Des miettes pour Carla Bruni Sarkozy.

Le méchant .

On sait – via le Canard Enchaîné rapportant les infos du Daily Mail – que la première dame de France a eu besoin de 35 prises pour satisfaire , réalisateur de «». La scène était pourtant très simple à jouer : Chochotte devait rentrer dans un commerce et en sortir avec une baguette sous le bras. Dur rôle de composition surtout que, tapi dans un coin devant une armada de policiers, le mari de Chochotte regardait les scènes toujours recommencées.

Cette omniprésence de Chouchou et cette incapacité de Chochotte à entrer dans son rôle ont fini par exaspérer notre bon vieux cinéaste qui se serait arraché les cheveux – s’il en avait eu encore. Le tabloïd britannique précise même que l’épouse de Chouchou semblait avoir eu beaucoup de mal à éviter de regarder la caméra. Narcissisme exacerbé oblige !

Chochotte : tête à claps.

Le réalisateur new-yorkais, conscient des limites de l’ex-Top-Model avait eu le bon goût de l’exempter de tout dialogue. On appréciera le tact de l’Américain charmeur et charmant de ne pas avoir voulu mettre en difficulté son invitée.

Chouchou a attendu jusqu’à 4 heures du matin que la trente cinquième prise enfin s’achève. Dans les coulisses, il l’a chaleureusement réconfortée. En revenant à l’Elysée, ils se sont probablement fait applaudir par toute la France-qui-se-lève-tôt. Las ! Le lendemain, le Daily Mail, ce méchant tabloïd anglais, lançait sa campagne de dénigrement (qui mit en fureur notre Président). Branle-bas de combat à l’Elysée : il fallait répliquer, mobiliser le ban et l’arrière-ban et venger Waterloo. Voici comment :

L’incomparable humour juif.

C’est toujours à double-tour ou à double sens qu’il faut comprendre les bonnes histoires juives. Elles ont très souvent un sens caché, latent qui vient démolir avec une douceur feinte le sens manifeste… BiBi lance ici un Avertissement au lecteur, futur spectateur du film : dans la fiction qui va suivre, toute ressemblance avec des personnes réelles ne serait évidemment que très pure coïncidence.

Un scénario impeccable.

L’américain a donc traduit son exaspération – gommée par tous les médias français (sauf par Le Canard Enchaîné et… Gala) – en éloges. Louanges qui sont évidemment trop belles pour être vraies. Car le New-yorkais est assurément un gentleman qui a toujours gardé son sens ashkénaze de l’humour. Non, il n’était pas exaspéré et oui, « elle a été très professionnelle. Elle a si bien joué son rôle que tout ce que nous avons tourné sera dans le film. Rien ne sera coupé». Il est fort possible que ce soit Grégoire Verdeaux, conseiller Com’ de l’Actrice, qui ait pudiquement soufflé ces propos au cinéaste.

C. fera une scène. Pas plus.

Comprenons donc avant que ne tombe le générique de fin : «Madame a été si peu professionnelle. Elle a si mal joué son rôle – pourtant sans paroles – que j’hésite même à garder le minimum. De la baguette sous le bras de Madame, je ne garderai probablement que les miettes».

7 Responses to Des miettes pour Carla Bruni Sarkozy.

  1. babelouest dit :

    « ….que les miettes » ? Mais alors, nous les petits, nous les sans-grade, nous resterions sur notre fin ? ( non, faim)

  2. captainhaka dit :

    Si elle est si mauvaise actrice que cela, pourquoi Woody s’est-il entêté à la faire tourner ?

    Il a sans doute un service important à demander à chouchou. Je ne vois que ça, autrement, les agences de casting regorgent de jolies et fraîches jeune femmes, capables de sortir d’une boulangerie sans fixer la caméra dans le blanc de la lentille, je crois.

  3. BiBi dit :

    Pour Woody Allen , la présence de Chochotte dan son film – croit-il – lui apportera un plus, un « je-ne-sais-quoi » qui plaira beaucoup à la jet-set new-yorkaise dont il cherche depuis longtemps l’approbation et l’adoubement. Et bien entendu, une audience sans précédent en France : le new yorkais doit croire qu’il n’existe que des admiratrices de Carla dans notre beau pays de France !

    N’oublions pas aussi qu’à NYC, Chouchou est beaucoup apprécié: il y avait été très bien reçu en septembre 2008 à l’Hôtel Waldorf Astoria, hôtel réservé pour l’occasion par la «Fondation Appeal of Conscience». http://www.appealofconscience.org/ Cette Association pleine de réactionnaires BCBG l’avaient hissé au rang de bienfaiteur de l’Humanité. Au repas ( 1000 euros la place), Chouchou avait discuté avec Armstrong qui cherchait à faire le Tour. L’entretien – comme les contrôles de Lance – avait été très positif.

  4. Tony dit :

    Les mauvaises langues bien informées disent que Woody avait obtenu de Mme Lagarde une défiscalisation « hors concours » pour son film, du jamais vu.
    A défaut de spectateurs, ça lui a déjà rapporté de l’oseille…
    Vivement que le Gouvernement mette de l’ordre dans ses niches fiscales !

    Oh zut ! je voulais écrire « ces niches » bien sûr.

  5. BiBi dit :

    Cher Tony,
    Jusqu’où se… niche ton mauvais esprit 🙂 ?

  6. Tony dit :

    Ah non ! Ne me fais pas dire que « c’est nous qu’on paye »…
    De plus, dès sa sortie du bureau de Christine Lagarde, Woody clamait haut et fort qu’il avait toujours souhaité faire jouer Carla Bruni…
    Quand même le ministre des Finances qui détaxe un tournage étranger dans lequel la femme du patron a une scène, c’est la hchouma non ? Pourvu que la presse Africaine ne l’apprenne pas.
    Celà dit, il a pas assuré le Woody, il pouvait aussi récupérer une ou deux subventions au ministère du Travail au titre de l’emploi des jeunes en faisant faire une scène au Prince Jean.
    Woerth n’est plus à ça près…

    Quand tu repenses qu’il y a 15 ans Pierre Suard Président d’Alcatel était mis en examen pour abus de bien sociaux. Il était sur la liste des cibles d’Action Directe et conformément aux conseils du ministère de l’Intérieur, Alcatel avait installé un système de sécurité dans sa maison, un truc grave donc…

    O tempora ! O mores !

  7. David CABAS dit :

    SarkoGate : Raccompagnons Nicolas Sarkozy à la frontière … de l’Elysée : http://www.facebook.com/group.php?gid=142284815808171

    Rejoins moi !

    David CABAS
    david.cabas.over-blog.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *