Tag: Luc Ferry

NOUVELLES VAGUES.

Quelques propos qui échouent sur les rivages-BiBi. Quelques reflux qui ramènent des perles, des plastiques ou des bouteilles à la mer. Quelques obscénités en période marine Propaganda 2017. Quelques projets-BiBi pour les mois ensablés qui arrivent. Et quelques raisons d’espérer un nouvel air marin.

**

Jacques Julliard et Frédéric Mitterrand en Croisières PiPi-PoPo.

Croisiere des idees

A  lire nos grands intellectuels médiatiques, «romanciers», journaleux de tous bords (aujourd’hui ce sera Jacques Julliard et ses six pages dans le dernier numéro de Marianne, ce sera Frédéric Mitterrand), on les imagine en héros des Temps Modernes. Forts d’une audace intellectuelle inouïe, ils sont toujours prêts à jeter leurs anathèmes à la face du Monde, à brocarder des adversaires qu’ils inventent, à s’autoriser en toutes choses. De grands Seigneurs? Voire.

Petites phrases de la quinzaine.

BiBi a flâné dans les quotidiens de ces derniers quinze jours. Il a slalomé entre Fakir, le Canard Enchaîné, le Figaro, Télérama et l’Equipe pour en ramener des petites phrases… Marquantes ou inutiles, c’est comme on veut.

Une Propagande sarkozyste très au Point.

Les Fidèles de BiBi savent depuis longtemps que Nicolas Sarkozy a engagé un toilettage intégral de son Image.

Pour cela, Chouchou donne du clairon via tous ses amis. Olivier Minc, fiston-à-piston suivra la grossesse de Carla et embellira le portrait du bon Papa sur les pages de Paris-Match. Dassault continuera à passer la brosse à reluire. Olivier Jay et son Boss Lagardère nous donneront leurs bénédictions dominicales. France-Soir continuera ses obscènes Unes à la Pougatchev et les Echos de Bernard Arnault se démultiplieront pour gagner la Guerre 2012. Pour Le Monde, BiBi avait déjà repéré les billets.

Cette fois, BiBi s’est arrêté sur l’Hebdo de Sieur Pinault.(Pour l’article, cliquez ici).

Propagande au Point (1).
L’hebdo de Monsieur François Pinault nous pond quatre pages sur le nouveau Masque de Sarkozy. Un proche de notre Président jure de ne pas l’avoir vu piquer de colères homériques «depuis au moins six mois». Mais page 2 du Canard Enchaîné de cette semaine, notre Chouchou s’en prend à Frédéric Salat-Baroux, gendre de Chichi et mari de Claude Chirac en ces termes : «J’ai envie de lui exploser la gueule à ce connard». Au début de son quinquennat, notre Chouchou avait crié «pôv’ con». Depuis, il a enrichi son vocabulaire avec ce «connard». Carla a surement précisé à son homme que «connard», même prononcé en colère, ne prenait que deux N.

Propaganda au Point (2).
Frank Louvrier, chien de garde des Puissants, a une explication bien maladroite pour expliquer le retard de son Maître en vocabulaire : «Dans toute la vie, il y a des périodes initiatiques». Humour corrézien ?
Pour consolider les apprentissages de notre Instable, Louvrier est allé chercher l’universitaire Camille Pascal. Cet historien a déjà mangé à tous les râteliers : Bayrou, Baudis, Douste-Blazy. A l’actif de ce grand intellectuel, un ouvrage consacré à la Marie-Louise O’Murphy, maîtresse secrète du Roi Louis XV et un livre sur Louis XIV : Le Goût du Roi. Il sera à nouveau bien placé faire coup double : un ouvrage sur les amoureux de Chochotte et un livre sur Le Goût de son Maître.

Propaganda au Point (3).
Le Chouchou veut changer d’image à tout prix et à n’importe quel prix. L’Hebdo du 9 juin poursuit : «La fanfaronnerie, elle aussi, ne serait plus un trait sarkozien». Là encore, contrepoint du Canard Enchaîné rapportant les paroles de notre ex-fanfaron : «J’ai appris à prendre de la hauteur, à ne pas m’occuper de petites polémiques». Et comme cela ne suffit pas : «On n’est pas gêné par les idées des autres au plan international. C’est la tétanie de l’Intellect. La France est la seule à penser. On est le pays qui fait la course en tête». La tétanie de l’Intellect ! Notre Président sait de quoi et de qui il parle.

Propaganda au Point (4).
Au premier abord, l’article du Point a un ton un-peu-poil-à-gratter mais si on y réfléchit, l’opération Séduction du Nouveau Sarkozy est en marche. L’air de rien, Saïd Mahrane y détaille toutes les retouches. Ainsi, on apprend que l’ami Carignon (payé par qui ?) est là pour organiser des déjeuners avec des personnes issues de la Société Civile. [Le Saïd a du lire BiBi]  Le but ? A tout prix, éloigner l’image des Grands Voleurs invités à la Nuit du Fouquet’s le 6 mai 2007.

Propaganda au Point (5).
Notre Chouchou se gave de DVD. Le soir, il se pantoufle, il prépare les tisanes (fini les petits chocolats), il se love dans les bras de Chochotte et se passionne pour les films de Pasolini, Fellini et tutti quanti. Dire qu’il n’y a pas si longtemps, notre Chouchou pensait que Pasolini, Fellini et Tutti Quanti étaient les valets de chambre de Carla enfant dans son château de Toscane. D’autres fois, il s’endort sur les livres de Grande Littérature. Fini les Œuvres Complètes de Didier Barbelivien, il s’accroche désormais à l’œuvre monumentale de son philosophe préféré : Luc Ferry.

Propagande au Point (6).
BiBi se fait un plaisir de livre la conclusion de cet article de lèche : «Si le Président dorénavant prend de la hauteur [sans rire ? De la…hauteur ?] en ayant les pieds sur terre, l’homme, lui, reste un politique touche-à-tout, imprévisible et sûr de ses forces. En reconquête». En reconquête ? Puisque c’est Le Point, hebdo de Monsieur Pinault qui vous le dit et vous l’écrit…

PS : l’article est signé Saïd Mahrane. BiBi, curieux comme d’habitude, est allé voir qui était le bonhomme. Sur Bakchich, il a retrouvé un vieux billet où ce Journaleux s’était fait remarquer comme «flagorneur» sur une interview de Carla. Un prochain toilettage intégral du bonhomme est donc bien peu probable.

Les Flèches de BiBi (1/15Juin).

Tout beau, le Figaro.

En lisant le Figaro, vous apprendrez que Maurice Lévy, 69 ans, PDG de Publicis et ami sarkozyste,