Le Livre, la lecture, le métro et Michel Butor.

*

a rencontré dans ce livre (« Voyage avec Michel Butor » aux Editions de l’Âge d’Homme). Michel Butor : un de ces écrivains qui a toujours foncé tête baissée, sans préoccupation des Honneurs, à distance du cynisme et de ce Parisianisme honteux. BiBi a toujours aimé cette souterraine joie de vivre alliée à la non moins souterraine Inquiétude chez cet écrivain. Il n’a pas oublié cet aphorisme : « Celui qui ne rira pas sera la proie des loups« .

*

«A Paris, je suis un homme du . J’aime le souterrain. Et j’aime beaucoup par ailleurs quand le souterrain se met à sortir de terre, quand cela devient aérien. Je trouve que le mot aérien a quelque chose de très poétique. J’ai donc beaucoup regardé les gens lire dans le métro, la plupart du temps le journal, mais il y en a aussi qui lisent des choses très difficiles, très sérieuses. Debout, par exemple, en se tenant au poteau, ils se concentrent d’une façon particulière. La lecture de deux ou trois paragraphes dans le métro peut être d’une extraordinaire intensité. Je serais très heureux si un jour je pouvais voir des gens lire «Envois» [un des livres de Michel Butor] dans le métro».

*

«Il y a une mythologie de l’écrivain extrêmement pernicieuse. Et moins les gens ont l’habitude de la lecture, plus ils sont soumis à cette mythologie de l’écrivain comme Monstre sacré».

*

«Je n’ai, voyez-vous, pas envie de lecteurs paresseux ou faciles (…). Hélas, on a envie de comprendre les choses tout de suite. Or mes livres ne sont pas faits pour les gens qui s’imaginent pouvoir tout comprendre tout de suite. Une espèce de modestie est nécessaire. Je veux dire que celui qui voudrait tout comprendre immédiatement n’y arrivera pas. Le livre, si vous voulez, se fermera devant ses yeux, devant sa prétention».

*

Sur Michel Butor, lire aussi ici :

 

One Response to Le Livre, la lecture, le métro et Michel Butor.

  1. […] Il n’ y a pas si longtemps, BiBi s’était souvenu de quelques passages d’un entretien de Madeleine Santschi avec l’écrivain Michel Butor. Et voici qu’au hasard du deuxième Salon du Livre d’artistes et de la Création éditoriale […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *