Les Psaumes de Vendredi.

          Fleches de BiBi

, l’hebdo des Internautes, sort un numéro spécial Mai 2009.
Pourquoi en ce jour béni, BiBi lit pêle-mêle et croise les aphorismes de avec le petit extrait de Danielle Sallenave rapporté en Une de l’hebdo ? De Danielle Sallenave, BiBi lit cette prière «Que la lecture soit une clairière!». Du livre de Georges Haldas à ses côtés, il tire cette Pensée :
«Ceux qui ont le pouvoir n’ont pas le temps de penser. Et ceux qui pensent, en raison de la complexité du réel, et des incertitudes de la connaissance, sont inaptes au pouvoir. Où il faut décider, souvent, sans trop savoir. Trancher. L’important serait que pouvoir et pensée gardent le contact. Mais ce n’est guère possible. Car le pouvoir, en fait, et même s’il ne l’avoue pas, méprise la pensée. Ou alors, il ne retient d’elle, au mieux, que ce qui peut le servir. Et la pensée, elle, ne peut servir que la vérité. Non le pouvoir. Double malentendu. Mépris réciproque». BiBi ne regrette finalement pas le nom de son site.
Poursuivant sa lecture de Vendredi, il y trouve 10 curieux commandements – plutôt des paroles – sur… l’athéisme éthique. A l’ami qui lui demandait un jour : «Et Dieu dans tout ça ?», BiBi se souvint qu’il répondit qu’il fallait défendre… la possibilité de cette Question en tous lieux. Et aussi qu’il fallait souhaiter que personne ne soit propriétaire de Dieu, que chacun devrait plutôt être locataire de la Maison Divine avec le droit inaliénable de pouvoir résilier son bail… temporairement ou provisoirement, à tout moment.

Cette minute de lecture sainte, c’est à Vendredi, première page, coin gauche, sous la rubrique intitulée «Les Histoires de Robinson» que BiBi la doit ! Ah la Solitude de Robinson le Naufragé, seul avec ses démons sur son île déserte ! Ah cette Solitude ! Pas de plus beau mot sur elle que celui de , le cinéaste : «J’aime la Solitude, à condition de pouvoir en parler avec quelqu’un».

Vendredi, ce sont les premiers embruns, les premiers échos marins du week end. Vendredi, c’est un bateau qui passe, au loin, au plus proche. Jetez-vous à l’eau pour le rattrapper : il vous en coûtera 2 euros avant le prochain bateau du 15 mai. Jetez-vous à l’eau et saluez l’Océan pour BiBi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *