Réponse au Troisième Tour.

Tirer des conclusions ? Mettre son grain de sel dans l’analyse des résultats des ? BiBi n’a pas grand-chose à en dire.

BiBi est bien incapable de s’extirper des banalités entendues et réentendues : Victoire de la Gauche – pas forcément celle de ses désirs – , défaite – un pied à terre – pour l’ etc. Oui, l’ est en recul, sérieusement en recul mais il est difficile de voir derrière ces visages de ministres (a)battus la préfiguration d’une Victoire 2012. La Droite va se réorganiser et il est possible qu’on assiste dans l’année qui vienne à sa reconstruction. Hypothèse-BiBi : une alliance - viendra au devant de la scène (pas une réconciliation des personnages mais une collusion stratégique des deux partis).

Sans vouloir comparer les périodes, une certaine Gauche (celle de… ) criait à la « vacance du Pouvoir » en 1968. Les élections qui suivirent furent un dur retour au Réel.

Deuxième élément à ne pas oublier : l’approfondissement de la Crise du Capitalisme financier, la précarité, le chômage, la liquidation des Services Publics n’entraînent pas automatiquement une connaissance de la situation et une vision claire des responsabilités. Il y faut une bataille idéologique à mener avec les dents. Et avec la défiance d’une grande partie des Français envers les Partis… qui, que, quoi, dont, où ?

BiBi n’est pas convaincu que le Front National demeure le grand danger, ayant toujours pensé qu’une frange de la France (entre 8 et 15% ) est toujours prête – pour expliquer sa misère – à se ranger derrière les explications-slogans, derrière ceux qui haïssent la Pensée.

Aussi, est-il allé voir les Blogs-amis pour voir ce qu’ils en disaient.

Philippe Marx   a  introduit ses articles par une citation de Simone de Beauvoir : « Si l’on vit assez longtemps, on voit que toute victoire se change un jour en défaite». Une belle citation sauf que BiBi n’est pas sûr qu’avec des « Si », on soit dans la justesse politique. Quant à vivre assez longtemps, seul Dieu (si…il existe) etc.

BabelOuest  est plutôt assez proche de ce que pense BiBi de façon embryonnaire : « Reprenons les résultats du premier tour : la Gauche telle que définie ainsi obtient à peine plus de 10% des voix : où est la victoire ? Ces 10% de 50% signifient que seules 5% des personnes aptes à voter ont compris l’enjeu. C’est assez catastrophique » (Article : Ouais, la gauche, on a gagné).

Dans son article «Régionales 2010: Le Bilan, Sar K.O. zy? », CPolitic est sûr d’une  chose : « Le grand gagnant des régionales 2010 restera l’abject Le Pen ». Euh…Par contre, ce qui est peut-être beaucoup plus vrai, c’est la réflexion de Peuples.net : (Article : Epilogue des régionales 2010: douche froide à tous les étages). «Les électeurs qui étaient passés casquette UMP en 2007 sont revenus au FN en 2010 ».

Raphael Anglade de BetaPolitique est dubitatif : «Plus de 54 % de score national pour des partis de gauche unis. Je n’ai aucun souvenir d’un tel résultat. Mais la gauche aurait bien tort de se satisfaire du beau résultat d’hier soir et d’en déduire qu’elle est réconciliée avec le peuple de France ».

Petit plaisir sans mesure : BiBi suit Sera7477  qui jubile à la défaite de Darcos. «Ils se sont trouvés un bouc émissaire, c’est ce pauvre Darcos qui va payer pour tous les autres. Le coupable maintenant identifié, ils vont pouvoir continuer comme avant ! Il n’a vraiment pas de chance, il a été déjà lourdé de la Mairie de Périgueux. J’ai applaudi dans les deux cas ».

Nouvel Hermès paraît, lui, bien optimiste pour BiBi, ayant déjà enterré Sarko. (Article : Après le Massacre) : « On peut alors parier que tous ceux qui se sentent maintenant trahis lui enfonceront davantage la tête au fond de l’eau sous le regard bienveillant des chiraquiens, de Juppé, de Villepin, de Raffarin et de tous ceux qui s’apprêtent aujourd’hui à abandonner leur Dieu dans son crépuscule ! »

BiBi préfère le point d’interrogation de Lait d’beu : « Il apparaît de plus en plus évident que la réélection de Nicolas Sarkozy qui semblait une simple formalité il y a seulement 1 an et ½ n’est plus aussi assurée d’autant qu’il est contesté dans son propre camp. Evidente faillite du sarkozysme et « Chronique annoncée de la chute de la Maison Sarko » ?

Pour Gauche de Combat, c’est l’amertume qui prime : «[Aux Français] : Il faudrait probablement pour cela un programme plus alléchant… Il nous manque certainement une part d’utopie qu’aucun parti n’a encore su réinventer. Et surtout pas le parti de gauche… qui me laisse comme un goût amer dans la bouche et le coeur…»

 Donjipez s’arrête à  juste titre sur l’abstention : « Une fois encore, le chiffre le plus parlant est celui de l’abstention qui reste la première « force » politique du pays avec 48,81%.  En léger recul par rapport au premier tour (52%). Finalement le slogan « Election piège à cons », a-t-il été adopté par une majorité de Français ? »

 SarkoFrance insiste sur le Message de Sarko. BiBi n’a aucun doute là-dessus : « Au final, le message sarkozyen est limpide : on a peut être perdu des élections régionales, mais on ne change rien. Sur France 2, Rama Yade reste lyrique à propos de son chef :  » Nicolas Sarkozy, c’est une bête politique. (…) la France l’a choisi comme guide ».

Conclusion (provisoire) : il reste deux ans pour botter les fesses A-Qui-Vous-Savez. Qui peut dire l’issue de ce Quinquennat ? Personne. Par contre, on peut retenir ce conseil toujours valable : dans l’analyse, tâchons de ne pas prendre nos Désirs pour la Réalité.

10 Responses to Réponse au Troisième Tour.

  1. Tony dit :

    Eh Bibi,
    Un Villepiniste et un Chiraquien entrent au Gouvernement…
    Je ne vais pas dire « comme prévu », mais l’esprit y est.
    Une certitude, nous avons affaire à des hommes de convictions.

  2. BiBi dit :

    Sarko sait où sont les réserves de voix à reconquérir : chez ceux qui
    1. ont soutenu et qui ont la nostalgie de Chirac (ceux par exemple qui ne supportent pas l’agitation de Chouchou, agitation qui les inquiète)
    2. et chez ceux qui lorgnent du côté Villepin ( cette certaine « Droite » qui veut paraître de son temps, poétique et « efficace »).

    Réconciliation en vue ( encore une fois non entre personnes – ils continueront à se détester – mais dans l’optique d’une Alliance stratégique).

    BiBi parie qu’on va vite oublier les crocs de boucher dans l’intérêt supérieur de la conservation du Pouvoir… les arrivées conjuguées du Chiraquien et du Villepiniste donnent du poids à cette hypothèse, non ?

  3. riffraff dit :

    De Villepin, le nouveau Bayrou ? Seul au milieu de tous…

  4. valérie dit :

    Tiens! je vais te mettre un petit com.
    Quand j’en mets sur certains sites que j’apprécie pourtant, ils ne sont pas pris! Jugés trop mièvres sans doute ou pas assez en accord avec les idées du site peut-être.

    Je me fais censurer même à gauche!

    Chez les ultra-gauche, on me croit socialo et chez les socialos, on me croit « extrêmiste » ou grenouille non plus de bénitier mais trop verte!

    Il va pourtant falloir « nous entendre » si nous voulons une chance de contrer les « affreux », non?

    Je suis un peu comme toi personnellement, méfiante et « raisonnable », heureuse de la remontée de la « gauche-verte » si je peux dire, toutes gauches confondues mais pas vraiment emballée.

  5. valérie dit :

    Mon petit doigt me dit que trop de gens s’en fichent… de la politique et que j’ai bien du mal moi-même à me passionner mais je pense aussi qu’il est nécessaire de s’informer et de participer, dans le sens se battre et s’entendre, ne serait-ce que pour tenter de bâtir un monde un peu plus juste, plus « beau » et durable.

    j’avais écrit ailleurs que je n’étais pas sûre que ce soit chez « le peuple » que le FN trouve le plus de sympathisants mais qu’il est fort possible que je me trompe. ça n’a peut-être pas plu.

    Il y tous ces intellos tout-de-même, qu’ils soient de droite ou de gauche qui sont persuadés que la populace est stupide et ça m’horripile profondément.

    Un peu comme les dirigeants du FN qui voient Ugolin dans tous les agriculteurs.
    Bref!
    Les dirigeants et les intellos veulent absolument nous ranger dans des cases.

    Je n’ai pas toujours voté pour les mêmes personnellement, mais pour ceux chez qui tout-de-même j’ai ressenti une sensibilité proche.

    Le nouveau ministre de sports, je crois, a dit, et c’est d’ailleurs la seule phrase que j’ai entendu de lui

    « Évidemment puisqu’on nous demande de nous occuper des faibles »

    j’aimerais savoir qui il appelle « les faibles »
    Et s’il ne veut pas s’en occuper, que faisons-nous des faibles?

    Si la moitié de la France s’appauvrit, ça va faire la moitié des français qui sont faibles alors?
    ça commence à faire beaucoup!

    Bibi, je t’embrasse.

  6. valérie dit :

    Et comme j’aime assez le ton de ton site et ta sagesse, je te fais de la pub sur Facebook. Entre nous, c’est un peu con Facebook!
    Iarf!

  7. BiBi dit :

    @Valérie
    Tu as raison sur une frange d’Intellos. Exemple : historiquement, des Intellectuels entre 1933 et 1945 ont continué pépère à travailler à Weimar ( haut lieu de la Pensée allemande et européenne) situé à une vingtaine de kilomètres du camp de Dachau.
    C’est la grande leçon du XX ième siècle : une certaine frange d’intellos aime bien s’imaginer raser tout le passé et souhaite – dans leur impuissance à changer le Monde – qu’advienne le Grand Nettoyeur qui va tout résoudre. Devant les aspérités du Réel, ils adoreraient voir un Chef faire le vide. Et d’abord le vide chez ces autres Intellos qui tentent de penser le Monde et avec qui ils sont en concurrence.

    Euh… FaceBook ? BiBi n’a pas de page et vit très bien sans.
    « Sagesse » de BiBi ? Euh… c’est à voir.

    Le problème avec le (la) Politique c’est que même si on ne s’en occupe pas… elle, elle s’occupe de nous.

  8. valerie dit :

    Je suis plutôt d’accord avec ta conclusion.

    Ceux du FN se prennent aussi pour les grands nettoyeurs. Ceux que je connais ou que j’ai « reconnus » ou qui se sont fait connaître à moi, des spécialistes médicaux, des commerçants, des cadres…
    Il y aura toujours l’ignare de base, « de la France d’en bas » ou non, prêt à croire que l’étranger lui pique son boulot et qu’il est forcément plus intelligent que lui, mais je ne crois pas qu’ils constituent la majorité des partisans du FN.

    Les mots m’énervent.

    La France d’en bas par exemple, mais c’est qui?
    L’une de mes employeuses, en hôpital psychiatrique, me disait:
    « je vais en bas » pour dire qu’elle allait voir ceux qu’elles croyaient plus atteints qu’elle, et ils se trouvaient dans une autre salle mais au même niveau. Les fous et les ignorants, c’était les autres, pas elle!

    « Le peuple »

    Quand nos dirigeants parlent du Peuple, on dirait qu’ils en parlent comme si nous formions une masse informe et ignorante qui ne reflète pas du tout notre diversité.

    Tiens!je vais m’habiller en violet vendredi. ça n’empêchera pas mes démangeaisons allergiques mais ça me fera du bien.

    ET je suis d’accord avec toi. Ils ne pensent pas le monde mais le détruisent à grands coups de bénéfices.
    Et au niveau culture, zéro!

    Alors, penser le monde et lutter.

    je t’embrasse

  9. valerie dit :

    Et je ne crois pas non plus que le FN soit le plus grand danger.
    Il y en a de moins visibles et plus pervers finalement.
    Ceci dit, tous ces nationalismes qui augmentent partout, ce n’est pas bon signe!

  10. valerie dit :

    S’habiller en violet? samedi, voulais-je dire.
    Pourquoi je serai au No Sarkozy Day?
    Par conviction sans doute et parce que ça me fait du bien

    j’ai du mal moi aussi avec Clavier, haliday, Reno… Glücksman.

    D’ailleurs, pour ce dernier, la dernière fois que je l’ai aperçu, c’était à la TV à un banquet de l’UMP, cela fait des mois. Que devient-il donc et que fait-il?

    A l’un de ces jours
    valdevie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *