Au secours ! Voilà les Think Tanks !

J’ai fini la lecture du livre de et d’. Ils y disent toute l’importance des groupes d’influence dans le paysage politique mondial (français). Le jeudi 15 mars dernier, Acrimed organisait une conférence avec les deux auteurs de «Un Pouvoir sous Influence». En conjuguant mes réflexions nées de cette lecture et de cette Conférence, voilà ce que j’ai retenu de ces groupes si puissants que l’on nomme « Think Tanks » (TT), agences qui pèsent et vont peser durablement sur la Vie politique française… (Premier billet).

L’ intervention des deux auteurs a débuté par la question décisive de la définition des (TT). Cette définition a des enjeux puisque ces «Professionnels de l’Influence» ont la volonté de se fondre banalement dans la paysage politico-médiatique, de paraître indépendants (leur maitre-mot). Lenglet et Vilain se sont arrêtés sur la définition la plus large possible : «Groupe de réflexion et d’influence». Ces groupes sont variés (plus de 200 en France). Certains (, de , Institut de l’Entreprise, ) sont beaucoup plus importants et plus  incontournables que d’autres.

Ils se gargarisent tous de leur (pseudo) indépendance (vis-à-vis de l’Etat) mais ils se taisent tous sur leurs soutiens financiers (qui sont pour la plupart les mêmes Grosses Entreprises – AXA, Rothschild, Lagardère, BNP Paribas, Groupama, Bouygues, Areva, EADS, Total etc). Instrument des lobbies financiers, industriels et des banques, ils ont pour fonction de fabriquer du consensus et sous leur apparente diversité, ils sont solidaires autour de la Pensée Unique (néo-libérale bien entendu).

Si on les ignore ou les dédaigne, «on s’interdit de comprendre les décisions de nos responsables politiques et les évolutions du débat public». Et ce, pas uniquement en France mais dans le Monde occidental (voir l’influence du Groupe de Bilderberg).

Ne soyons pas naïfs, en cas de victoire de , on s’apercevra que les nominations dans son personnel ministériel viendront principalement des Think Tanks à la Top Influence (Institut Montaigne, Terra Nova).

Ces TT forgent du consensus sur tous les problèmes brûlants. A leur programme : Dette, Remboursement, Retraite, Santé, Négation du Principe de précaution, Sauvetage des Banques, Privatisation à venir des Assurances, Logement social, Education etc. Sur toutes ces Questions, ils reconstruisent la réalité en cherchant à ce que les figures de raisonnement qu’ils énoncent soient reçues, perçues, intégrées immédiatement par le public. Dans les exemples qu’il cita, Roger Lenglet évoquera les manipulations du Lobby de l’Amiante qui en nia la toxicité pendant des années, enfumant les partenaires sociaux. Il citera aussi les pressions exercées par les TT et les lobbies des Cigarettiers aux USA. Ne nous voilons pas la face : les argumentations et les arguments des Think Tanks sont d’essence exclusivement néo-libérale («moyennant parfois une sémantique de gauche résiduelle»).

Ces Think Tank acquièrent de l’importance – via des «experts» – par les apparitions télévisées dans les émissions de Taddei, d’Yves Calvi – C dans l’Air – sur les chaînes de la TNT. Ils ne s’y présentent que rarement comme membres de Think Tanks. Ils préfèrent offrir leur seule étiquette de Professeur de Science-Po, d’Expert de Commission, ça fait plus chic. Ils trustent les micros des radios, les pages du Monde, de Libération, les échos des Echos, les challenges de Challenge, partagent les valeurs de Valeurs Actuelles, du Nouvel Obs etc. C’est dans le début des années 2000 où les Agences de lobbying se mirent quelque peu en retrait que se créèrent les TT. Leurs appuis ? Les grands groupes du CAC 40 et leurs relais permanents qu’allaient devenir les Agences de Com et leur personnel cravaté.

Les Intellectuels qui composent ces TT n’ont pas que des intérêts financiers. Ils cherchent – via la diffusion de leurs travaux – la reconnaissance et des profits de notoriété. Ils cherchent ces pouvoirs spécifiques et précieux, pouvoirs qu’ils accumulent afin de se placer au sommet du champ concurrentiel que constitue le Monde intellectuel.

Exemple : dernièrement, Télérama interviewe – «expert des banlieues et… de l’Islamisation». Ce dernier justifie – en passant – son livre en prétextant une sollicitation et une commande de l’Institut Montaigne (le plus important des TT français). Dans le même temps, il donne de son temps à un autre TT ( celui de l’UMP) : la Fondapol. Enumérons les parties de la Chaîne : Télérama-Institut Montaigne-Fondapol-Banlieue-Islam, voilà un joli profit de notoriété derrière une équation politique contestable, non?

Les membres de ces Think Tanks seront regardés à la loupe dans un second et dernier billet. BiBi y détaillera les 4 grands Think-Tanks français (Institut Montaigne, Fondapol, Terra Nova et Institut de l’Entreprise), fera un petit inventaire de leurs membres et de leurs mouvements croisés. Ces hauts personnages la ramènent de plus en plus sur la scène médiatique : on peut les rencontrer chaque jour à la télévision (publique et privée TNT), dans les Rebonds de Libération, les billets du Monde, les interviews, les Colloques, les Congrès, les Rassemblement d’intellectuels où ils se présentent comme d’humbles personnes de la Société Civile etc.

Comment s’étonner qu’ils défendent les positions néo-libérales ? En rappelant qu’ils se taisent sur leurs soutiens  et contributeurs financiers (Citons à nouveau : AXA, Bouygues, Total, Groupama, EADS, Areva etc), tout s’éclaire. C’est vrai que – comme le dit Roger Lenglet – ces Chiens de Garde, ces Intellectuels qui y travaillent «ne peuvent que rarement mordre les mains qui les nourrissent».

*

Sources :

3 Responses to Au secours ! Voilà les Think Tanks !

  1. Chez Louise dit :

    Excellent!
    Tiens, j’ai trouvé quelques infos, non pas sur le financeùent des TT ( faut pas rêver) mais sur l’Histoire
    http://www.huyghe.fr/actu_446.htm

  2. Rodrigue dit :

    Il faut encore préciser que ces individus ont un niveau culturel et intellectuel indécent.Après les téléévangélistes, les téléintellectuels, les téléphilosophes, les télééconomistes, etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>