Les Suisses des « Brigades Internationales ».

Se méfier des généralités comme de la Peste. Elles peuvent conduire aux pires propos. Ainsi ceux de , servile Toutou et pignouf de la niche à Dassault, qui insultent les amis helvétiques de BiBi. Propos consignés dans son article du Parisien en deux volets : «Des salauds et des mous » braille t-il d’un côté. « Oh le bon et très gentil Monsieur Polanski » (qui a quand même préféré vivre toutes ces années à Gstaad) lâche t-il de l’autre. La démonstration de Yann la Hyène, déjà exécuté par BiBi, est simple : les Suisses sont tous des barbares haïssables. S’il en existe de bons, ils ne sont pas suisses du tout : ils sont tout simplement humains, et donc non-suisses.

Monsieur Moix ne connaît ni ni (90 ans). Lors de la Constitution des en 1935-36, ils faisaient partie des 900 Suisses qui se sont portés volontaires pour abattre les Chiens de l’Enfer (les Franquistes, grands amis des Dassault d’hier) et préserver les acquis ténus de la République espagnole embryonnaire – mais bientôt tuée dans l’œuf par El Caudillo. De simples citoyens suisses, généreux, droits, aux fortes convictions.

170 Suisses de ces volontaires sont morts dans les combats de solidarité avec le peuple espagnol. A leur retour en pays helvétique, ils n’ont pas du tout été accueillis en héros : ils ont été… condamnés à la prison. Pour l’annulation de ces condamnations pénales, il leur a fallu attendre… 70 ans (le 20 mars 2009 très précisément). Beaucoup sont décédés entretemps et n’ont hélas pas connu ces réhabilitations tardives.

Du discours d’Eolio Morenzoni, (90 ans), enfin honoré à Genève, BiBi retiendra cette belle parole contre tous les Yann Moix du Monde : «Il faut continuer à résister».

2 Responses to Les Suisses des « Brigades Internationales ».

  1. Dr Maboul dit :

    Cher Bibi,
    Je suis content de te voir défendre ce beau pays qui, s’il est si propre, c’est pour mieux cacher l’iniquité de ses fondements d’après cet idiot (étant Suisse et m’étant fait traité de tous les noms par M. Moix, je m’estime en droit de lui retourner la politesse, d’ailleurs, qui ira prétendre que les propos qu’il a tenu à cette occasion n’étaient pas imbéciles?).

    Alors comparons ces deux beaux pays que sont la France et la Suisse.

    La Suisse est un pays démocratique où les citoyens ne votent pas une fois par an (les bonnes années) mais plutôt une fois par mois, les citoyens participent activement à la vie politique qui n’est pas accaparée par des élites technocratiques comme on peut le voir en France (où on a failli mettre un incompétent à l’EPAD au prétexte, hallucinant qu' »aux âmes bien nées, la valeur n’attend pas le nombre des années »…la Monarchie revient en France). Est-ce un des mauvais fondements dont parle M. Moix ?

    La Suisse collabore avec les autres pays pour faire respecter la justice et par exemple punir des violeurs (M. Polanski). C’est sûrement un de ses mauvais fondements j’imagine… Mais j’y pense la France le fait aussi et mon petit doigt me dit que M. Polanski y aurait subit le même traitement. Sauf qu’il serait allé dans des prisons délabrées et surchargées, les prisons suisses elles aussi sont propres, et elles ne forment pas de criminels sociopathes comme les prisons françaises soumises uniquement à la loi du plus fort.

    La Suisse ne fait pas passer de constitution européenne dans le dos de ses citoyens qui, systématiquement, la refuse, elle respecte leurs choix. Encore un fondement qui craint.

    La Suisse ne fait pas fermer de compte d’opposants politiques sur DailyMotion, elle n’arrête pas non plus de citoyens lors de manifestations légales, le pluralisme politique est effectif dans les médias, et on entend des discours d’extrême-gauche(même si c’est rare) comme d’extrême-droite (depuis que l’UDC a remporté beaucoup de suffrages c’est courant, mais il ne faut pas le regretter car c’est ça la démocratie, on ne peut pas vouloir la liberté d’expression uniquement pour soit). Encore un fondement pourri pour M. Moix certainement.

    La Suisse n’a pas eu de colonies, n’a pas fait non plus la guerre aux quatre coins du monde pour y imposer sa vision des choses, son système et ses entreprises. Encore un principe Suisse stupide à n’en pas douter.

    La Suisse, cette pute soumise aux nazis, n’a pas non plus fait collaborer ses gros industriels nationaux à la fabrication d’armes de guerre allemandes. Sans doute aurait-elle dû faire comme sa voisine la France pour éviter de se faire insulter par M. Moix.

    La Suisse n’a pas d’armement nucléaire, mais garantit à quasiment toute sa population l’accès à des abris anti-nucléaires, la France a fait le choix totalement contraire, des bombes mais pas d’abris, sauf pour ses élites évidemment. Encore un principe bien mauvais à n’en pas douter.

    Si la Suisse est une pute, alors la France est un mac sanguinaire qui drogue et tabasse ses prostituées quand elle ne les défigure pas!

    M. Moix, votre page wikipedia se fait déjà l’echo de vos diatribes racistes et vous avez été le premier homme français « célèbre » à être éjecté de Facebook pour vos propos intolérants. Vous avez prétendu que les athées étaient des ignorants (vous avez dit que ces termes étaient synonymes), mais vous avez l’air de tellement peu vous y connaître dans les domaines où vous vous exprimez qu’il étonnant de vous entendre vous prétendre catholique.

  2. BiBi dit :

    Il ne s’agit pas forcément de comparer deux pays mais d’éviter de généraliser sur LES Français ou LES Suisses. Car en raisonnant sur les propriétés générales des peuples, des pays, on évacue le Politique, c’est-à-dire le Contradictoire. Des Français ignobles comme des Suisses ignobles existent, continuent d’être là. Des Français défendant la liberté et les libertés comme l’ont faitdes Suisses ( la preuve en Espagne en 36), il y en a, il y en a eu, il y en aura.
    L’analyse de Moix (populiste de Droite) est déjà porteuse de Racisme et c’est le germe de l’ignominie qui s’y est introduit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *