Archives: novembre 2012

Contrôle des frontières : un juteux business.

Claire Rodier est juriste au GISTI (Groupe d’information et de soutien des immigrés), et co-fondatrice du réseau euro-africain Migreurop. Elle travaille surtout sur les politiques européennes d’immigration et d’asile.

Elle vient de publier «Xénophobie business» aux Editions La Découverte. Dans la rencontre avec Jérôme Vachon, journaliste à la revue ASH (n° de novembre 2012, page 26), elle revient sur le marché très rentable bâti autour des politiques migratoires. Un secteur économique dont les Médiacrates et les grands experts de Think Tanks se gardent bien de décortiquer. Extraits.

« Bloguer encore ?» Réponse à Sarkofrance.

Au blogueur Sarkofrance, une question se pose depuis qu’une majorité de français a foutu Sarkozy à la porte et l’a envoyé en voyage à Marrakech, Londres ou Moscou pour des Conférences grassement payées. La réponse de Juan (en huit points) est sur son blog. A la fin de son billet, il passe le relais à d’autres blogueurs. Son interpellation en chaîne Pourquoi blogues-tu encore ?»)  est passée par moi. Je réponds donc volontiers.

Tout ça n’existe pas.

En flux et reflux, des images-flashes nous traversent. Sans cesse. Elles viennent de loin et vont se perdre souvent dans le désert d’une improbable mémoire. Parfois pourtant, des instantanés photographiques s’arrêtent à notre porte, se rendent visibles et nous sommes surpris de voir qu’une Légende les accompagnent. Celle-ci par exemple, incompréhensible mais insistante :

« Tout ça n’existe pas».

Souvenons-nous des Surréalistes (André Breton en tête)  qui nous certifiaient que «tout porte à croire qu’il existe un certain point de l’esprit d’où la vie et la mort, le réel et l’imaginaire, le passé et le futur, le communicable et l’incommunicable, le haut et le bas cessent d’être perçus contradictoirement. C’est en vain qu’on chercherait à l’activité surréaliste un autre mobile que l’espoir de détermination de ce point ».

Je fais donc le point sur ce… point mais laisse à chacun de décider si…  TOUT ÇA EXISTE OU N’EXISTE PAS.

*

«La haine des enfants traverse les siècles ».

Terrible phrase de vérité que celle trouvée dans le livre de Pierre Péju («Enfance obscure»). Les enfants sont les premières victimes de la brutalité de ce Monde. Certains se suicident, d’autres – grandissant – passent leur rage sur les biens ou sur les personnes. La haine des enfants reste souvent une constante cachée derrière les projets politiques. Déclarés «dangereux», ils sont bien utiles pourtant aux dictatures et aux Ministres de l’Intérieur qui se succèdent. Ils traversent les siècles avec l’errance et la mort au bout du chemin,  avec l’exploitation, le viol, la vente, les abus aux coins sombres de nos rues. C’est le regard-BiBi de cette fin de semaine.

« Quoi ? T’as pas le moral, BiBi ? »

*

«T’as pas le moral, BiBi ? Hé ! Hé ! Tu ne devrais pas… tu n’devrais pas lire tous ces livres à la suite : «Roberto Saviano «Le Combat continue (résister à la Mafia)» (Laffont), Pierre Péan «La République des Mallettes» (Fayard), Jean Stern («Les Patrons de la Presse nationale. Tous Mauvais» La Fabrique). Pas si bon que ça pour ta santé psychique et physique».