Le Combat continue.

Paris Match

A dix pages d’écart, nous offre Stella Mac Cartney à son cocktail, entourée de Catherine Deneuve, Daria Zhukova (l’amie de Roman Abramovitch), François-Henri Pinault et un reportage central avec dix photos de français anonymes ayant manifesté le 29 janvier. La plupart d’entre eux sourient, éclatent même de rire : joies éphémères dans le marasme. Ils sont les Héros du jour. Pleine page dans l’hebdo mondialement lu et reconnu : c’est la classe ! Pour montrer que le du Frère ne fait quand-même pas dans le racolage, on précise l’âge, la qualification, le nom, le prénom en légende. Voilà notre proche du Populo (pages 36-37). Ces français sont «sceptiques sur le Plan de relance» mais «n’en espèrent pas moins qu’il portera ses fruits» (Remarquons le temps du futur, porteur d’espoir). Une preuve supplémentaire pour garder son optimisme : ils sont profs, agent de la RATP, avocate, ils se serrent la ceinture (présent de l’indicatif) mais pour deux d’entre eux, deux bébés (le Futur de la Nation) ont vu le jour.
Dans cette France en détresse, tout reste possible (comme dans les paroles du tube 2007 de ). Deux modèles à quoi s’identifier : l’un joue en équipe (serrons-nous les coudes mais pas la ceinture), c’est l’équipe du Handball français victorieuse aux Championnats du Monde (4 pages), l’autre est une Française d’en-haut qui vient d’En-Bas : Véronique Genest. En effet, elle ressemble – à quelques euros près – à ces Françaises d’En-Bas. Actrice TF1 des mieux payées, elle se la joue modeste : «Je suis juste une femme qui travaille et qui va au supermarché, comme tout le monde».
Voilà nos deux incarnations d’un Monde possible, d’un Monde à portée de main : serrons-nous les coudes, remontons les manches et la Victoire est au bout.
Mais Paris Match ne serait pas Paris Match sans son obsession People. On y reparle de la Soirée Solidarité Sida (voir article de BiBi «L’incroyable mais passionnante semaine de Little Nikos.»).
Quelques détails oubliés par BiBi : , robe Saint-Laurent, portait une quincaillerie-bijoux Van Cleef Vintage. Elle y a été longuement applaudie par / Virginie Ledoyen venus de la Villa Montmorency, Béatrice Dalle la Rebelle du 18ième, Julie Depardieu l’espiègle, Rachida Brakni et Eric Cantona l’Insoumis, Lou Doillon pistonnée par papa et mamma, Laurence Ferrari, Pierre Bergé, Vanessa d’Enfer, Lambert Wilson et Isabelle Huppert. Il n’est pas dit si tout ce Beau petit Monde a aussi applaudi Little Nikos lorsque ce dernier a surgi entre les tables pour rejoindre sa «sculpturale» Carla. Paris-Match ne dit pas non plus si Little Nikos a été content de gagner des pantoufles de vison lorsque son numéro a été tiré à la Loterie du Pavillon d’Armenonville.
L’article de l’hebdo se finit quand même par cette magnifique envolée sur cette non moins magnifique Soirée-Sida : «Et grâce aux 700.000 euros recueillis ce soir-là, le combat continue».
De son côté, BiBi (presque à l’unisson) clame bien haut : «Oui, Travailleurs, Travailleuses, le Combat continue».

Les Ami(e)s de BiBi ont aussi aimé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *