Rêveries autour des blogs et de leur enseigne.

L’Amie de BiBi, une extra-terrestre (ou terrestre extra, c’est selon), est descendue sur ses terres blogosphériques. Elle y a découvert la liste des -amis de BiBi. Elle s’arrêta sur les intitulés et s’interrogea sur leurs enseignes qui en disent peu et beaucoup à la fois. Elle se mit à rêver au croisement du Signifié et du Signifiant. En ces Fêtes de Noël, BiBi écouta alors très religieusement les murmures extravagants de son Amie.

 

Aliciabx : Alicia, comme Alice au Pays des Merveilles. Elle nous offre la face cachée et la Traversée du Miroir du Monde. Et cet X qui la finit est une… inconnue mathématique (Lewis Caroll fut aussi Maitre en cette matière).

Alluvions : Avec un air de ne pas y toucher (Allusions), la bloggeuse remue certainement des questions de fond (Alluvions).

Back-To-Intro : Des photographies qui nous introduisent dans le Monde invisible, dans ses faces cachées. Instantanés sur lesquels méditer sans fin.

Céleste : ça ne manque pas de sel et c’est très leste. Céleste garde les pieds sur terre, garde toute sa tête, voyage dans le bleu azuré, bien au-delà de nos nuages contemporains.

Cerise : joli fruit sucré, cueilli en maraude (Cerise Libertaire) et en marivaudage (Cerise Libertine). A lire avec gourmandise jusqu’au noyau.

Coucou de Claviers : avec ses sons répétés (Cou-Cou-Cla, trois « C » qui claquent). On pense aussitôt à l’autre oiseau (le pic-vert). Peut-être est-il le WoodyWoodPecker du Net puisqu’on pourrait confondre son village (Claviers) avec le clavier de son ordinateur ? Le Coucou pilonne avec bonheur.

Dazibaoueb : des pékins qui s’échinent à chercher (chi)noise.

Educateurs : éduc didactique, éduc addict à l’éducatif.

Fakir : on y planche sur l’Actu et on y cloue au pilori.

Gauche de Combat : ça doit être bien car il n’y a pas de Guillemets au mot Gauche.

Je voulais vous dire… : Comme une phrase qui arriverait in-extremis et qui apporterait son lot de bonnes surprises. « Ah, au fait, je voulais vous dire… » Parfois, cette simple phrase bouleverse une vie simple.

Lettres libres (de Christian Bohren) : Lettre mais pas le Néant.

Librelulle : son mot-valise nous fait voyager. Librelulle déploie ses ailes et tout son zèle : ça vole haut, ça va dans tous les sens. On envie sa liberté et ses mots volants bien identifiés.

Marie (Site de photographies) : BiBi est son photo-maton (en toute liberté).

Mémoire du Vent : Le plus beau des banc-titres. Du souffle, de belles envolées. Avec, en toile de fonds, l’image de l’ami en mémoire et celle de ses cendres dorées en traces mnésiques.

Millalter : Millalter ou «Mis à Terre». S’empresser d’aller y faire des… relevés.

Pas Perdus : la Salle des Pas Perdus. On y entend les semelles battre le carreau. On aurait tort de croire que ça tourne en rond. Pensées et Marche vont du même pas. Pas pas si perdus que ça.

Philippe  Marx : impossible de ne pas s’arrêter sur ce blog «Capital». Le bonhomme se fera certainement un prénom.

Plume d’Aliocha : Aliocha, c’est le personnage des Frères Karamazov. Voilà qui tranche avec l’élégance de sa Plume. Alliance de la légèreté et du tourments dostoïevskien ? Alliage du vieux journalisme et du Web ? En tout cas, plume nostalgique du papier, de cette plume qui s’y gratte, qui s’y frotte et s’y pique.

ReZoNet : Le Z (au milieu) pour se positionner hors la norme politique et grammaticale du Réseau. Un Z qui veut dire Zorro.

Rue-Affre : Ni affres, ni âpre. A arpenter.

Ruminances : Les deux mots arrivent, incontrôlables : Ruminer/panse. On trouve son bonheur dans ce pré avec cette réminiscence nietzschéenne : « Pour élever la lecture à la hauteur d’un art, il faut posséder avant tout une faculté qu’on a précisément le mieux oubliée aujourd’hui, une faculté qui exigerait presque que l’on ait la nature d’une vache et non point, en tous les cas, celle d’un «homme moderne»; j’entends la faculté de ruminer ».

Tes reins et terroirs : Sur la carte blogosphérique, un site qu’on ne peut se mettre à dos et qui ne manque pas de relief.

Vendredi : Le Jour du Poisson-Rosselin. Il est dans l’Info comme un poisson dans l’eau. Pour l’instant – hélas – journal dans le bocal.

Village des NRV : «Village» à l’image de celui des Armoricains d’Uderzo et de Goscinny. Un lieu de résistance à tous les César du Monde contemporain. NRV : en contraction et décontraction derrière le tumulte. Traduction de «Village NRV» : Village sur le Qui-vive.

A tous les présents, à tous les Oubliés, aux 9309 lecteurs-internautes de décembre et aux autres… de très belles Fêtes !

13 Responses to Rêveries autour des blogs et de leur enseigne.

  1. Roland dit :

    Excellent cet article. Bravo !
    Joyeux Noël à BiBi et à son amie.

  2. b.mode dit :

    Merci pour la double-pub et bon noël à bibi !

  3. Merci Bibi !

    Fort bien décrit le Village avec son marchand de poissons pas frais, son barde. Toujours en bataille ! Pire à l’intérieur qu’à l’extérieur.

    Manque plus que la potion magique…

    Bien vu ! Et merci Bibi. Joyeux Noël !

  4. Gwendal dit :

    Heu… J’suis tout chose là… Je n’irais pas jusqu’à y aller de ma petite larme, mais presque.
    Merci à toi Bibi et Profite bien de la vie !

  5. olivier dit :

    Je trouve que Bibi est génial. Bibi m’amuse beaucoup.
    Merci

  6. celeste dit :

    Merci Bibi!

    Un truc rigolo. Celeste est mon pseudo, pourquoi Celeste?

    Deux raisons à ce choix:
    Celeste est la femme de Babar. Quand mes enfants étaient petits je leur lisais souvent Babar (les premiers albums) donc tendre souvenir. En plus Celeste a Une fille et deux garçons, comme moi dont un fils qui s’appelle Alexandre, encore comme moi et puis j’aime bien le monde de Babar où l’éboueur, qui a choisi de l’être parce qu’il aime conduire la grosse machine, est copain avec le roi.

    Mais cette seule raison ne suffisait pas, il en fallait une autre.

    mon prénom est Claudine, dans Claudine on entend « Clos », fermé alors que dans Céleste on entend « leste », souple, légère, irrespectueuse, qui dépasse les limites prescrites par les conventions sociales, libre, grivoise.

    exactement ce dont j’avais envie!

    alors, vraiment, bravo pour l’appréciation 🙂

  7. valerie dit :

    Merci Bibi pour tes liens et pour ceux que tu nous fais connaître

    Entre nous, c’est parce que je ne suis guère libre que j’essaie de prendre mes mots pour des oiseaux et de leur donner la liberté que je peux
    La liberté des mots, parfois, c’est la seule qui reste
    mais elle entraîne à une liberté plus vraie que ceux qui se croient libres avec tout leur pognon
    Souhaits sincères pour 2009
    Je t’embrasse
    Valquirit Librellule

  8. grâce à toi, j’ai découvert le blog de cerise… Succulente ! merci Bibi et bonnes fêtes de fin d’année !

  9. nathalie dit :

    Bonnes fêtes de fin d’année.
    Des bécots de la petite famille.

  10. Ton meilleur article de l’année ! C’est frère Lagardère va être jaloux !

    Bonnes fêtes.

  11. MARX Philippe dit :

    Merci Bibi pour ton appréciation. Ton article est super et pour le prénom je vais essayer mais cela va être dur
    Bonne année 2010 à toi et aux tiens. que cette année soit l’année du dialogue et de la révolution.
    ForrestGump54

  12. nicocerise dit :

    Merci mon Bibi : pour moi tu as le coté facétieux de bibi fricotin et j’aime ton coté « rancunier », quand tu en tiens un, comme le Verdeaux, tu le démontes en profondeur(Comme Ruminance, j’aime la pensée ruminante). Et merci également à gauche de combat pour son commentaire.

  13. Merci et bonnes flèches 2011!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *