Lettre d’un Gaulliste à Nicolas S. (2)

6. ça SE !

En parlant de Show-biz, quelle histoire pour le gazon de Christian Clavier ! Sache que ce n’est qu’un problème de frustration : ces Corses n’ont pas les moyens de payer les droits de succession sur ces terrains (terrains de leurs parents et grands parents) et sache qu’ils sont obligés de vendre à tes copains, parce que – on se demande comment – ces terrains sont devenus constructibles.

Moi même, je sais que je ne retournerai plus dans « mon immeuble » de 4 étages construit sur le port de Bonifacio par mon arrière-grand-père. Pas les moyens de régler les 3 successions. Les cousins qui l’occupent « à bon compte » aujourd’hui n’ont pas l’intention que ça change. Au final, je suis juste fâché avec mes cousins. De ton côté, l’ami de ta femme, le , il n’a rien compris en expliquant qu’en Corse, « les droits de succession sont gratuits ». Vaste blague, non ?

Les propriétaires fonciers sont par essence de droite et tu as juste réussi à les faire basculer dans le Nationalisme ou dans les Verts Pâturages, eux qui se battent contre la spéculation (ou bien disent au moins le faire). Résultat ? Tu perds la Corse qui avait dit « oui » à 90% au grand Charles (pas … De Gaulle).

7. LES REGIONALES.

Ta campagne des Régionales a été ridicule d’opportunisme. Valérie Pecresse et Rama Yade interpellant les passants en leur criant « L’Ecologie en Ile de France ! » puis leur coller un tract UMP, c’était pathétique. L’Ecologie, les Français s’en foutent. Il fallait leur dire « J’mettrai à bouffer dans vot’gamelle. J’donnerai un avenir à vos enfants ! » Tu t’en es tenu à un petit coup de Burka (problème qui ne mérite même pas un débat), à un autre petit coup d’Identité Nationale (sujet bien vaste pour être réduit à quelques « cases à cocher » sur une feuille Excel) et tu as cru que c’était dans la poche.

8. PETIT COMMERCE ET GRANDS PROFITS.

Et parlons aussi du Commerçant et de l’Artisan qui composent le tissu économique Français, (« le plus gros employeur de France »), de ceux qui ne passent leurs vacances ni au , ni sur un Yacht : ceux-là, pour les couler, tu leur as envoyé ta « Super Torpille Ultra Libérale » : l’Auto Entrepreneur…  Quand j’ai entendu ça à la radio, j’ai pensé : « la Thaïlandisation de l’économie a commencé. rééquilibre les rapports Orient/Occident ».

Donner un vernis légal au « travail au noir » qui fait une concurrence déloyale à des gens qui par essence composent ton Electorat, fallait y penser. Logiquement devant les urnes, ils ne peuvent plus voter pour toi…

(A suivre).

Pour lire l’épisode précédent ( ou le suivant), cliquez ici  : Episode 1  et Episode 3

4 Responses to Lettre d’un Gaulliste à Nicolas S. (2)

  1. Chr. Borhen dit :

     » La plupart des travailleurs au noir sont noirs, blancs, jaunes ou rouges. » (Frédéric Zemmour)

  2. BiBi dit :

    Cher Christian,
    Incroyable : ma réponse est dans l’article suivant ( « Zemmour et les Noirs de la finale olympique du 100 m)rédigé juste avant ton intervention !!! 🙂

  3. Madame Kévin dit :

    « Donner un avenir à vos enfants » : il y a un politique qui est capable de s’occuper sérieusement de cette question ? J’aimerais bien…

  4. valerie dit :

    Un avenir à nos enfants, oui et à notre planète. Ce devrait être les soucis numéro un partout.

    Et ce qui prime? intérêts de nantis, compétition économique, conflits religieux.

    Le monde est triste?Je dirais plutôt que ses dirigeants deviennent de plus-en-plus des gens cupides et ignorants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *