Archives: décembre 2008

Une petite Tour et puis s’en va…

                 Un dernier salut.

Tout le Monde ne sait pas que la Grande Entreprise du Nucléaire française AREVA a squatté la Tour Eiffel sous ses lumières bleutées depuis juillet, célébrant la pile électrique que fut notre Président. BiBi éteint les lumières et fait un grand salut à Anne Lauvergeon.

Le Charme de Carla & le Char de Little Nikos.

    Little Nikos et CBS : une Pensée BiBi.

Zid, Liza, Boghosse et Frankie.

zizou-1.jpgZIZOU 1zizou-1.jpgzizou-1.jpg

On savait que Zidane aimait beaucoup les rives du Léman. Le champion du Monde 98 avait déjà adopté ses plages : il avait cherché une maison grand style du côté d’Excenevex, le seul banc de sable du Léman mais Papa & Maman avaient préféré Marseille et Madrid. Zizou avait adopté son hôtel grand luxe, le Royal Club d’Evian où ses enfants et ceux de Lizarazu passaient leurs vacances chaque été. Zinedine avait profité aussi des Masters d’Evian de golf pour organiser un match de bienfaisance au profit de son association ELA, qui lutte contre la leucodystrophie ( le match avait été commenté ici même dans l’article « Exclusif : Zizou remet les crampons »).
Zizou aime beaucoup cette région où il était venu se faire soigner ( à Lausanne dans la même clinique que celle de Johnny et près de Sion chez un rebouteux) mais cette fois-ci, c’est le club de football les «Croix de Savoie » qu’il a adopté.
Tout cela ne se serait pas fait sans une magnifique histoire d’amitié entre Zizou et Frankie. Déjà en 2004, à Chambéry, Zidane et Frank Riboud s’étaient associés pour militer en faveur d’ELA. Le PDG de Danone, élu meilleur chef d’entreprise français en cette année 2008, s’est installé en douceur dans les coulisses de ce club de Nationale en novembre 2005.
Le club des «Croix de Savoie» ( quel vilain nom, un peu homonyme des «Croix de Bois », groupuscule de droite extrême dans les années 30) est issu de la double fusion entre les clubs des villes de Gaillard et de Ville-la-Grand dans un premier temps puis d’un rapprochement avec le Thonon Club Foot dans un second. L’Olympique Croix de Savoie 74 était né. Les rencontres à domicile se jouent au Stade Joseph Moynat à Thonon-les-Bains. Le principal soutien financier ( 3,4 millions d’euros – un des premiers budgets de Nationale) provient de la source Danone et vise à placer le club sur des assises solides.
Depuis l’arrivée du Quatuor ( Zidane, Lizarazu, Boghossian et Riboud), les ambitions du club ont monté d’un cran puisqu’on envisage la montée en Ligue 2 en deux ans. On souhaite aussi avoir un stade digne de ce nom puisqu’il est souhaité en avoir un de 12000 places, une enceinte qui serait construite dans le triangle géographique Thonon-Genève-Annemasse.
Frank Riboud est par ailleurs un Patron «convivial ». Il a voulu «amener une bonne bande de copains autour d’un projet sympathique sans jamais précipiter les choses». Lors de la rencontre estivale au Masters d’Evian, l’idée a germé dans l’esprit de Frankie de faire un appel à ses amis à investir symboliquement le petit club du National ( Alain Migliaccio agent de Zidane, Christophe Chenut ancien patron de l’Equipe, PDG actuel de Lacoste, Jacques Bungert, PDG de Yum et Rubicam). Il a aussi été entendu de Lizarazu et d’Alain Boghossian, tous réunis autour d’une bonne table lors de la journée d’ouverture du Masters féminin de golf d’Evian (le plus important au monde) en juillet 2008. Frank Riboud avait ainsi défini son rôle : « Je n’apparais pas dans l’organigramme du Club. Je lui apporte mon soutien amical en lui donnant de petits coups de pouce car j’ai quelques amis qui s’interessent au football ». Ce fou de foot fait partie d’un «club atypique » dont le projet est «à la fois sportif et sociétal » puisqu’il s’adresse d’abord «aux jeunes, à l’éducation et à la formation ». D’ailleurs un appel du pied a aussi été fait du côté de Thones là où réside… Aimé Jacquet.
Lizarazu, à qui la présence hebdomadaire dans « L’Equipe du Dimanche » ne doit pas suffire a donné son accord et sa modeste contribution  financière (10000 euros). Boghossian à qui la présence en Entraîneur-adjoint de l’Equipe de France depuis 6 mois ne doit pas suffire a suivi le même chemin financier et ils entrent tous deux dans le capital de la SASP Croix de Savoie. Liza a déclaré que cette Opération est «une histoire de potes » et qu’il veut avec elle «revenir aux racines du foot ».
Avec trois grands footballeurs dans les tribunes du Stade haut-savoyard, on peut être sûr de voir de beaux footballeurs. Mais cela suffira t-il à voir du beau football sur le gazon du même stade ?

(Sources : Le Dauphiné Libéré, le JDD et le Messager).

Quand le JDD nous mène en bateau…

Sauvé des eaux

En son temps, BiBi avait salué les marins dans leurs luttes terrestres et déploré qu’on les laisse mariner en les poussant à laisser leurs bateaux à quai. Voilà que ces deux derniers jours, les médias se sont emparés de l’aventure écourtée d’un des membres de la Corporation pour en faire un héros. Tous les marins du Monde, marrants ou non, se réjouissent du sauvetage de Yann Eliés, là-bas, dans les mers australes. Mais il serait bon de ne pas oublier ces autres marins qui continuent de couler à pic, de picoler sec, d’attendre que le vent gonfle leurs voiles et que le diesel leur coûte moins cher.
Pour BiBi, il y a comme une obscénité médiatique à en faire des quintaux et des tonnes sur l’épisode Eliés. Cette disproportion entre un fémur cassé d’un côté et toutes ces vies cassées de l’autre, entre le battage médiatique éhonté d’un côté (Eliés n’y est certainement pour rien) et ce silence des profondeurs sur ceux qui subissent la tempête financière et qui n’ont pas droit au moindre secours (épaves et naufragés de toutes sortes, victimes côtières et laissés pour compte du Libéralisme etc) est proprement ahurissante.

Bloggeurs sans (re)tenue et Journalistes sans salopette.

dray-et-aphatie-1.jpg

1. BiBi se souvient que Julien Dray, celui dont on parle beaucoup ces derniers jours, avait été interviewé par cette jeune Avant-Garde d’Internet qui s’est dénommée « Jeunes gens de la Left-Blog ». Le bonhomme plein de bonhomie les avait tellement impressionnés que l’un d’entre eux, un certain Nicolas («Partageons mon avis» http://jegpol.blogspot.com/) voulait prendre sa carte au Parti Socialiste. Le 10 novembre, ce grand leader internaute et grand blaggeur devant l’Eternel, sortait un article dont le titre était très évocateur : «Je soutiens Julien Dray pour la tête du PS ». Aujourd’hui, certains Left-Bloggeurs (heureusement pas tous) préfèrent se promener le dimanche en silence et rêver le reste de la semaine pour n’avoir pas à s’en souvenir. Pourtant, ils sont bien placés ces Left-blaggeurs, premiers invités au dernier Congrès de Reims, pour retourner le voir et poser les bonnes questions. Ils auraient leur super-scoop et mettraient en pratique leur concept génial de Démocratie participative. A défaut d’un nouveau rendez-vous, BiBi leur conseille pourtant de relire ses deux articles ici-même. («BiBi et les Left-Blaggeurs» 1 & 2).