Twittérature 22.

Courir

Suite de l’inventaire de mes des trois derniers mois. Pas forcément un hit-parade ou un Best Of. Juste des petits flashes, des montées d’adrénaline traduites en courtes phrases, en minuscules énoncés qui – je l’espère- toucheront quelque chose chez lecteurs et lectrices et trottineront dans leurs têtes.

*

1.  L’aphorisme que je comprends le mieux est celui que je ne comprends qu’à moitié.

 2.  Il y a des photos qui ne peuvent pas mourir.

Des fois on se croit à la mer

 3.  Ecris le livre que tu aimerais lire.

 4.  Les chansons de Lou ne prendront pas une reed.

 5.   Moi si ému/ Sous les vents/Moi si mouvant/Sur les sables/Comme je m’étire sur tes lignes/Et m’échoue sur tes blancs.

 6.   Parle à voix basse. Écris à marée haute.

 7.   Tâche de ne naviguer ni dans le sens sûr ni dans la Censure.

8.    Ton écoute me parle.

 9.   On avale trop souvent les mots sans prendre le temps de les mastiquer.

où es tu

10.    Mine de rien, elle était prête à tout.

11.    Elle écrivait des plagiats très originaux.

 12.   Elle me murmurait : « Toi seul peut éteindre l’incendie lorsque les larmes brûlent mes paupières ».

 13.   Elle me disait : C’est bien beau de ne pas se retourner sur son passé mais… à tout moment c’est le passé qui, lui, peut te retourner ».

 14.   Elle me disait : « Tu peux échapper à l’espace. Jamais au temps. Les fous, eux aussi, vieillissent ».

 15.    Elle me disait posément : « Vivre ? Aimer ? ça n’ira jamais de soi ».

Marieke 5

 16.   Elle me disait : « T’as des problèmes ? Alors regarde le blé onduler sous les vents ».

 17.    Je somnole devant ceux qui disent ce qu’ils sont et je me réveille devant ceux qui sont dans ce qu’ils disent.

 18.    La nuit tombe et j’ai peine à me relever.

 19.   Le pire, ce ne sont pas ces cris de haine mais le fait qu’ils puissent passer inaperçus comme la corne du bateau dans la brume.

la lectrice-bis

 20.   Mieux vaut tourner autour que tourner en rond.

 21.    Si je me pends, je préfère que ce soit à ton cou.

22.    Si tu connais la déchirure, ne reste pas bouche cousue.

That's all folks

2 Responses to Twittérature 22.

  1. lediazec dit :

    Salut BiBi.
    J’aime bien ça (ainsi que plein d’autres, tant c’est beau :
    « Tu peux échapper à l’espace. Jamais au temps. Les fous, eux aussi, vieillissent ».
    « T’as des problèmes ? Alors regarde le blé onduler sous les vents ».
    Je regarde la crête des vagues jeter l’écume et le sel de l’avenir sur le granit brillant.
    Bon réveillon à toi.

  2. BiBi dit :

    @lediazec
    Termine bien l’année.Et merci pour ton suivi. 🙂
    Pour la suite, on tâchera de tenir bon dans les tempêtes et de prendre de beau temps sous les soleils à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *