Archives: septembre 2009

Henri Proglio, en habit de lumière EDF.

Henri Proglio

BiBi avait déjà relevé l’humanité du bonhomme en rappelant la Scène primitive qui l’avait poussé sur le chemin de sa grande Destinée d’Entrepreneur : lire http://www.pensezbibi.com/pensees-politiques/le-capitaine-proglio-et-les-11-marins-2-785. Bruna Basini, jeune journaliste de la nichée Lagardère au JDD, nous rallume la lumière du nouveau boss d’EDF. Cet homme est «capable de s’émouvoir devant les scènes du film indien « Slumdog Millionaire », ses bidonvilles et ses lavoirs d’un autre temps ». «Ce n’est pas un vrai dur». Cette figure de l’Entreprise française est d’une «légendaire discrétion». Mais comme l’écrivait BiBi (http://www.pensezbibi.com/pensees-politiques/grands-patrons-a-la-casse-316 ), les nouveaux Capitaines d’Industrie – vieux briscards comme jeunes loups – se doivent d’avoir une présence charismatique et médiatique. Non pas tant pour impressionner les citoyens que nous sommes mais pour donner du poids à l’entreprise face à d’éventuels concurrents et pour rassurer/intimider les salariés en interne. Cet homme discret a quand même droit à une page-portrait du JDD. Il lui sera donc de moins en moins possible de «se réfugier» où que ce soit. Ni derrière sa famille d’immigrés piémontais, ni derrière les 16 milliards d’euros laissés en ardoise par le Jean-Marie Messier de Vivendi. «Un non-sujet» selon Dear Henri ! (sûrement un hors-sujet à noyer sous les eaux de Veolia).
Pour notre chère Bruna du JDD, Henri Proglio est arrivé «par hasard» au Sommet. Il est resté dans le circuit «par attachement aux hommes et aux métiers de Veolia». Diplômé d’HEC ? Un hasard. Rencontrer Sarkozy au Fouquet’s un soir de mai 2007 ? Un hasard absolu. Au bras de Rachida ? Un hasard, un pur, très pur hasard platonique. Avoir appris le métier via l’aide de Paul-Louis Girardot, ex-patron du groupe et via Guy Dejouany ? Deux hasards. Jouer à la belote au CA de Veolia avec Baudoin Prot (BNP), Augustin de Romanet (Caisse des Dépôts), Daniel Bouton (d’électricité), George Ralli (Lazard Europe), Jean-Marc Espalioux (ex-Accor) etc. ? BiBi vous le donne en mille : un  h-a-s-a-r-d.

L’eau a été et sera toujours son affaire : ce cher Henri en vend à 67 millions de personnes et il règne sur un Empire de 330000 salariés. Aujourd’hui tout le monde est au courant de sa promotion EDF. Henri Proglio est sorti de l’eau Veolia. Eternel sarko-compatible, il est comme tous les requins des Affaires et de la Finance : il sait parfaitement nager.
BiBi, lui, voulait juste féliciter ce lumineux Capitaine d’Industrie pour sa promotion-éclair et mettre humblement son charisme en pleine lumière.

Gérard Longuet : le Retour.

 

Gérard Longuet revient sur scène. Il accompagne dorénavant Jean-François Copé. L’histoire de Gégé mériterait d’être comptée mais ce serait un peu trop longuet. BiBi fait juste un raccourci pour éclairer l’Internaute amnésique.

Un retour un peu Longuet.

Les soupirs de Claude Askolovitch.

Jdddd

Claude Askolovitch de la Niche Lagardère nous a exposé sa vision de l’abâtardissement de la Politique dans son article dominical : «Mépris et Chocolat» (JDD du dimanche 27 septembre). Une prose à inscrire dans… les tablettes.

François Baroin, le louveteau UMP.

François Baroin

Enfants sous haute surveillance.

Enfants sous haute surveillance

Chochotte a visité un quartier difficile de Pittsburgh et aussitôt les médias serviles français nous ont rappellé qu’elle fait beaucoup pour les enfants et adolescents en souffrance. Elle mène des actions grand style, comme par exemple : répondre favorablement à l’invitation du Cercle Interallié, rajuster son bibi pour faire plaisir à de pauvres petits enfants, organiser un spectacle de Noël à l’Elysée ou encore s’avancer jusqu’à la dangereuse Porte d’Auteuil pour gagner l’appartement dans la Villa Montmorency…