Tag: Edouard Leclerc

Les Flèches de BiBi (Le retour).

En ce premier jour d’automne, c’est un BiBi nostalgique et déterminé qui ressort son arsenal à l’assaut des Puissants. Sur la cible : Jean-Pierre Raffarin, Charb, Bernard Arnault, Albert Frère. Que du gros poisson !

Et n’oubliez pas qu’avant d’éteindre votre ordinateur, vous pouvez (vous devez) donner votre voix à BiBi qui se présente aux… Golden Blog Awards 2012. Pour le soutenir, c’est ici ! 🙂

Le menu du Zélium, nouveau journal satirique.

BiBi salue les revues et journaux qui se lèvent au milieu du grand Tumulte du Monde et qui tentent de nous mettre à leur page. Après les disparitions de «Vendredi» et de «Bakchich Info», voilà qu’apparaît l’équipe informelle de «Zélium» qui va désormais nous servir la soupe chaque mois (Zélium. Journal mensuel satirique. 3 euros). Un minestrone plutôt, qu’on peut avaler en ayant le choix entre chaud et froid.

L’entrée en matière.

Le format n’est pas forcément adapté à nos poches trouées. Plus grand que le Monde, plus rigolo quand même que le Figaro. Dans le métro, on déplie ses jambes en faisant gaffe au voisin. Avec Zélium, on occupera tout le wagon à soi tout seul. Dommage : Small is beautiful.

Et tant que BiBi y est, y a l’écriture qui, certes, ne manque pas de caractères, mais qu’il faut approcher avec des lunettes à verres d’avant-guerre. Small is not beautiful.

L’entrée en manière.

1. L’idole ici, c’est Professeur Choron qui donna jadis ses leçons dans le défunt Hara-Kiri (page 14). C’est vrai qu’on peut rire à l’avancée de son Humour-Panzer Division mais faudrait faire suivre ses attaques avec les escadrilles d’un  Humour plus aérien, de cet humour qui donne de l’air. Et là, c’est vrai, faut avouer qu’il y a comme de grosses variations et de gros trous d’air (1).

2. Il y a le hors-d’œuvres franchement raté. Lourdingue et indigeste. Tiens ça rime avec Manifeste (page de couverture). Au Menu de la Déclaration en Une : de l’humour à n’en plus finir qui n’a jamais vraiment commencé. Le tout accompagné, page 2, d’un vin aigre et qui sent le bouchon. Bon, BiBi pardonnera cette entrée en manière. Après tout, Zidane a bien raté des matches.

Dans le ventre du Mammouth.

Terrain vague. Forêt fouillis et entrelacs. Dans ce numéro, on y trouve de tout… comme aux Galeries Lafayettes. En fouillant, BiBi va tempérer sa déception sur sa ligne de départ.

Rubriques à Thèmes. Citons en vrac : «Petits fours, apéritifs, zakouskis », «Sucré-salé, mise en bouche et autres amuse-gueules».

Au dos du Menu, y a le choix et y en a pour tout le Monde avec surtout des «Nouvelles d’un ailleurs pas de chez nous». Un très bon compte-rendu du 11 au 14 janvier à la Marsa par une Tunisienne vivant d’ordinaire en France.

« Environnement, Presse-Citron, Société» : un très bel article de Lirlac Cagam (Salut, collègue !)

BiBi attendait un peu mieux d’Etienne Liebig qui nous sert une soupe un peu cul-cul dans sa feuille de chou (Rubrique : «Coït, stupre, fornication et cruciverbe») ou de ce «Tchao la France» de Corinne Maier.

Suivra une double impasse-BiBi sur les jeux vidéos et sur cette branlette intello dont BiBi n’aura rien à branler.

Les rubriques « Sport, bouquins, Zizique, Cinéma (pas hélas celui de papa et de Pappy) » oscillent entre vent mauvais et grand souffle. Les Nouvelles fraîches, balancées par des lecteurs en dernières pages, gargouillent quelque peu l’estomac.

Des petits diamants.

C’est aussi pour les perles suivantes que BiBi recommande de se shooter à Zélium aux prochains numéros. Car des cerises sur le gâteau, il y en a : en particulier, Patti Smith à la Salle Pleyel, l’article sur l’itinéraire exemplaire de l’ex-patronne de la CFDT, Nicole Notat (2) avec son agence de notation, l’entrefilet «Le Chiffre du Mois : 1» (Consternation : sur les 249 attentats recensés en Europe en 2009, il y en a, en tout et pour tout, qu’un seul qui a été commis par des terroristes islamistes»), le coup de pouce au combat de Bertrand Gobin, journaliste indépendant, qui a révélé le passé de collaborateur d’Édouard Leclerc, père de Michel-Edouard (3).

BiBi ne s’en tirera pas (et ne se tirera) pas comme ça : il signalera aussi certains dessins qui valent le coup d’œil et le coup de crayon. Encore deux semaines à attendre : Rendez-vous est donc pris pour le Numéro 2.

___________________________________________________________

(1). «Et pour s’envoyer en l’air, on peut toujours se regonfler à l’Hélium de BiBi», souffle un supporter-BiBi !

(2). «Depuis 2002, Nicole Notat est aussi PDG de Vigeo, agence de notation extra-financière, censée mesurer de façon objective et indépendante les politiques des entreprises en matière de développement durable et de responsabilité sociale. Dont certaines figurent carrément à son capital».

(3). www.bertrandgobin.com.