« Le Messager » : une presse régionale indépendante ?

On lit beaucoup «», hebdomadaire régional dans les montagnes de Savoie et Haute-Savoie. Dans la hiérarchie de la presse hebdomadaire française, l’hebdo est au 4e rang (sur près de 290 titres). BiBi y a trouvé parfois de beaux articles et en avait fait part. 

Se souvenant d’un billet du 16 avril 2009 portant sur le tri et la sélection du courrier des lecteurs, BiBi a voulu voir si les choses avaient changé. Il s’est donc précipité sur la page 58 de l’édition du 5 avril 2012 (soit trois années après). Ô surprise ! Tout avait changé mais comme le disait le Comte de Lampedusa dans le Guépard : «Tout change pour que rien ne bouge». Examen de la sélection des lettres de la semaine dans cette boite aux lettres censée représenter un éventail démocratique…

Un tri sélectif. 

Le tri est évidemment très sélectif. Les 7 lettres de la semaine méritent le détour.
La première, de Jérôme Mercier, nous parle de vidéo-surveillance et de braquages, dans la droite ligne sécuritaire et pétocharde de la Droite Populaire : «Je pense que si on multipliait les réseaux de caméras de télé-surveillance, on freinerait cette avalanche de méfaits traumatisants».

La seconde fait encore plus froid dans le dos. On se croirait revenu à la période vichyste de la délation. C’est une certaine qui s’époumone contre  «les Terroristes» : «Il y va du devoir de chaque citoyen de signaler à la police ou à la gendarmerie tous ceux dont les agissements paraissent suspects». BiBi se demande si les billets qu’il écrit peuvent faire partie de ces «agissements qui paraissent suspects». Si Michèle est lectrice du blog, nul doute que BiBi recevra rapidement une convocation au Commissariat le plus proche.

La troisième lettre parle «gaspillage» et s’emporte contre ces mauvais citoyens qui «gaspillent de manière éhontée, en laissant perdurer une fuite, en arrosant de manière outrancière leur jardin… »

La quatrième lectrice ne supporte pas les abstentionnistes et aimerait, elle aussi, un traitement radical : «Je pense que l’on devrait publier sur Internet, commune par commune, la liste des gens qui ne se sont pas déplacés pour participer à un scrutin républicain». C’est vrai quoi ? La Vranze aux Vranzais.

Le cinquième lecteur demande l’autorisation d’installation d’éoliennes alors que la 6ième lettre – nostalgique de Nicolas Hulot – enfonce Eva Joly. La dernière – last but not the least – défend notre petit Président et nous demande des sacrifices : «Nous avons mangé notre pain blanc depuis des dizaines d’années. Il ne reste plus que le pain noir et une potion amère, mais c’est sans doute le régime adéquat pour remettre notre pays sur les bons rails».

On admirera la Sélection ! Un grand bravo à la Dame du Tri ou à l’Homme de la Censure : pas une voix démocratique, pas un mot, une phrase en courant alternatif. Bah ! Comme le chantait Clo-Clo : «C’est-tou-jours/la même/chan-son».

 A qui appartient Le Messager ?

Le Messager, dont le siège se trouve à , appartient au groupe de presse . Un des pôles couvre les Pays de Savoie et la partie de l’Ain qui se trouve autour du bassin lémanique. Il est composé de cinq titres : Le Messager bien sûr, mais aussi L’Essor Savoyard, La Savoie, La Tribune Républicaine et Le Pays Gessien.

Hier .

Avant 2005, c’est Dassault qui avait pris le contrôle de la Socpresse (+ La Voix du Nord). Dassault a vendu ses parts en 2005 au Groupe belge ( : fortune 2008 estimée à 139 M d’euros) dirigé par le grand Manitou . Dans la foulée est nommé au Conseil d’Administration de Rossel, , ex-PDG de la SocPresse, ex-Conseiller de Carlyle Europe, ex- président du Directoire du Figaro, ex-PDG de France-Soir, ex-Directeur de la Cinq. Bref, un vrai démocrate.

Le lecteur doublé.

A l’instar des titres de presse français, le journal La Voix du Nord touche de fortes subventions de l’État. Ainsi, il a perçu 4,69 millions d’euros d’aide du fonds d’aide à la modernisation de la presse de 2003 à 2010. En 2010, le groupe a reçu 1,945 Million d’euros (première plus grosse subvention 2010). Ce qui fait qu’un client en achetant un numéro ne se doute pas qu’il l’achète doublement : au guichet et via la subvention publique. Lire ici.

Fondations Capital et Patrick Le Lay. 

L’associé du belge Rossel est le fonds Fondations Capital. Un mot sur cette Entreprise  C’est…Patrick Le Lay qui en est le «Senior adviser». , vous savez, c’était ce grand Serviteur de Bouygues à TF1. Autour de lui, on trouve une équipe qui a probablement participé au tri du Courrier des Lecteurs, une équipe qui compte deux ex-Morgan Stanley, un ancien de Rothschild et qui a déjà passé quinze ans dans la banque d’affaires (Chase, Salomon…), à New York, Londres, Paris et qui se fait une gloire d’avoir obtenu son MBA à Harvard.

Quoi ? Après toutes ces explications, vous continuez toujours d’être étonné que ce Courrier des Lecteurs – en bout de chaine – sente aussi mauvais trois ans après la première visite-BiBi ? Cette fois-ci après ce billet, vous voilà enfin mis au… parfum.

2 Responses to « Le Messager » : une presse régionale indépendante ?

  1. très instructif le courrier des lecteurs…

  2. BiBi dit :

    @pas perdus
    C’est vrai qu’il faudrait une étude complète de cette rubrique présente dans les hebdos qui me tombent sous la main.
    Sur ce Courrier – présenté implicitement comme juste reflet du lectorat – il faut toujours se souvenir qu’en amont, il y a ceux qui trient, qui sélectionnent et en donnent un reflet qui finalement est le reflet d’une prise de position.
    Ici au Messager,il y a une uniformité incroyable. La semaine que j’ai prise ici au hasard n’a rien d’exceptionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *