Décidément, Nicolas aime le Cinéma.

Depuis qu’il s’est marié avec Carla, Chouchou adore le cinéma. Pas celui de Christian Clavier, de Jean Reno et d’Anne-Marie Chazel, non : ça c’est de l’histoire ancienne. Chouchou est aujourd’hui un fanatique du vrai, du grand Cinéma.

1. Ainsi, il y a un peu plus d’un mois, Chouchou a débarqué au de … à l’improviste comme d’habitude. A l’improviste car notre Président agoraphobe (voir article-BiBi) craint beaucoup les mouvements de foule, surtout lorsqu’elle lui est hostile. Ce jour-là, il était venu parler «cinéma» à une trentaine d’étudiants et d’enseignants. C’était pour l’inauguration de la plate-forme numérique «Ciné-Lycée » qui donne accès gratuit à un catalogue de 200 longs métrages qui sont de grands classiques pour la plupart. Le film projeté pour cette inauguration fut «La Prisonnière du Désert« , le film de John Ford.

Aux côtés de Chouchou, il y avait deux grands noms du Grand Cinéma : et . Comme figurants au casting, on trouvait Frédéric Mitterrand, Luc Chatel (Ah, cette vidéo inoubliable tournée dans un supermarché !), Georges Tron et Rémy Pflimlin ( Que venait faire ce nouveau lèche-bottes ici ? Mystère.)

En ces temps de Sociétés-écrans et d’écrans de fumée, on aurait pu avancer d’autres idées, celle de projeter d’autres films-cultes. Par exemple : «La Grande Evasion(fiscale)» avec Liliane B., les «Douze Salopards» (les acteurs UMP sont tous connus), «Règlements de comptes à OK Corral»(trop nombreuses les Stars à citer).

2. Cinéma-Sarko toujours : Le Point du 18 novembre nous rapporte encore une scène tournée en Mairie de Troyes, fief de François Baroin. L’Hebdo ne dit pas si la pâlotte Michèle Laroque était là mais notre Président était bien là avec Jean-Louis Borloo. Nous sommes avant le remaniement décidé par Chouchou et Jean-Louis Borloo est un peu sur les nerfs… au contraire de notre Président.

«Le Président semble détendu et il est très disert sur le cinéma de et de » rapporte Le Point. Jean-Louis Borloo n’a sûrement pas rappelé au Président que le premier film de Capra était «L’Athlète incomplet» (1926), film qui aurait rappelé un certain malaise vagal après un jogging au Bois de Boulogne. De son côté, soyons-en sûr, Chouchou a dû longuement insister sur «L’Arrangement» de Kazan ou, plus perfide encore, il a du évoquer – face à Jean-Louis Borloo – le film de Capra de 1927: «L’Homme le plus laid du Monde».

3 Responses to Décidément, Nicolas aime le Cinéma.

  1. Tony dit :

    Du cinéma ?
    Te souviens-tu de cette dépêche AFP signée Nicolas Sarkosy du 5/02.2009 :
    « l’on supprimera la taxe professionnelle en 2010 parce que je veux que l’on garde des usines en France ».
    Prudent, n’étant plus un perdreau de l’année, en entendant « supprimée » j’avais tablé sur une augmentation de 1.6.
    Je viens de la recevoir, elle n’est plus supprimée mais « réformée » et, est égale à 4,12 fois le montant 2009. J’ai pensé à une erreur, un cas particulier mais non, une petite phrase au début de la notice explicative, pour les contribuables qui subiraient une trop forte augmentation du fait de la réforme, il est possible de demander un étalement de l’augmentation sur 4 ans.
    Si seulement cette taxe avait été doublée… Mais non, supprimée c’était trop…
    supprimée = 4,12 fois…
    Si on applique la même formule à d’autres sujets peut-on dire que innocent = 4,12 fois coupable ?

  2. Ce soir, plutôt que « Valse avec Bachir » sur Arte, Nicolas et Carla regarderont un DVD du film de Renoir, « La Grande illusion ».

  3. […] à Kierkegaard, mérite le respect. Par contre, la culture, c’est comme le vernis, faut pas gratter trop […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *