Mr. le Président : que devient Tom, votre Ami américain ?


Sarkozy et la scientologie
envoyé par lkj59. – L'actualité du moment en vidéo.

Il y a plus de trois ans, ce lundi 30 août 2004, vous l’aviez rencontré à Bercy pour vous entretenir des relations franco-américaines ainsi que d’autres sujets « variés« . Tom, en tournée de promotion en France pour son dernier film, avait gardé un excellent souvenir de cette rencontre puisqu’il déclarait encore un an après : « Nous avons parlé de tout, de S., de cinéma, de vie familiale ». Votre Ami américain avait aussi beaucoup apprécié sa visite en 2005 à Marseille. Jean-Claude G., maire au contrat renouvelé récemment et spécialiste chez vous du clientélisme religieux, l’avait impeccablement reçu.  Sachez que je donnerai cher pour voir une photo de cette belle médaille de citoyen d’honneur de la ville autour du cou du beau Tom.


L’ de S. a estimé récemment que « la France évoluait dans le bon sens » suite à l’interview d’Emmanuelle M. la directrice de votre cabinet. Il parait aussi que pour Emmanuelle M. ce genre de Chapelles était « un non-problème en France« . Mensonges, évidemment puisqu’elle a magnifiquement et courageusement démenti. Eh bien, sachez-le, Monsieur le , les journaux continuent de répandre de telles contre-vérités pour vendre leur camelote. La dernière, par exemple, je vous le compte en deux mots. On dit que C., cette luxembourgeoise, qui voit défiler sur ses écrans un flux d’argent électronique de quelques 250 fois le budget de la France, chambre sur laquelle le journaliste Denis R. s’escrime encore (il publie en ce moment des pages et des pages de listes de comptes sur son blog peu visité. Pauvre Monsieur R. ! N’a-t-il pas autre chose à faire ?), on dit donc que cette Chambre est très proche de l’Eglise de Tom. Cela, bien entendu, vous le savez depuis longtemps. Oui, vous êtes au courant que les Adeptes de La Compagnie de Lafayette Ron H. sont d’éminents manieurs d’ordinateurs, recrutés prioritairement au siège de la firme (dans cet endroit où coule de l’Eau Claire en Floride). Cette Chambre démocratique a diablement raison : pour pratiquer les nettoyages électroniques et effacer toutes les traces, rien de tel que de s’entourer d’experts unanimement reconnus.

Tom a du vous en parler en 2005. La première règle de sa Maison, c’est que « Pour avoir le pouvoir, il faut pénétrer les outils financiers internationaux, les infiltrer et les contrôler. » Tout cela est légal mais les ragots persistent et voilà le scandale, Monsieur le Président : on laisse entendre que l’Eglise de votre ami (qui compte plus de 7500 églises, missions et groupes et plus de dix millions de membres dans 164 pays) vous a « utilisé » pour monter l’Affaire Cl.2. Ceci afin de déstabiliser votre adversaire potentiel, Dominique de V. qui risquait de vous barrer la route de la Présidence. Ce Dominique V. n’avait pas les faveurs des responsables de l’Eglise de S., surtout après son vilain discours anti-américain prononcé à l’ONU. La récompense de votre concours à cette Opération aurait été l’ordonnance de non-lieu rendue discrètement en Octobre 2007 en faveur d’une vingtaine de membres de l’Eglise de S. poursuivis pour « escroquerie et exercice illégal de la médecine ». Avec 25 années d’instruction, je vous rappelle que ce fut la plus longue instruction de l’histoire judiciaire française. A l’avenir, je vous fais confiance pour que vous interveniez auprès de Rachida D. pour que de telles longueurs et de telles dépenses en frais judiciaires ne se renouvellent plus !

Autre médisance : des journalistes de basse fosse pensent que la Doctrine de Lafayette Ron H. vous influence. Vous aviez été pourtant clair lors de cette interview : « Vous êtes pour libéraliser le statut de la S., par exemple de la sortir de la liste des sectes ? » Vous aviez répondu avec superbe : « Je n’arrive pas à me faire une idée très précise ».

Je pense que si ces ragots perdurent, c’est un peu la faute à votre ex-épouse, elle qui ne cachait pas son admiration pour le gourou William Walker Atkinson. D’autre part, vous n’êtes pas sans savoir que le bel entrepreneur Richard A., son récent conjoint, a des liens très étroits avec Publicis Dialog. Il y a organisé plusieurs conférences sur l’Avenir du Monde avec les amis de Tom (le bel acteur Richard G. par exemple).Vous avez raison de ne plus vouloir les fréquenter.

Deux petites choses encore, Monsieur le Président :
1. Je suis en pleine lecture de cette biographie inepte sur votre ami Tom (1). Je déplore que Tom n’ait pas suivi vos conseils sur la façon d’interdire un livre. Que n’a-t-il convoqué l’éditeur de ce livre pour le sermonner à son bureau ?
2. Enfin…donnez-moi des nouvelles de ce Monsieur Arnaud P., votre Spécialiste en Scientologie aux Renseignements Généraux ? Il paraît que vous n’aviez pas beaucoup aimé sa thèse d’Etat présentée à la Sorbonne. Pourtant il avait obtenu les félicitations du jury. Est-il toujours membre de la Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives sectaires ?

(1) Tom Cruise : sa vraie histoire, par Andrew Morton, aux éditions Michel Lafon (308 pages).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *