Tiens, et si on écrivait et parlait « Football  » ?

Une Pensée-BiBi pour .

Grand joueur de , homme engagé, Sócrates Brasileiro Sampaio de Souza Vieira de Oliveira dit Socratès (frère aîné de Raï) est décédé ce dimanche 4 décembre. BiBi a une pensée pour lui, se souvenant de la détresse du joueur à Barcelone en 1982 quand le Brésil fut battu et éliminé par l’Italie alors que cette année-là, Socratès, Capitaine, commandait l’équipe brésilienne, une des plus fortes de tous les temps.

*

Football français en perdition.

Depuis 2 mois, BiBi s’est assis devant son écran pour suivre un peu les compétitions européennes  et il n’en revient pas. Avec les rencontres où étaient engagées les équipes françaises, il n’a pas vu un seul but, côté français. Rappels : OM-Arsenal (0-1), Arsenal-OM (0-0), OM-Olympiakos (0-1), Real-Lyon (4-0) et Lyon-Real (0-2), Ajax-Lyon et retour (0-0). Bien entendu, les journaux français ont euphémisé le big problème. (Enfin 1 but ! Celui de Rémy contre Dortmund…)
Hypothèse possible : si l’on se penche sur le faible niveau de la Ligue 1 via les résultats dans les compétitions européennes, il est possible que le Club () de Frank Riboud, PDG de Danone-Evian, dispute la Champion’s League l’an prochain.

Lecture de la Presse sportive : le cas .

Le numéro de Planète-Foot se lance sur les pas du joueur parisien Pastore, dernière recrue du . BiBi veut bien qu’on fasse tout un pataquès sur le joueur dont seuls les supporters de Palerme connaissaient jusqu’alors le nom. Bah ! Il faut bien vendre du papier et nourrir les écrans TV pour tenter de convaincre que ce pauvre Championnat de France est digne d’être regardé.

BiBi s’est donc penché sur Planète-Foot (oct-nov) et sur L’Equipe, le journal de Madame Amaury. Et il s’est attardé sur les articles qui jugeaient les prestations de l’avant-centre parisien, Pastore : sept matches, cinq buts et 2 passes décisives.
Les dithyrambes sont arrivés à vitesse grand V. Bien entendu, pour vendre des canards sportifs, il faut appâter le client avec des légendes soit très proches (Zidane et les vieillards de 98) soit à faire naître. Et là, on retrouve Pastore. Le journaliste de Planète-Foot s’y emploie. Extrait ô combien exemplaire :
«Nouveau Prince du Parc, l’Argentin transforme le PSG et illumine Paris comme il joue. Déjà parti, après deux mois seulement pour laisser son empreinte».
Pourquoi pas ? Ce n’est ni le premier ni le dernier article sportif à faire dans l’Idolâtrie. En contrepoint, BiBi a relevé  les commentaires de l’Equipe du 29 novembre sur le match OM-PSG où Pastore (comme lors de ses tous récents matches) a été transparent :
«Pastore : un meneur qui marche, qui refuse les duels et qui ne sent plus le jeu. A Marseille, Pastore sera encore monté d’un cran dans la médiocrité qui accompagne son jeu depuis un mois et demi». Au lecteur de conclure.

*

Sepp le Menteur et Michou, son Chouchou.

Les légendes ne finissent jamais. , protégé de , sera certainement le prochain Président de la . «Michel est destiné à la plus haute fonction du football» a déclaré Sepp. La légende de Michou est en marche : on a accroché l’adjectif d’altermondialiste du Foot au joueur français. Futur Chien de Garde de la Maison FIFA, soyons sûrs que la Niche sera bien gardée.

Blatter l’Africain ?

Dans cette interview au journal « Le Matin», le puissant et bien arrogant Sepp étale ses mensonges. Alors qu’il avait fait des déclarations fracassantes sur l’état du football, niant les actes de racisme de plus en plus nombreux, il revient sur la nomination de l’Afsud pour la dernière Coupe du Monde : «J’étais seul. Personne n’y croyait, tout le monde pensait que nous perdrions de l’argent. Or nous n’en avons jamais gagné autant. Pas seulement nous, la FIFA: aucune nation n’a autant profité du Mondial que l’Afrique du Sud». BiBi renvoie à son billet sur le bilan post-Coupe du Monde datant d’une année  pour démonter cet odieux mensonge.

Machiste.

Passons sur l’autosatisfaction et la suffisance de celui que Rummenigge, ex-joueur et dirigeant du Bayern de Munich, traita de «Moubarak du Football » : «On dénigre systématiquement une institution qui sauve des vies, qui aide les peuples, qui donne des émotions». Mais ne ratons pas ce Blatter, petit pappy machiste sur le foot féminin : «Pourquoi ne pas les habiller avec des tenues plus féminines, comme les joueuses de volley ?»

Les Scandales oubliés.

Blatter, fier valaisan, ne parlera ni du dopage dans le foot, ni des paris clandestins en Asie, ni des mirobolantes sommes qui tombent dans les caisses de l’Organisation, ni des propos de Lord Triesman ni du livre d’ (relire ici les Flèches de BiBi spéciales Foot)

Enfin, en décembre dernier, BiBi releva la phrase la plus drôle de l’année. Et c’est ce cher Sepp qui lâcha sans sourciller : «Je n’ai jamais corrompu, on ne m’a jamais corrompu et on ne le fera jamais». Blatter a passé ses 74 ans mais il est toujours là : construisant, modelant, enjolivant toujours sa propre légende mensongère.

4 Responses to Tiens, et si on écrivait et parlait « Football  » ?

  1. benoit barvin dit :

    Bon, le foot et moi… Cependant les propos de Blatter ne déparent pas avec tous ceux – et toutes celles, hélas – qui ont une parcelle de pouvoir (Ah, notre cher Résident et ses sbires cravatouzés…). J’ai bien aimé les « habits plus féminins » concernant les footballeuses… et, bien entendu, le terme de « corruption » auquel Blatter doit donner un sens différent de celui du dictionnaire.

  2. MHPA dit :

    Et Marseille (3-2) qui rehausse le niveau…
    Philosophiquement parlant, également :
    http://hammerandropov.blogspot.com/2011/12/boire-la-cigue-mais-pas-que.html

  3. BiBi dit :

    @MHPA
    Finalement, nous quittant, Socrates est allé se faire voir chez les Grecs. Dur, dur de prendre la Nouvelle de son décès avec philosophie.

  4. de la mata jeanpaul dit :

    Ah Socratès,quel joueur…Les Grecs dis-tu ?

    Pas de bol,l’om vient de te la mettre…Evite de nous critiquer le Suisse,t’as jamais rien gagné toi…hé,hé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *