Ben, ouais, Marcel.
–  Eh bien ce tocard de DSK, il partouzait avec des putes de chez Dédé.
–  Ah ben, ouais ! j’comprends mieux comme çé.

2 Responses to Une fiction lilloise.

  1. Et « ce qui se conçoit bien s’énonce clairement » …

  2. de la mata jeanpaul dit :

    @ B Lang,
    Qu’est-ce que t’es intelligent…moi je vois tout sombre…hé,hé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *