Voyages, Amour et Mondialisation…

BiBi avait une forte poussée de fièvre qui l’amena jusqu’au délire. Il écrivit en un double billet une rageuse défense de son (futur) statut de vieux, revendiquant de ne pas être nostalgique et d’emmerder un peu tout le monde. Depuis, il vit passer sous sa fenêtre un jeune couple et un Voyageur solitaire. Il prit alors le temps de se laisser bercer par leur jeunesse, leurs voyages, leurs mouvements et leurs musiques. Ne sommes-nous pas à l’heure de la Mondialisation ?

*

« Nathan et Pauline se sont rencontrés à Melbourne en 2008.

a été créé entre novembre 2010 et mars 2011, période pendant laquelle ils décident de s’ouvrir au monde et à ces terres qu’ils ont longtemps imaginées dans leur rêveries éveillées.

Ils traversent la Malaisie, le Vietnam, la Thaïlande et l’Inde.

Cinq mois de route côte à côte leur permettent de se chercher, de mieux se comprendre, de se trouver. Le film qu’ils vous présentent est le symbole de cette recherche de soi et de l’autre dans l’immensité du monde dans lequel chacun évolue – la course solitaire de Nathan croisera celle de Pauline et aujourd’hui, ils continuent… ensemble.

Le choix des lieux s’est toujours fait à deux, chacun voulant qu’ils soient représentatifs de l’identité du pays traversé. La musique est un repère essentiel à la trame du film. Elle a été choisie pour la puissance harmonique de la voix qui ne parle pas un langage particulier mais qui chante, donnant au film son sens universel.

*

Un salut à Matt, grand Voyageur devant l’Eternel ! Dance, dance, dance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *