Souvenirs, souvenirs.


Azouz sarkozy
envoyé par sarkonico2007. – L’actualité du moment en vidéo.

En 2006, sous le même gouvernement Villepin, se trouvaient côte à côte, (alors Ministre de l’Intérieur) et , sociologue des Cités (aujourd’hui en flirt avec le Modem), ancien ministre délégué à la promotion de l’égalité des chances. Entre les deux hommes, l’inimitié alla grandissant et ne tenait pas forcément uniquement à des divergences politiques.
Bien entendu, il sera facile de contester ce que rapporta Azouz Begag dans son livre «Un mouton dans la baignoire» sur une conversation téléphonique qu’il eut avec notre grand Président mais elle vaut la peine d’être rapportée ici. Suite à une timide protestation du sociologue lyonnais sur l’usage de «Racailles» et de «Karcher», Chouchou s’était mis dans une colère noire très-limite : «Tu es un connard ! Un déloyal, un salaud ! Je vais te casser la gueule ! Tu te fous de mon nom… Azouz Sarkozy ! Je vais te montrer, moi, Azouz Sarkozy… Tu te fous de mon physique aussi, je vais te casser ta gueule, salaud ! Connard».
Dans la foulée, Brice n’était déjà pas en reste puisqu’il asséna au même sociologue un «Allez Fissa, sors de là ! Dégage d’ici, je te dis, dégage !» empreint de relents coloniaux. Pour les ignorants, ce «fissa, fissa», c’est ce que disaient les soldats français aux Arabes en Algérie.
Bien entendu, les propos d’aujourd’hui d’Hortefeux sont inadmissibles et il est incroyable qu’un Ministre continue d’occuper un tel poste républicain d’importance. Mais pourquoi est-ce si incroyable ? Le fait qu’il reste en place devrait nous inciter à creuser la question du «Pourquoi a t-il les moyens de rester
Et là, il faudrait peut-être revenir sur la part de responsabilité des Partis de Gauche qui ont laissé, en leur temps, les thèses du FN devenir le socle à partir duquel il fallait discuter (Plate-forme reprise dans le programme de Little Nikos et, hélas, tacitement acceptée alors par une frange de la Gauche). Ces thèses ont été bien peu contestées : là encore, il faut se souvenir. Se souvenir de cette équation devenue quasi-banale : Immigration = Délinquance.
Aujourd’hui, ne nous voilons pas la face, il y a une base de masse qui serait d’accord avec les propos d’Hortefeux. Cette Opération risque même de servir à raccrocher au Pouvoir des couches populaires qui subissent de plein fouet la crise et qui auraient tendance petit à petit à rejeter Little Nikos sur sa gestion de crise. Il est possible que cet épisode de racisme médiatisé, que le rejet de l’Arabe en pleine Université d’été de l’UMP, que la «Plaisanterie» de Brice Hortefeux soient des bouées de sauvetage pour un Pouvoir dont les assises s’effritent.
Il y a peu encore, on se disait qu’il fallait éviter que ces partisans du racisme s’organisent, que ces partisans disposent d’un organisme puissant ou des appuis de la loi. Aujourd’hui, la base de masse «sarkozyste» peut se solidariser sur cette déclaration innommable d’Hortefeux. Cessons d’ailleurs de la qualifier de «dérapage» : c’est au contraire bien dans la ligne droite d’une politique qui sait où elle va sur laquelle nous nous trouvons. Cette politique ne dérape pas : elle va toujours vers la division, le rejet de l’autre, l’exclusion, la misère pour asseoir son pouvoir.

15 Responses to Souvenirs, souvenirs.

  1. Wam dit :

    Allez dire aux habitantes de Oslo que l’immigration n’a pas apporte du tout du tout du tout de delinquance 😉

    « Immigration = Délinquance »

    Cette equation est a priori choquante. Mais vous pouvez bien vous en indigner, pleurnicher ou mouliner vos petits bras, ce n’est pas ce qui l’invalidera. Encore faut-il demontrer le contraire et ne pas occulter les faits pour une ideologie. Parce qu’il est toujours dangereux de laisser les idees nous aveugler.

    J’ai, pour ma part, des preuves qui tendent a valider cette equation. Je parle de la croissance de la delinquance en Suisse (un pays pourtant tranquille), de la Suede (pays neutre et tranquille), du Danemark, Hollande, Norvege, Islande, etc… la liste est longue.
    Et je compare avec les pays peu immigrationistes au niveau de vie egale a celui des Europeens : le Japon, la Coree du Sud et Singapour. D’ailleurs, chose etonnate, ces 3 pays etaient pauvres il y a encore peu de temps et sont devenus tres riches sans immigration massive (soit le contraire exact de ce qu’on nous raconte a longueur de temps).

  2. BiBi dit :

    Pour la Suisse – pays pourtant tranquille !! – vous voulez parler probablement de la Délinquance de la Haute Finance qui fait ses transactions sans bruit ? De celle -là, c’est bizarre, vous n’y faites pas allusion. C’est aussi un combat sur les mots : lorsqu’Orange, Telecom et autre s’entendent pour gruger les abonnés, c’est de la Délinquance pour BiBi etc.
    Pleurnicher ? Non. M’indigner ? Oui.
    Et BiBi s’indigne sur l’épisode qui importe (ici Hortefeux, hier la concentration des Médias via Lagardère). Là encore, vous ne pipez mot. Quant à « vos preuves qui tendent à valider l’équation ( Délinquance = Immigration) » vous pouvez aller les planquer dans les Coffre-forts d’UBS.

  3. Wam dit :

    Vous voulez une preuve BiBi ? Mais tout de suite. Elles ne sont pas cachees, mais disponibles sur le net et publiees dans les revues scientifiques. Lisez cet article la :
    http://www.fileden.com/files/2009/7/18/2513339/vanhanen1.pdf
    « Domestic Ethnic Conflict and Ethnic Nepotism: A Comparative Analysis », Vanhanen, 1999. (…)
    En clair, plus un pays est multi-ethnique, plus il y a de conflits inter-ethniques et plus la politique du pays tend a prendre une approche ethnique.
    Le metissage reussi, le vivre ensemble harmonieux, ca n’existe dans aucun pays du monde, a moins que BiBi n’en connaisse un.

  4. BiBi dit :

    Pauvre Wam, vous rêvez de vivre dans un pays où il n’y ait aucun conflit (ethnique entre autres). Vous rêvez d’un Paradis sur terre et vous enragez de ne pas le trouver.

    BiBi, lui, est plutôt content que les gens ne soient ni tout blanc ni tout noir. Des conflits ? Mais pourquoi pas ? C’est le vivant et le plus beau de l’Humanité. A condition que cela ne finisse ni en esclavage, ni en camp d’extermination, ni en expulsions sauvages ou «légales ». A condition que les paroles circulent et que le Droit en garantisse la circulation.

  5. nicocerise dit :

    Wam j’ai des preuves également que l’immigration francaise en birmanie et au gabon ont bien conduit à un développement du vol des ressources naturelles

  6. Wam dit :

    On est parfaitement d’accord nicocerise, depuis les francais s’y sont retires.

  7. BiBi dit :

    Les Français retirés du Gabon ? Gloups ! Allez demander à Vincent, l’ami maltais de Chouchou, s’il s’est retiré du Gabon… Allez demander à Bouygues, Areva, Dassault, Veolia si, eux aussi, ont abandonné cette belle terre exotique.

  8. Wam dit :

    Il en reste combien ? Au plus fort du colonialisme, a peine quelques dizaines de milliers… Aujourd’hui beaucoup moins.

    En France, il y a 400 000 immigres chaque annee depuis les annees 70. Faites le compte.

    Quant a l’exploitation des hommes et des terres, c’est la meme chose partout. Vous etes bien place BiBi pour savoir que les masses d’argent generees par les eaux d’Evian ne tombent pas dans la poche des Evianais. Alors que la multi-nationale soit francaise ou etrangere, c’est toujours dans la poche de Bibi (pas vous, les autres Bibi, les actionaires qu’on dit).

  9. BiBi dit :

    Ce n’est pas le nombre qui compte mais la Puissance de ceux qui sont dans la place. BiBi n’a pas le même poids que Monsieur Riboud, boss des Eaux d’Evian. Et vous, vous n’êtes qu’un poids plume face à Vincent Bolloré. Encore que… l’exemple est mal choisi puisque vous êtes de son côté.

  10. Nouch dit :

    « La puissance de ceux qui sont dans la place », c’est exactement ça, on dirait qu’ils sont affolés ceux-là, et déterminés à aller au bout, mais au bout de quoi ? Est-ce que la délinquance, et l’ immigration massive, sont réellement les causes de tout ça ? Ce sont les conséquences de Notre Histoire,; mais il faut bien une cause, alors on nous fait peur, on nous aveugle, et le pire c’est que ça commençe à marcher. Alors qu’est ce qu’on peut faire pour garder espoir, et aller de l’ avant ?

  11. BiBi dit :

    Pour garder espoir, Nouch, continuez de déposer vos commentaires ici. La porte est ouverte pour penser.
    Et penser fait aussi du bien et permet d’aller ( un peu) de l’avant.

  12. Wam dit :

    (…) J’ai l’impression de perdre mon temps (…)

  13. Wam dit :

    « Laissons de côté les insultes qui ne visent que le blogueur et jamais l’argumentation de celui-ci. BiBi préfère la critique sans la blessure inutile et entend jouer et faire jouer la loi de la démocratie. C’est-à-dire l’échange dans l’accord et le désaccord. »

    Vous n’etes decidement pas tres en accord avec vous-meme en censurant mes commentaires tout a fait courtois.

  14. BiBi dit :

    BiBi s’autorise à ne pas mettre de doublons dans les commentaires. Et le vôtre en était un.
    Si vous croyez que « poser des limites » ici soit synonyme de Censure, libre à vous de le penser. Vos avis ici sont en nombre et le dialogue – tous vos commentaires mis en ligne en font foi – reste ouvert.

  15. valerie dit :

    Si Wam perd son temps?
    J’en suis certaine personnellement
    Pas même besoin de réfléchir!
    Il a de ces arguments nauséabonds aux relents que je connais trop bien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *