Nicolas compte : l’addition est pour vous.

Pour Sarko un sou c’est un sou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.