Villepin-Sarkozy : l’inévitable Réconciliation.

La Réconciliation Villepin- est inévitable. Dom et Chouchou vont ranger leurs couteaux et les crocs de boucher. Qu’ils se dépêchent ! 2012 est si vite arrivé. BiBi guettera les prochains numéros de Paris-Match pour voir la jolie photo de ce formidable couple politique. Auparavant, BiBi fait l’état des lieux et vous en dit plus.

Le Big Bazar.

Il n’est pas difficile de s’en rendre compte : au plus haut sommet du Pouvoir, c’est le bazar, le Big Bordel. L’UMP se prépare à la Catastrophe Régionale. Symbole parfait : Valérie Pécresse, première de sa classe, convoquée au bureau du Surveillant général. Les Grands Chefs du Collège France (, Guéant, et ) se réunissent en assemblée restreinte et font sonner l’alarme générale. Le Quatuor «a un doute sur la réélection de Sarkozy» et «élabore des stratégies d’alternance» rapporte le Figaro. Nul doute que les Quatre de la Bande font marcher leurs têtes à plein régime pour remettre de l’Ordre.

Le Quatuor, Carla et les Bouseux.

Ils doivent toujours tenir compte de Carla qui fait encore et toujours tourner la tête de Chouchou. Ben oui, si Monsieur Nicolas Sarkozy n’obéit pas, Madame pourrait bien retourner à ses vieux démons. A ceux qui croient qu’il s’agit ici de supputations pipolitiques, qu’ils imaginent un peu Chouchou dans les choux en 2012. Pas de doute, Carla Bruni-Sarkozy changera illico d’affectation mais avec un Président qui rempile, elle pourra continuer de jouer les Coquettes. Le Pool doit donc prendre soin de cet écueil.

Le Canard Enchaîné rapporte les propos de notre Première Dame de France : « J’ai été très clair avec mon Chouchou à propos de sa Visite à la Porte de Versailles : « Ou tu vas voir tes grosses vaches et je me tire en week-end ou tu viens avec moi au Cap Nègre». La réponse chantante de Chouchou à Carlita a été très claire, elle aussi : « Que je t’aimeuh… »

Le Quatuor perd la note.

Nos Quatre Têtes pensantes sont en rage et en rogne. «Les Conseillers font assaut de virilité, s’approprient les idées d’un autre, médisent souvent, parfois même à l’oreille du Président ou alors feignent la camaraderie. Au fond d’eux, ils se détestent. Il se détestent», rapporte Le Point. Mais ne nous y trompons pas. C’est toujours le lot des membres des Partis de Droite au Pouvoir : ils se détestent mais, lorsque l’heure de la Rentrée va sonner, chacun se met très docilement en rang derrière le Chef à son Appel. De tous côtés, ça traîne les pieds, ça regimbe mais pas question d’oublier l’Essentiel qui est de conserver le Pouvoir. Et le Boss, criant à pleins poumons, «Silence dans les rangs. Unité et Mobilisation»sera parfaitement obéi.

Le Quatuor tente de jouer une Nouvelle partition.

Une réorientation s’impose. Déjà, le Quatuor avait cogité dur sur la prestation télévisée TF1. La nouvelle mise en scène de l’Opération Charme se poursuit. Z’avez pas vu Chouchou ? Au Rwanda, en Vendée, il surmonte son agoraphobie et prend des bains de foule. Avec les fonctionnaires, il se fait mielleux et flatteur, les qualifiant de « dévoués », d’«honnêtes» et de «compétents» (ben voyons).

Les photos du Figaro font dans la pure séduction. Elles oscillent entre la gravité et le sourire généreux. Les 3 clichés du 2 mars sont significatifs : devant les Sauveteurs d’Aiguillon-sur-Mer, le visage est soucieux, attentif. Devant Chirac et Giscard, le sourire est couleur dentifrice (on fête la réconciliation). Avec Medvedev, ils se serrent la main (Sarko reçoit en grand Chef d’Etat) et devant Gazprom, il soufflerait comme un nouveau vent très libéral de Liberté.

Villepin, Monsieur 8%.

La Tribune de Genève titre : «Au Salon de l’Agriculture, Villepin éclipse Aubry». Dominique ne cache pas son allure d’Aristo. Le costard est fripé, juste ce qu’il faut pour caresser Berlioz, monumental taureau de 1500 kgs. Dominique a pris de la hauteur au Salon : parlant de Chouchou, il ne l’attaque pas sur son esprit vengeur mais sur sa «politique ».

Et tout à coup, l’hypothèse saute aux yeux de BiBi : «Mais bon sang, mais c’est bien sûr». Oui, leur réconciliation est inévitable. Ils n’ont guère d’autre solution que cette obligation absolue de s’entendre. Désunis en 2012, il y aura désastre pour les deux. Aussi, il est plus que vraisemblable que dans les prochains mois, on assiste à un rapprochement sensible puis de plus en plus prononcé pour la « gagne ».

Les membres du Pool ne sont pas des idiots : ils demanderont de ranger les couteaux et les crocs de boucher (via et les Villepinistes), ils demanderont à Frère Lagardère de gommer leur animosité réciproque dans le choc des photos, ils appelleront Martin Bouygues pour qu’il ouvre ses antennes, ils sonneront et pour qu’ils rappliquent dare-dare, ils organiseront le Sommet du G20 en invitant Dominique. On verra Carla et Dom ouvrir ensemble le Musée d’Art Bernard Arnault. On demandera au publicitaire Stéphane Fouks d’y mettre tout son gros poids, on se fera des promesses : 2017 et le portefeuille des Affaires étrangères (ou la Présidence d’Unitaid) pour Dominique contre un retrait de Dom aux Présidentielles 2012.

Mais cela suffira t-il ?

9 Responses to Villepin-Sarkozy : l’inévitable Réconciliation.

  1. Nouvel Hermes dit :

    Croire que les lois de la passion s’effaceront derrière les impératifs de la politique, c’est à mon sens une erreur. De la Grèce antique à, peut-être, la Grèce d’aujourd’hui – et en France, pays où les mythes sont particulièrement virulents, il n’y a pas place que pour la raison et il arrive dans l’histoire que celle-ci soit submergée par la vague des pulsions reffrenées.
    De plus après les élections beaucoup de petits barons frustrés mais jusqu’alors tenus au silence dans l’espoir d’un petit os à ronger, vont demander des têtes ou entrer en dissidence. Je crois que le conflit va, au contraire, s’étendre. Il n’est pas certain que le Pool puisse y faire quelque chose: il s’est trop engagé auprès d’un seul clan. Et l’affairisme de l’ombre ne suffit pas toujours à absorber le politique – même de droite.
    Alors cette hypothèse d’une réconciliation obligée, je n’y crois pas mais, bon, l’analyse reste perspicace…

  2. BiBi dit :

    Tu as raison : la passion n’est pas exempte du Jeu politique. Reste à savoir si les impératifs politiques priment ou non les Passions. BiBi ne lit pas l’Avenir, il émet des hypothèses.
    Il reste que si ces deux Zozos ne s’unissent pas, ils y laisseront des plumes. Avec une défaite probable (pour la plus grande Joie de BiBi et… la tienne certainement). Et de ça, le Pool – sondages à l’appui – en est très très conscient.

  3. Tony dit :

    Taratata…
    Relisez l’histoire des 15 dernières années.
    On peut passer de traitre à Ministre d’Etat, puis candidat unique et enfin Président adulé…
    C’est une question de stratégie et seulement de stratégie.
    Dans tout ça, le seul problème c’est D2V… Que veut-il ?
    Ministre de Sarkosy ? Pffeuh…
    SG de l’Elysée, Ministre des AE, Premier Ministre, Standing ovation à l’ONU (ça ne s’était pas vu depuis le Negus à la SDN).
    Je ne vois pas ce que Sarkosy peut lui proposer.
    Passé 6 mois à Matignon, il garde sa bagnole, ses gardes du corps, son traitement… Il peut rester chez lui et écrire des bouquins, sa vie ne changera plus.
    Si il est là, c’est rien que pour compliquer la vie de l’autre.
    « Toi tu fais appel, et moi je vais te virer de l’Elysée… »
    Le Pool doit être divisée. Les décérébrés doivent chercher comment faire un 2eme trou dans le fion de Dominique, les autres doivent chercher avec quel miel on pourra l’attirer dans les rangs.
    La passion n’a rien à voir la dedans. Comme disait un des membres du Pool, « les Enarques se managent à l’Ego, n’en suis-je pas un exemple flagrant… ».
    Dans le cas de D2V, je ne vois pas ce que possède Chouchou qui pourrait lui faire envie… Le problème est juste là.
    D2V veut appliquer la stratégie du Nationalisme Corse. On fait péter d’abord et on essaye ensuite de tirer la couverture à soi pendant la reconstruction.
    La passion n’a rien voir dans la stratégie de D2V.

  4. BiBi dit :

    Enfin si, la Passion comme pulsion personnelle a à voir avec D2V : c’est celle de l’Ego, c’est la passion d’être le Premier. Bien entendu, tout cela est déterminé par des intérêts croisés et communs, par une logique politique avec le Pouvoir (de se venger aussi) en point de mire.
    Tu écris: « je ne vois pas ce que possède Chouchou qui pourrait lui faire envie… Le problème est juste là ». Oui, juste là. Président d’Unitaid ? Affaires Etrangères ?

    Suivons avec délectation et… passion les prochains épisodes.

  5. Tony dit :

    Trop petit pour lui… Il a déjà été tout ça… Trop hexagonal.
    En France il n’y a plus qu’un seul job à sa mesure. Il ne peut pas en 2012, mais il peut faire foirer l’affaire pour Chouchou, reconstruire un UMP à sa mesure après une Bérézina, et jouer gagnant pour 2017. Ca c’est le jeu D2V
    Pour Chouchou, reste l’option « Président du Monde », il s’en va quand Ban Ki-Moon ? Chouchou il est fort pour envoyer ses concurrents aux USA…
    Tiens ben celle là je viens d’y penser et je vais me la faire voler par Greg ou RS.

  6. BiBi dit :

    Cher Tony,
    On devrait ouvrir ensemble une boite de Com’, une Boite à idées où on ferait payer 10 à 15000 euros l’heure comme chez Stéphane Fouks ou Anne Méaux qui bossent pour l’Elysée.

    D2V à l’ONU : ouais une super-idée ! Et en plus, à l’ONU, le Dominique et son costard un peu fripé du Salon de l’Agriculture, ça serait d’un chic ! Il aurait autant de succès que DSK au FMI.

    Pour continuer sur les Boites, y a celles du Clip « Petites Boites »
    http://www.pensezbibi.com/non-classe/clip-22-avril-2012-the-sarkozy-day-2252

  7. Tony dit :

    Bon alors, Moon finit son mandat le 31/12/2011. Pour le timing c’est pile poil.
    D2V est Français, ce serait une première un membre du Conseil de Sécurité devenant SG. Mais la standing ovation de 2005 devant l’Assemblée Générale c’était aussi une première, jamais vu depuis le Negus à la SDN (je crois).
    La bonne nouvelle pour D2V c’est que New-York c’est plus marrant que Washington.
    Chouchou a sans aucun doute un mauvais Karma avec les « Dominique » pour 2012.

  8. valerie dit :

    En même temps, ils seraient encore moins crédibles s’ils se « réconciliaient » non?

    Tant mieux si ça leur porte préjudice.

    ça me rappelle Mégret et Le Pen un peu.

  9. BiBi dit :

    Qui se souvient du coup de poignard de Sarko dans le dos de Chirac?
    En 95, Chouchou était supporter de Balladur pour sept ans plus tard se retrouver au Gouvernement chiraquien au Poste très envié de Ministre de l’Intérieur. Avec – pour finir – la réussite qu’on connait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *