Sarkozy,Douste-Blazy & Unitaid : un trio à la hauteur.

FRANCE-AIDS-HEALTH-UNITAID

Quand Douste est au violon et Chouchou à l’accordéon.

Hier, dans le Figaro (15 décembre), , président d’ (1), défendait son organisme et lâchait en fin d’interview : «Je vous renvoie au rapport de l’ sur les financements innovants que je vais publier avec quatre préfaces d’Elie Wiesel, de Ban Ki-Moon, de Lula et de Clinton». Les Droits d’auteur vont être de belle facture avec ces quatre sommités, hein ? A côté de ça, les «envieux», les «amers», les «jaloux» qui lancent des rumeurs (Celle-ci par exemple : Unitaid aurait ou aura des difficultés financières…) n’ont qu’à bien se tenir !

Lettre perdue pour Chouchou ?

Pour ne fâcher personne, BiBi ne reparlera pas de cette lettre du 27 octobre qui voyait les Associations collaboratrices d’Unitaid envoyer une lettre à Chouchou pour protester contre les coupes budgétaires à Unitaid (30% du budget). Bah, ça a l’air d’être de l’histoire ancienne… mais cette lettre n’était certainement pas une rumeur.

Chouchou et le « financement innovant ».

Ce qu’il y a de surprenant dans le langage du microcosme politique, ce sont les fils qu’on peut nouer entre deux choses qui n’ont apparemment rien à voir l’une avec l’autre. D’un côté, l’intervention de Douste-Blazy. De l’autre, les propos à Canal Plus (aujourd’hui 16 décembre) de Chouchou, qui, malin comme pas deux, lance une possible Opération pour aider les Frères africains dont il disait il n’y a pas si longtemps, au Discours de Dakar, qu’ils avaient du retard à l’allumage de la Grande Civilisation (européenne bien entendu). Chouchou reprend là une initiative qui existe déjà : il veut mettre en place un… «financement innovant» pour aider le développement de l’Afrique. Ce «financement innovant» serait de prendre une petite taxe sur les billets d’avions par exemple pour le redistribuer aux africains. Mais cette idée est déjà mise en pratique et par qui ? Ben, oui, par Unitaid dont le Président est… ben oui, Douste-Blazy.

Les deux hommes se retrouvent étrangement sur la même expression : «Financement innovant» dit Chouchou. «Financement innovant» dit Douste à peine un jour auparavant. Les mêmes mots qui les trahissent… Mais à quel propos ? Y aurait-il eu une entrevue ? Un échange de bons procédés ? Une Coopération ? Un Donnant-donnant ? Une probable entrevue ?  Mais pour se dire quoi ? Euh… peut-être pour se reparler des « coupes budgétaires » en petit comité ?

Chouchou se réchauffe à Copenhague.

A Copenhague, Nicolas Sarkozy va revoir le Secrétaire général de l’ONU, . Les deux hommes ne se sont pas vus depuis la dernière visite et la dernière colère de Chouchou à NYC. A n’en pas douter, ils auront beaucoup de choses à se dire pour tout mettre à plat et enrayer le mauvais climat.

(A suivre).

______________________________________________________________________________

(1) Pour en savoir plus sur UNITAID qui n’est pas la première venue, voir l’article du Figaro du 2 mars 2008. Rappelons qu’une taxe minime prélevée sur les billets d’avion permet de recueillir en moyenne un pactole pas minime du tout, soit 438.000 euros… par jour ! (Chiffres donnés par le Figaro).

4 Responses to Sarkozy,Douste-Blazy & Unitaid : un trio à la hauteur.

  1. Tony dit :

    Donc Sarko vient d’inventer un truc « innovant ».
    Une petite taxe sur des transactions financières (ça me dit quelque chose, « Tobin 1972 »), une collecte de fonds redistribuée aux africains (ça c’est UNITAID), créée par un Président Français, un Président Brésilien, un Président Américain sous l’égide de Ban Ki-Moon (ça c’est Chirac, Lula et Clinton en 2006).
    Un enivrant parfum d’innovation vous dis-je…

    Après la facture de sondage de l’Elysée, c’est sur la facture de papier calque que la Cour des Comptes va tiquer.

    Ce qui est drôle dans l’article du Figaro,
    http://www.lefigaro.fr/politique/2009/12/15/01002-20091215ARTFIG00354-douste-blazy-le-succes-d-unitaid-fait-des-envieux-.php
    c’est d’entendre Douste expliquer que tout ça c’est vachement bien comme nouvelle activité de l’UNITAID, comme si Sarko faisait tout ce Barnum pour créer une nouvelle filiale « clé en main » pour Douste…

    Le Deal Sarko/Moon :
    « Soit tu me donnes l’UNITAID et tu seras avec moi sur les photos du succès, soit je la prive de financement, je la coule, et tu seras sur les photos de l’échec avec Douste ».

    Ce que Sarko à fait chez Denisot, c’est d’envoyer à Douste un avertissement du type :
    PTCMBA

    Une phrase datée d’il y a un mois comme :
    « Nous avons des incertitudes sur notre financement » prend tout son sens aujourd’hui.

  2. BiBi dit :

    Euh, merci pour ton commentaire mais peux-tu traduire PTCMBA ?

  3. Tony dit :

    Prépare Ton C.. Ma B… Arrive.

  4. BiBi dit :

    Traduction BiBi : « Cher Douste, tu vas te faire avoir et en plus t’es content ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *