Le recyclage des Préfets.

Les Préfets aux Ordres.

Solidaires de , les hauts fonctionnaires se font botter les fesses mais ils continuent à cirer les pompes dans la même administration. Pas rancuniers les Préfets ! M. Blanc, écarté en janvier 2008, «ne conçoit aucune amertume». Il a créé une Fondation «», spécialisé dans l’Aide aux Fondements… euh, non, dans l’Aide aux Fondations.
Philippe Bourgade, écarté comme le préfet , était Directeur de la Police de la Manche. Il devient Chargé de Mission à la Direction de la Sécurité publique. C’est dire que tous deux ne font pas encore la manche.
, exclu suite à l’affaire un peu corsée de la Maison de Christian Clavier, s’est vite recyclé dans des missions d’audit à l’Inspection Générale de la Police Nationale (IGPN).
Bruno Cuche, chef d’Etat de l’Armée de Terre qui avait démissionné après la fusillade de Carcassonne, est toujours valide : il sera bientôt Gouverneur des Invalides.
Tous écartés par le fait du Prince pour «fautes de lèse-majesté», ils ont rapidement retrouvé un autre job, plus facilement en tous les cas qu’un Senior licencié à chez .

Les autres Préfets en place vivent, eux, dans la crainte. Le petit nouveau de la Manche a passé sans encombre son bizutage : il a déployé 539 policiers et gendarmes autour de la Centrale nucléaire à pour contenir une trentaine de manifestants au Port de Dielette.

Quant au Préfet du Rhône, il gardera ses galons. Fillon, venu annoncer son plan de relance, a eu droit à un dispositif impressionnant de protection.

En Moselle, le haut-gradé a dissuadé Luc Châtel, Secrétaire d’Etat à l’Industrie, de venir se chauffer près des braseros de l’Usine de .

Le Préfet de Strasbourg a probablement déposé un cierge à la Cathédrale en priant Saint-Nicolas que tout se passe bien le 3 et 4 avril au Sommet de l’OTAN. (Source : Le Monde du lundi 8 février).

One Response to Le recyclage des Préfets.

  1. […] Fin août 2008, des indépendantistes occupent sa villa corse. Le chef de l’état vire illico le monsieur sécurité de l’île et en fait tout un pataquès. Depuis, une quinzaine […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *