« Carrefour » de la Gentillesse ?

Voilà ce qu’a déclaré le Procureur-adjoint de la République de Lyon, Jean-Pierre Dages-Degranges après le décès de M.B., client de qui avait volé une canette de bière. Appréhendé par les vigiles de , le jeune homme de 25 ans avait été tabassé à mort :

«Ces faits sont très choquants, mourir pour une canette de bière ce n’est pas acceptable. Toutes les personnes qui ont visionné cette cassette ont été très choquées car on assiste à la mort en direct».«Trois hommes lui ont appuyé sur le dos en lui maintenant les jambes écartées. L’un d’eux est pratiquement allongé sur son dos à tel point que la victime, qui est à moitié allongée sur une table, a les pieds qui ne touchent plus terre. La scène dure une quinzaine de minutes. D’abord, la victime se plaint, elle crie, puis les cris s’estompent jusqu’à devenir des espèces de râles, puis plus rien du tout. La pression continue durant encore six minutes, qui rendront impossible toute réanimation». Le rapport d’autopsie indique qu’il fait état d’hématomes au bras et au front et qu’il est mort par «asphyxie mécanique par compression de la cage thoracique et une obstruction des voies respiratoires supérieures».

Ce matin, BiBi a fini de faire ses courses. La caissière tend un exemplaire gratuit du  aux clients. Une couverture glacée du plus bel effet. Mais BiBi a comme un haut-le-cœur lorsqu’il découvre un des sous-titres : «La Gentillesse fait son come-back». Deux jours auparavant, BiBi avait lu l’interview de , le Président de Carrefour, dans le Figaro : «Je suis très fier du travail accompli par nos équipes» et plus loin : «Nous avons rallié toutes les équipes à notre stratégie : devenir le commerçant préféré pour nos clients».

Au Carrefour de la saloperie.

3 Responses to « Carrefour » de la Gentillesse ?

  1. Parfois, j’ai l’impression que tous les communicants d’entreprise ont été faire leurs classes en Union soviétique…

  2. Damoiselle dit :

    Encore un groupe qui déteste notre si belle langue française.
    « Comme back » au lieu de « retour ».
    Ce tout globish novlangue comme si les américains apprécient que nous leur parlions en français pour communiquer avec eux au dépend de leur propre langue.
    Ceci constaté, soit Carrefour, LVMH Bernard Arnault déteste notre pays, soit ledit directeur de la communication n’a aucune capacité à comprendre que bien communiquer c’est s’exprimer dans la langue de la cible afin de respecter la culture dans le but de lever tout frein bloquant l’assimilation du message.
    Etant donné le passé de Bernard Arnault aux EUA (usa), sa volonté de changer de nationalité dernièrement, ses 11 établissements dans les paradis fiscaux et ses origines apatrides, je pense que ce type n’aime pas la France tout comme je pense que le directeur de la communication à plus le titre et le salaire que la fonction et la compétence.
    Mais dans quel monde Vuitton !!

  3. BiBi dit :

    @Damoiselle
    Je suis moins accro à ta détestation de la globish novlangue que toi. Même si c’est entendu que la langue anglaise est la langue qui véhicule le Pouvoir, tous les pouvoirs. Il se trouve que la langue française est celle que j’ai trouvée. Je ne l’ai pas épousée : je l’ai draguée. Et je continue. J’aurais été papou que j’aurai fait de même avec la langue de nos amis papous. Oui, la beauté de la langue française à condition d’y inclure toutes les grandes irrégularités de langage qui s’y rattachent ( via les auteur(e)s dont je parle souvent dans mon blog – voir Catégorie livres de lecture).
    Car la langue française a trop de propension à se glorifier, à se croire le Maillot Jaune des Langues ou the Pic of The Earth. Belle langue française donc mais jusque et y compris lorsqu’on l’écrit en la charcutant, en la tailladant, en l’entraînant dans les blés (et ailleurs), en la pétrissant, la concassant, la renversant jusqu’à en faire une…. langue étrangère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *