Les Flèches de BiBi (Novembre 2013).

 Flèches-de-BiBi-vont-plus-loin

 Retour des Flèches de BiBi en ces temps mauvais. Cette fois-ci, les cibles sont politiques, médiatiques, sportives et électroniques : , Dominique Reynié, des Internautes croisés sur ma page . Sans discussion, la Flèche de Coeur sera pour , récemment disparue.

Nathalie Kosciusko-Morizet ou La Poétesse du Métro.

Noir et blanc

NKM est descendue bien bas. Voilà Madame qui livre ses sensations sur la vie parisienne souterraine. Elle nous parle du métro qu’elle adoore ! «Le métro, c’est parfois pénible, mais il y a des moments de grâce». Particulièrement sur la ligne 13 qu’elle emprunte (cette ligne est pourtant décrite comme la pire ligne de Paris par les usagers). Souvenons-nous que Madame laissa une magnifique trace de son passage en forêt (commentaire-Bibi ici sur sa photo de Paris-Match). Admirons son va-et-vient entre le Rural et l’Urbain et la constance dans ses rêveries. Toujours ces yeux rivés sur les deux Mondes (l’Imaginaire/ le Réel), le Noir (le sérieux) / le Blanc (la pureté), la Solitude de la Forêt, le populo du Métro. Là voilà notre Femme parfaite, présente sur les terres les plus basses (métro) tout en espérant gravir au plus haut (Mairie de Paris).

Dominique Reynié l’Assisté.

Dominique-Reynie

Rue89 consacre toute un billet au financement des Think Tanks et à Dominique Reynié. Depuis longtemps, les habitués d’ici (billet-BiBi) sont au courant de ce pauvre politologue qui squatte les antennes, les micros, dispensant la Pensée Unique. Régulièrement depuis un an sur Twitter, BiBi lui pose la question du financement public de son Association dont le Président d’Honneur est Nicolas Bazire, grand méritant sarkozyste, habitué des Cours de Justice. Voilà que Rue89 en fait un billet où il reprend les analyses et constats de BiBi et de @Bebeuss. Avec mon mauvais esprit, je n’ai pas pu m’empêcher de ratifier ce tweet-BiBi : «C’est super-pratique les blogs ! Y a qu’à se servir et hop vous avez votre article» 🙂

et , gardien de but.

KOPA

On savait Albert Camus amateur de football (il fut gardien de but). L’écrivain @Jauffret Régis ‏ (excusez : je n’ai pas lu son œuvre) parlait ce matin-là du célèbre écrivain non-panthéonisé : «Albert Camus, chaque dimanche, écrivait avec ses pieds pour rendre hommage à Raymond Copa. Parfois aussi, en semaine». Ce lapsus (Copa en lieu et place de Kopa) me fit sourire. Nous étions au lendemain de la qualification des Bleus au Brésil. J’ajoutais deux tweets : «Raymond Copa » ne s’écrit pas comme ça. Plutôt comme ça : «Raymond Kopacabana» / Ou encore Raymond KopadelMundo 🙂 » Sur ce coup-là, Régis Jauffret fut fair-play 🙂

Le foot des Jean-Foutre.

L’Informatrice zélée (pseudo d’une Identitaire) nous a délivré un gazouillis sur le foot et sur l’après match perdu à Kiev (2-0).  Pourquoi pas ? «Le mal qui ronge l’équipe de France est bien + profond que les prestations des joueurs. C’est une certaine idée du patriotisme que beaucoup ont perdu». On attend ses louanges sur le côté (grande) Famille du Foot/ Vive le Travail/ Vive la Patrie après la qualification des Bleus.

Une pensée-bibi.

pensez

«Aux gens racistes, leur en faire voir de toutes les couleurs».

Retweet.

Gedlesbonstuyaux retweeta justement ce tweet sur la Nov’langue : «Brûler une voiture —-> acte de délinquance de racailles détestant la France. Brûler une borne écotaxe —–> expression d’un malaise social».

Frankie, mon ami.

Ribery

Qu’on critique Frank sur son rendement inégal sur le terrain, c’est le droit de chacun. Mais ce qui offusque c’est cette publication – qui se veut drôle – qui répertorie les fautes de syntaxe du joueur de l’Equipe de France. On se gausse de son pauvre capital culturel. Là-dessus, j’avais écrit un billet, reprenant l’excellente formule de qui parlait du «racisme de l’Intelligence». Alors, tout cela méritait un tweet-BiBi en supplément : «C’est vrai que ceux qui se moquent du vocabulaire de Ribéry ont un capital scolaire élevé. Par contre question «Capital Respect», j’ai des doutes».

La dope de Didier.

Enfin un tweet qui fera peut-être sourire les connaisseurs du foot (ils se souviennent des affaires de dopage à la Juventus de Didier Deschamps) : «Je me demande à quel pourcentage le taux d’hématocrite de #Deschamps est monté au coup de sifflet final». Ben, oui, BiBi pas toujours gentil.

Monde de Droite ne rira pas avec moi.

Taubira

Question Humour, il y eut un petit duel avec l’internaute @Monde_de_Droite qui n’a pas apprécié que je retweete le billet de Sébastien Fontenelle qui mettait en rapport le dessin de Charb (de , publié en premier le 30 octobre) et la Une de Minute.

Pour moi, l’universalité du rire sur un sketch, sur une parole, sur un dessin n’existe pas. Mon tweet parmi d’autres : «Charb se montre irresponsable en publiant le PREMIER un dessin qui associe Taubira à un singe par les mauvais temps qui courent».

Le duel à fleurets mouchetés se termina ainsi : «Merci BiBi, tu viens de me faire comprendre pourquoi Desproges disait qu’on peut rire de tout mais pas avec n’importe qui !» (Le Monde de Droite).

Oh la belle découverte de l’internaute ! J’ai souri de sa naïveté : «Parce que tu croyais jusque là qu’il y avait unanimité autour des choses dites drôles ? Mais l’Humour est un sport de combat». Je renvoie ici au beau billet du blogueur «Une Heure de peine» qui parle justement de responsabilité et d’humour (à propos du tweet de Natacha Polony).

Flèche de Cœur : Doris Lessing.

Doris-Lessing

Enfin merci à @7h qui me fit connaître cette magnifique phrase de Doris Lessing : «Pensez faux, s’il vous plaît, mais surtout pensez par vous-même». Avec ce renvoi-BiBi au Twitteur : « Ben, « Pensez BiBi » ne veut rien dire d’autre 🙂»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *