Rolling Stones 1970 (Photos exclusives).

Octobre 1969 : petit minot, j’avais suivi les grands potes qui m’avaient emmené jusqu’au Palais des Sports de Lyon pour voir les . Premier concert auquel j’assistais avec ces Stones où avait disparu Brian Jones mais qui avait vu l’arrivée de . Les Stones jouèrent leur album «Get Yer’s Ya Ya’s Out» avec le formidable «Midnight Rambler». C’est toujours cette période stonienne que je considère comme la meilleure.

Le lendemain, toujours avec les mêmes potes, nous nous étions rendus au Sofitel de Lyon où avait dormi le groupe. Encore aujourd’hui, je n’arrive toujours pas à m’expliquer le fait que nous étions si peu nombreux ce matin-là. Nous sommes entrés sans formalités dans le hall de l’hôtel et avons pu demander à loisir les autographes de tous les Stones (hormis celui de resté dans sa chambre). Charlie Watts et avaient déjà une coupe de champagne à la main. Sous la marquise de l’hôtel, des Mercédès – une pour chaque membre – les attendaient. Il m’avait semblé reconnaître dans l’une d’elles Bianca Jagger.

Les potes stéphanois avaient pris quelques clichés. Ce sont ceux là que je vous offre en exclusivité. Mick Jagger et Keith Richards avaient 26 ans.

*

*

*

*

*

12 Responses to Rolling Stones 1970 (Photos exclusives).

  1. Marc dit :

    Ouah, impressionnant! Sacrée rencontre! Cela ne m’étonne pas que ce soit inoubliable. Et quelle belle exclusivité que ces photos!

  2. Beau témoignage. Tu as lu le bouquin de Bon sur les Stones ?

  3. BiBi dit :

    Non. Juste feuilleté. Mais peut-être m’y mettrais-je un jour ?

  4. Ce n’est pas qu’une bio des stones, et c’est en cela qu’elle vaut vraiment la peine d’être lue.

  5. BiBi dit :

    @pasperdus
    Oui je connais l’écriture de François Bon et son livre… Que dire ? Tant de choses prioritaires pourtant qu’on rate.

  6. F Bon dit :

    donc octobre 70 et non 69, la tournée européenne de l’après Altamont, entre Milan et avant l’Allemagne – le concert qui clôt cette tournée, à Leeds, est un de leur plus grands bootlegs… chance des chances, la crête absolue de leur musique – étonnant de voir comment ils pouvaient alors être accessibles et qu’ensuite toutes ces barrières se sont mises – après, l’été 71? il y a Nellcote et l’interdiction de séjour en France pour Keith (d’oùm Brussels Affair, pas un mince concert non plus…)

    on reconnaît Dominic Lamblin derrière Charlie, comme par hasard !

  7. BiBi dit :

    @FBon
    Sauf à avoir Alzheimer, il me semble que ce Concert lyonnais a eu lieu le 3 octobre 1969 (et non 70) au Palais des Sports de Gerland. Première partie : Buddy Guy, le bluesman, très aimé de Jagger.
    Petits potins d’époque : c’est vrai, en ce temps-là, il suffisait d’avoir l’adresse de l’Hotel et hop, on y allait sans présence fliquée.
    Me souviens être entré dans le hall du Sofitel. Tous les Stones étaient là sauf Jagger qui ne descendra qu’au dernier moment. J’avais même bu du Champagne… (tout minot que j’étais) avec les roadies, les « femmes » et surtout Charlie Watts. Dehors, il y avait 5 Mercédès blanches (Bianca était avec Jagger, Keith Richards avec son fils ? – si je me souviens bien) qui allaient les emmener à l’aéroport de Bron-Parilly (celui de Saint-Exupéry n’existait pas encore).
    Pour Dominic Lamblin – que je ne connais pas – je vais essayer de le retrouver et lui faire part de sa présence sur la photo… 🙂

  8. amoyel dit :

    non le probleme c’est l’age du gamin
    comme il est né en aout 69, il n’a pas l’age de la photo
    donc comme le dit francois bon c’est probablement 70

  9. amoyel dit :

    le 3 octobre 70

  10. BiBi dit :

    @amoyel
    Je m’en remets à ta… mémoire.
    Merci d’avoir rectifié.
    Je crois que tu as définitivement raison. Je devais être un peu « stoned » pour écrire ce billet 🙂

  11. amoyel dit :

    si tu pouvais être stoned souvent, on aurait des documents exceptionnels tous les jours de ta part :o)
    le meticuleux bill Wyman a repertorié ce concert dans « Rolling with the stones »..

  12. BiBi dit :

    @amoyel
    J’ai d’autres doc « exceptionnels ». Par exemple, un doc sonore : c’est un concert magique de Chuck Berry au Festival de Buxton. J’avais pris mon K7 et enregistré, micro en main, son concert de 45 minutes. C’était en 73.
    Et puis un autre de Santana, au Palais d’Hiver de Lyon ( qui n’existe plus) du temps de « CaravanSerail ») Oublié la date 74-75-76 ?
    Et encore un concert de Procol Harum en 73 toujours, à Dunstable en Angleterre, toujours petit micro en main. Merde, où est la cassette ?
    Voila pour quelques journées « stoned » dont je me souviens. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *