Le beau lapsus du Figaro (sur Asma et Bachar el-Assad).

*

A l’heure où notre Chef d’Etat appelle à l’Unité Nationale, rappelons qu’il joua de cette mélodie en Juillet 2008, le 14 juillet très précisément. 
Lors de cette Fête…nationale, il voulut paraître un Chef d’avant-garde, brisant les tabous… Il voulut être le Caporal en chef de cette Union Pour la Méditerranée  – dans laquelle il a englouti des millions et des millions (1). Effectivement, ce fut un tabou de première qu’il brisa : il accueillit les bras ouverts et en fanfare républicaine SVP (photo) le Dictateur de Syrie et son épouse Asma el-Assad. Ah, comme il aurait voulu que la France soit toute entière derrière lui !

Pour un peu, la chère Asma aurait pu devenir une bonne copine de Carla, élue toutes deux « femmes de Président les plus élégantes». Elles auraient pu échanger des petits tuyaux sur leurs achats et leurs petites affaires : Asma s’extasiant sur son dernier achat (des Louboutin à 4000 euros) et Carla lui présentant le sac pour lequel elle avait craqué : un sac New Bamboo en crocodile Gucci de 11.800 euros. Qui sait, d’ailleurs, si elles n’en avaient pas parlé dans la Tribune présidentielle dressée pour le défilé ?

Curieusement, cette photo est parue la semaine dernière (vendredi 14 mars) dans… le Figaro ! Un beau lapsus pour ce Journal de propagande pro-sarkozyste. Nul doute que les journalistes ont du se faire taper sur les doigts par Maître Dassault et peut-être bien par Nicolas Sarkozy himself (2) !

Oui, un beau lapsus : ces Propagandistes font habituellement tout pour gommer cette amitié, pour éviter de parler du vilain rapprochement de… 2008 entre Nicolas et Bachar. Mais – vertu du lapsus – revoilà Bachar (et sa femme) revenus. Ils sont bien là, photographiés comme le dit la légende du journal de Dassault «à Paris en juillet 2008», revenant par la fenêtre de la page 6, à l’insu de leur bon gré, dans Le Figaro de ce vendredi 14 mars… 2012!

*

(1). Les candidats de Gauche et de « Gauche » devraient rappeler ce cuisant échec qui coûta un maximum à la Collectivité Nationale.

(2). Rappelons que sur sa biographie officielle et présidentielle (sur les sites élyséens et compte FaceBook), Sarkozy et ses équipes ont gommé toute photo qui le montrait aux côtés des dictateurs vivants ou disparus (Ben Ali, El-Assad, Moubarak et tutti quanti).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *