Oedipe, Jim Morrison et Pamela Courson.


Oedipe, Jim Morrison et Pamela Courson
envoyé par PensezBiBi. – Regardez plus de clips, en HD !

BiBi a retrouvé une vieille interview de dans le numéro de Rock et Folk de février 79. Les propos tenus à par l’organiste des rapportent des épisodes qui concernent Monsieur Courson surnommé Corky (père de ) et Papa Steve, l’amiral de l’US Navy (père de ).
Colombus B. Courson, né en 1918, décédé en 2008 à l’âge de 90 ans est enterré au Cimetière de Santa Barbara. Pendant toute sa vie professionnelle, il fut directeur de lycée à l’Orange Unified School District. C’est à sa fille Pamela que Jim avait tout légué car de son côté paternel, Jim Morrison n’avait jamais voulu que son père touche un seul dollar des bénéfices engrangés tout au long de sa carrière musicale. A la mort de Pamela (morte d’overdose en 1974), c’est Corky qui s’occupa des affaires.

L’irascible Monsieur , lui, ne voulait qu’une seule chose : préserver sa vie privée et « rester en dehors de tout ça ». Corky Courson s’est donc entendu avec l’amiral Steve pour faire un partage égal et couper court à tout futur et éventuel litige.  Il faut croire que dans le refus persistant du père de Jim Morrison, il y avait une bonne dose de ressentiment envers la gloire de Jim. «Manifestement, écrit Hervé Muller, Monsieur Steve n’avait pas digéré le passage œdipien de The End » présenté dans le passage de la vidéo de BiBi.
Le père de Pamela n’avait rencontré Jim de son vivant que deux ou trois fois mais comme le raconte Ray Manzarek, «il était à la retraite, avec rien à faire, et il se considérait comme un type doué d’un sens artistique, alors pour lui c’était une merveilleuse opportunité. Il voulait s’assurer que ces cinglés de Doors n’allaient pas ternir le souvenir de Jim. Il avait peur de nous, tu vois ! Alors il était là pour veiller à ce que tout reste dans les limites du bon goût. C’est comme ça qu’on s’est retrouvé en train de bosser avec un type de soixante-cinq ans, lui faisant même fumer des joints avec nous à l’occasion».

Avant de partir à Paris et y retrouver Pamela Courson, Jim Morrison s’était confié à son ami Ray. Ce dernier rapporte : «Lorsque j’ai rencontré Jim, il passait son temps allongé au soleil sur le toit de la maison d’un ami, Dennis Jakob, à prendre de l’acide, à lire Nietzsche et à écrire les visions qui lui passaient par la tête. Ce fut pour lui une période douce et créatrice. Mais dès que les Doors ont commencé à marcher, tout est allé de plus en plus vite, tout est devenu de plus en plus fou et disproportionné. Je crois que c’est pour ça qu’il est venu à Paris, pour retrouver cette tranquillité, cet environnement artistique».
A Paris, Jim croisa la cinéaste . Jim avait admiré les films de son mari, . Interrogée sur cette rencontre, elle rapporta que Jim Morrison «voulait tirer un trait définitif sur Jim Morrison».

BiBi avait déjà écrit…

10 Responses to Oedipe, Jim Morrison et Pamela Courson.

  1. Milla dit :

    Le père du poète maudit n’aurait pas digéré le fameux « this is the end », çà me rappelle la vie de Charles Beaudelaire qui rejetait l’autorité de son beau père aussi un gradé de l’armée lol

    Et puis, il faut comprendre le contenu de cette chanson qui a quand même été écrite en 67, période mondiale assez apocalyptique, ce passage entre autre qui se rapporte au champ freudien : Father,Yes son?, I want to kill you, Mother, I want to…fuck you ! Peut était ce là le symbolique du passage a l’acte,;-) …
    Bon ce qu’on sait de Morisson fils, c’est qu’il était très intelligent et cultivé, très attiré par les relations inter personnelles, il n’a pas avalé toutes oeuvres de Freud pour rien, mais ce qui découle de son savoir me semble perdu avec sa relation au chamanisme, il est tombé dans un mysticisme total (l’acide y est pour quelque chose) et c’est dommage puisque la psychanalise est tout a fait le contraire puisque l’histoire de Freud s’inscrit dans le matérialisme ! dans le même parcours que Marx et Nietzsche qui lui marque la théologie de la libération …

    bien vu pour son histoire en tous cas, mais comment fais tu au fait pour la vidéo ? il faut un logiciel spécial non ? je n’y connais rien dans ce domaine, plutot dans la bureautique et excel moi lol
    a Bibientot alors 😉

  2. BiBi dit :

    C’est grace à Windows Movie Maker que BiBi a fait – en artisan – ses differentes vidéos ( c’est inclus dans Vista). Pour le reste, Morrison est un des rares poètes américains qui a beaucoup lu d’européens (comme par exemple BoB Dylan, Leonard Cohen, Jack Kerouac, Philip Roth, Patti Smith, Paul Auster et quelques autres) qui me rend proche de lui. Mais nulle idolâtrie car en lisant le bouquin de Jerry Hopkins (Personne ne sortira d’ici vivant), on s’aperçoit que Mister Jim aurait mérité quelques coups de pied au cul pour certains comportements très très déplacés. Pour le reste, il a été « passeur » pour BiBi puisqu’il lui a montré du doigt, tout là-bas, William Blake, Nietszche, la langue anglaise, Oedipe de Sophocle etc. Avoue que ce n’est pas rien et que cela méritait bien une petite vidéo… 🙂

  3. Donjipez dit :

    Super ta vidéo 😉 Et quelle culture. Moi aussi la rock (et le ciné) m’a orienté vers pas mal de trucs : Kerouac, Burroughs, Conrad, Cain, Chandler…[Merci Philippe Garnier, R&F, Actuel et l’Autre Journal…] Mais pas à ce point
    Bibibravo 🙂

  4. Mister Mojo dit :

    Je lis qu’ici on a l’air pas mal renseigné sur Jim Morrison, alors voilà: Je suis (pas le seul) à la recherche d’une photographie de Jim Morrison qui aurait été prise (on ignore quand et par qui, vraisemblablement quelques semaines avant sa mort) à la Corderie Royale de Rochefort en Charente-maritime. Si Bibi ou quelqu’un a la moindre info sur cette image (au-delà de l’association d’idées: Demoiselles de Rochefort-Demy-Varda)… Je suis preneur. MerciBibi.

  5. BiBi dit :

    @Mister Mojo
    Je ne peux pas plus te renseigner.
    Par contre, va voir le super blog de Susan qui a mis en ligne l’article sur les derniers jours de JM dans le N° de Paris-Match (n°2187). C’est Alain Ronay, l’ami photographe de JM, qui conte les derniers déplacements du leader des Doors et de Pamela.
    Essaie d’y trouver ton bonheur.
    Ou mieux encore, écris-lui. C’est la fan n°1 du groupe.

  6. Mister Mojo dit :

    C’est chic. Merci à toi pour l’info. Si je trouve quelque chose, je ne manquerai pas de te le signaler.

  7. Julien Sextoy dit :

    Bonjour,
    Je confirme avoir vu la photo de Jim Morrison devant la Corderie Royal vers 2015 à une conférence à Rochefort sur les Doors, mais impossible de mettre la main dessus ou de trouver le conférencier. Si vous avez des informations concernant cette photo …

    Julien

  8. BiBi dit :

    @Julien
    Donnez-moi plus de précision sur la photo en question que je puisse vous répondre.

  9. Julien Sextoy dit :

    Pardon,la conférence était vers 2005. Mon souvenir est seulement d’avoir vu Jim Morrison devant la Corderie Royale sur une photographie. Je commençais à croire que j’avais rêvé cela mais sachant que Jim Morrison était passionné d’histoire … A Rochefort sur Mer il y avait des conférences Rock entre 2004 et 2006 il me semble. Il y a eu Hendrix, Led Zeppelin, Nirvana et les Doors. C’est au cours de celle des Doors que j’ai pu voir cette photo. Je ne peux malheureusement pas vous en dire davantage.

  10. Julien Sextoy dit :

    Suite : Il me semble qu’il n’avait plus la barbe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *