Tweeter sur Twitter.

*

Plutôt amusant/intéressant/jouissif de condenser toute une (im)pulsion en 140 caractères maximum. J’avais déjà fait plusieurs bibillets sur ce que d’aucuns appellent la Twitterature, mettant en ligne mes tweets les plus estimables et les plus dignes d’être relus ici même. Ce concept de Twitterature est probablement apparu pour dire que sur , finalement, il n’y a pas que des Concierges et des pipelettes mais aussi des grands poètes inconnus et des écrivains en puissance ! ne serait donc pas un réseau de Zéros mais aussi – que diable, qu’on se le dise – un Réseau qui compte, un réseau d’une certaine Noblesse !

Pour ma part, je classerais mes Tweets en trois catégories :

1. Les tweets-infos qui indiquent les billets et les articles qui ont mon adhésion et/ou qui me mettent au travail, et/ou qui me résistent, bref qui sont une plus-value dans mon pauvre Quotidien.

2. Les tweets poético-déjantés qui oscillent entre pseudo-citations et Almanach Vermot, tweets qui essayent d’arracher un sourire au lecteur 🙂 et

3. Les tweets Grosse Bertha qui partent en guerre contre les Libéraux de tous poils, la Droite extrême, les Copéistes dans leur piscine, contre le filon-Fillon ou naguère contre Feu Sarkozy. Ces petites détonations régulières se font aussi entendre du côté de ces insupportables Grands Faiseurs d’Opinion du Journal du Dimanche de Lagardère au Point-Pinault ou au Figaro de chez Dassault.

Dans le billet d’aujourd’hui, je donne un petit aperçu de mes… phototextes mis en ligne sur Twitter ces dernières semaines, reflets de cette nosographie présentée ci-dessus

*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *