Lettre d’un Gaulliste désabusé à Nicolas S. (3)

 

VOLET 3  ( le dernier) de la lettre d’un Gaulliste désabusé. Il s’explique avec Nicolas S. sur les raisons de son amertume anti-sarko alors qu’il avait voté en 2007 pour son Chouchou.

9. APRES LE SCRUTIN :

Ce fut : silence total. Seul, commentait la Grande Victoire Alsacienne et, un instant, j’ai pensé que tu étais à Baden-Baden. Mais non, tu es revenu avec une fine analyse. « J’ai reçu le message. En conséquence je ne change rien ». Tu veux revenir au fondamentaux de la droite, mais en 2012, le compte n’y sera pas. Tu ne pourras pas refaire le coup du « Je ne vous décevrai pas ». En construisant l’UMP, tu as acheté les petits « Divers Droite » pour constituer ton Mouvement de Pensée Unique. La Droite, TA Droite, celle qui te reste, n’est pas un réservoir de suffrage suffisant pour une élection Présidentielle.

10. MARTINE FAIT SES COURSES.

Le sondage IFOP qui donne gagnante au premier tour de 2012 lui donne des ailes. Elle va écarter « l’Illuminée du Poitou », qui est aussi déjantée que toi dans une campagne pour s’auto-considérer comme la meilleure Option à gauche. Tu vas te régaler dès 2011 en commençant à expliquer que le vrai problème en France ce sont les 35 heures, cause de tous nos maux (ce qui n’est pas faux), et pendant la campagne, tu vas pouvoir lui rappeler la pire erreur de politique économique commise par les dirigeants Français. Mais ça ne sera pas suffisant.

11. D2V.

Aujourd’hui, c’est (celui qui devait être pendu à un croc de boucher) qui te donne des leçons de politique. Tu lui offres – sur un plateau – les éléments de démonstration que tu n’es pas le meilleur candidat pour 2012. Avec D2V chef d’un parti politique, « Clearstream » devient le procès le plus politique depuis les Rosenberg ou Sacco et Vanzetti. Résumé des Affaires : pour avoir une chance de gagner il faudra manger dans la main de D2V. Pour le tuer ce sera trop tard, plus assez de temps avant les Présidentielles à cause du climat tout pourri dans la majorité qui mettrait plusieurs mois à se dissiper.

Cher Nicolas, on sera prêt à t’accueillir après le désastre. A , on t’apprendra à goûter le vin de nos aïeux, on te montrera aussi combien il y a de jolies filles. Tu ne seras pas déçu mais pour le reste, ne rêve plus. Faut pas : tu ne seras plus Number One, Nicolas. Le Rêve-bis aura passé.

_________________________________________________________

 Pour lire les deux précédents épisodes, cliquez ici : Episode 2 et Episode 1.

One Response to Lettre d’un Gaulliste désabusé à Nicolas S. (3)

  1. Tony dit :

    Ben moi, ce que j’ai trouvé de plus drôle pendant la campagne, c’était la pub Hédiard, qui passe 3 fois entre 20 et 21 heures…Tout y est, la Princesse dulcinée, accompagnée par nos fonctionnaires de la rue de Miromesnil (ceux dont les départs en retraite ne seront pas remplacés), dans notre voiture officielle, et escortée par nos motards de la rue Chanoinesse, qui va « faire chauffer » je ne sais quelle CB officielle en achetant je ne sais quelle merde à 400 Euros le kg. Si les Guignols l’avaient fait ils n’y auraient mis rien de plus et rien de moins.
    Les « jeunes populaires » ont sans doute dit : « C’est fun… » (« l’UMP c’est fun » – Nadine Morano).
    La promo 2010 de SP : « Vivement notre tour… »
    Pour certaine ce fut : « Oh, on dirait moi… »
    Moi : « Encore 0,01% en moins, continuez… »
    Tout y était pour dire « Regardez comment on fait la teuff avec vos tunes… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *